05/12/2009

Le bouton sur le nez

 

dyn004_original_336_422_jpeg_2549680_37d7bf9b3ff6b8eabf38610736f274a0

L'Univers est en moi, paraît-il ! Mais qu'est-ce que je vois à l'extérieur de moi alors ??? Je vois tout ce dont je n'ai pas pris conscience qui est en moi, tout ce que je n'accepte pas, tout ce que je n'ai pas pardonné, mais aussi tout ce dont je suis dépendant, dont j'ai besoin, tout ce que je n'ai pas intégré :  le « beau » comme le « laid ». Comme je ne sais pas voir la beauté ou la laideur en moi (en fait je n'imagine même pas que quelque chose puisse être en moi), je la projette inconsciemment afin de la voir consciemment. Si je vois la beauté à l'extérieur de moi, et que je m'y accroche : j'en ai envie, je veux la posséder, je veux en disposer, j'ai peur d'en manquer...C'est parce que je ne l'ai pas encore intégrée, je ne l'ai pas encore reconnue, je ne me suis pas reconnu en elle, je n'ai pas conscience que je suis beau intérieurement, donc je pense qu'il me manque cette beauté pour être complet, qu'elle est extérieure à moi : invisible, je la projette. Si je vois la laideur à l'extérieur de moi et que je m'y accroche : elle me révulse, je n'en veux pas, je la repousse, j'ai peur de la confronter...C'est parce que je ne l'ai pas reconnue en moi, je ne l'ai pas acceptée en moi, je ne supporte pas l'idée qu'elle puisse exister en moi, je ne peux même pas imaginer que j'ai un rapport avec elle : refoulée, elle s'extériorise.

 

Le retour à la Source consiste justement à ne plus extérioriser, mais à tout intégrer : nous sommes la Source, mais à l'intérieur. Nous devons donc Etre Tout : tout ce que nous croyons émotionnellement être le bien tout comme le mal ! Impensable tel quel, n'est-ce pas ? L'astuce, c'est que ce système de sélection (polarisation) est artificiel, il est complètement créé et faussé par notre système de croyances profondément inscrit (magnétisé) dans nos cellules. Il ne s'agit donc pas de devenir parfait, mais d'accepter sa laideur et de reconnaître sa beauté intérieure. Nous avons une idée erronée de la perfection : pour nous être parfait signifie faire toujours le bien  et jamais le mal. Mais cela est impossible dans un monde de dualité : ici, la perfection consiste à observer ce que nous croyons être le bien et le mal depuis le centre neutre, sans émettre d'émotions « accrochantes » et de pensées de jugement à l'un ou l'autre pôle, et pouvoir ainsi passer de l'un à l'autre facilement sans s'y faire piéger, tel un simple observateur. A ce moment-là, le monde extérieur de la matière perd de sa suprématie, il n'est plus le seul monde connu qui capte toute notre attention : ce qui a été intégré et qui ne se projette donc plus a beaucoup plus de valeur, et nous procure l'état de grâce. Ce que nous voyons de l'univers est ce que nous n'avons pas encore intégré à l'intérieur, au niveau individuel et collectif (égrégore) : ce monde extérieur déclenche en nous du désir ou de la peur, émotions (énergies) qui à leur tour se projettent dans la matière...  

 

Pour sortir de ce cercle vicieux, il faut dépolariser, transmuter le monde. L'Univers extérieur est toujours là, mais on ne s'y accroche plus, il devient plus léger, plus doux. On voit toujours la beauté, mais on ne veut plus la posséder, on s'émerveille et puis on passe à autre chose. On voit toujours la laideur, mais on voit en elle sa nécessité pour mettre la beauté en évidence, et surtout on comprend que cette classification est irréelle et relative, qu'elle ne dépend que de notre perception du moment déformée par notre système de croyances. Je me regarde dans un miroir, je vois mon image virtuelle. Horreur, j'ai un bouton sur le nez, il faut que j'intervienne ! Est-ce que j'essaye d'éliminer le bouton sur le miroir, en tendant les bras vers mon image que seule je peux voir ? Non, car on m'a appris depuis toujours que ce que je vois dans le miroir n'est que le reflet de mon vrai visage sur lequel il faut donc intervenir. Une personne avec qui je converse m'irrite. Aïe ! Personne ne m'a jamais dit qu'elle était mon reflet !!! Alors j'interviens en la fustigeant : je veux lui faire entendre raison et lui prouver qu'elle a tort, la manipuler, la remettre dans le bon chemin pour qu'il n'y ait plus de risque qu'elle me menace. Cela revient bien-sûr à vouloir essayer d'éliminer le bouton sur le miroir ! Je ne peux résoudre la situation qu'en calmant mes émotions négatives (intérieures), et non en réagissant sur mon reflet (extérieur). C'est en moi que je dois dépolariser l'énergie, et non essayer vainement de modifier celle de « l'autre ».

 

Mais comment se fait-il que tout ce que nous voyons puisse être à l'intérieur de nous : les êtres, la terre, l'univers ??? En fait, tout cela n'est qu'une image projetée depuis notre conscience, à partir d'énergies non résolues. Tout cela existe énergétiquement en nous, et se projette à l'extérieur si nous n'avons pas intégré ces énergies. Lorsque nous rencontrons une personne, et que celle-ci nous cause problème, on ressent une énergie négative par rapport à elle, à l'idée qu'on s'en fait. Mais en fait, cette personne n'existe pas, elle sert simplement de support à une énergie que je n'ai pas encore intégrée pour que je puisse l'expérimenter dans la matière et me donner ainsi une chance de « remplir mon univers ». C'est donc sur cette énergie qu'il faut que je travaille, et non sur la personne : plus je vais prendre l'ombre pour la proie, c'est-à-dire la personne pour l'énergie, plus la personne va prendre de la réalité, être projetée hors me moi, et me causer problème. Il ne s'agit donc surtout pas d'en vouloir à une personne, qui ne se rend en plus même pas compte qu'elle nous fait du mal, à travers l'énergie qui s'en est servi de support à son insu ! Il en va de même quand nous croisons une personne qui nous paraît très belle physiquement, qui nous dit des choses agréables, avec un sourire enchanteur, des yeux enivrants...L'idéal est de seulement et simplement profiter de cet instant et ne pas créer des liens d'envie, de dépendance, de besoin, bref : ne pas « tomber amoureux » car cela reviendrait à dire que cette beauté est à l'extérieur de moi et non incluse en moi, dès lors je veux cette beauté à moi, et je la manipule à cette fin, car mon bonheur dépend d'elle...

 

Alors le premier pas est de dissocier la personne de l'énergie dont celle-ci se sert pour se faire « voir ». On peut imaginer la personne comme un tourbillon, impersonnel, qui essaye d'attirer notre attention. On peut remarquer que ce tourbillon a tendance à vite devenir trop puissant, et fait plus que vouloir se montrer : il nous aspire et nous piège en lui, en ce sens que nos pensées et nos émotions vont s'accrocher à lui, l'alimentant ainsi en énergie. Il faut donc le plus vite possible diminuer l'énergie du tourbillon pour pouvoir l'observer sans se faire aspirer. Comment faire ? D'une part en se détachant énergétiquement et ainsi en ne l'alimentant plus : c'est le centrage ; et d'autre part en détournant nos pensées de la cause de nos tourments, et en pensant plutôt à des choses positives, ce qui modifie notre état émotionnel. On parvient ainsi à relativiser, à changer de perception, à élargir et éclairer notre vision. Le tourbillon affaibli peut alors nous traverser : nous l'invitons à nous pénétrer en toute maîtrise, nous nous autorisons à ressentir cette énergie, et nous l'intégrons en la transmutant : elle perd sa polarité ! Une énergie ignorée ou refoulée se polarise, et se dépolarise quand elle est reconnue et acceptée. Et c'est parce qu'elle est polarisée qu'une énergie a tendance à se projeter à l'extérieur de nous, tandis qu'à son point d'équilibre (point zéro), elle peut fusionner avec notre Moi supérieur qui est hors de la dualité. Ainsi, notre petit moi est comme le monde que nous voyons, duel, car ces sont les énergies polarisées qui se projettent, et notre monde est ainsi essentiellement extérieur. Pour rejoindre la Source, le petit moi devient le Moi Supérieur en transmutant les énergies, en les dépolarisant, de telle sorte qu'elles puissent être intégrées dans notre univers intérieur non duel. La Source, c'est ce qui reste quand nous ne projetons plus rien car nous avons tout intégré. Le duel s'extériorise en illusion limitée, le non-duel s'intériorise en vérité infinie.

 

Si je vois un défaut chez une personne, et que cela attire mon attention, je polarise, je juge (mental) et cela m'irrite (émotionnel) : cela veut-il dire que j'ai ce défaut en moi qui résonne ? Ceci est un raisonnement trop linéaire et trop limité, donc trop simpliste (ouf !). En fait, comme tout l'univers est en moi, j'ai toutes les qualités et tous les défauts...mais j'en ai les traits à des degrés divers, et seuls quelques-uns dans cette vie-ci sont évidents. Prenons un exemple : je constate une injustice, et cela m'énerve au plus au point, j'ai envie de réagir. Cela ne veut pas forcément dire que moi-même, dans cette vie-ci (dont j'ai seulement conscience) je suis injuste, cela  peut plutôt me montrer que j'ai une facette de moi, dans une vie dont je n'ai pas conscience, qui a choisi de faire l'expérience de l'injustice. Cette facette a besoin d'être intégrée en moi, et fait appel à ma conscience en projetant une scène de la vie où je vais pouvoir observer une injustice. Et comme chaque fois, je vais être amené à faire un choix : soit réagir à ce que mon système de croyance juge comme mauvais, et donc le rejeter (auquel cas, il n'aura de cesse de revenir), soit l'accepter, le transmuter et l'intégrer. Et si on prend le cas d'un défaut qu'on a effectivement, mais dont on n'a pas conscience, qu'on refuse de reconnaître, dont on a honte : la vie va bien s'arranger pour nous y faire face pour que nous puissions faire le choix de le reconnaître. Dans le premier cas (facette), on peut se dire qu'on a connu TOUS les rôles, le bon, le méchant, le beau, le laid, ...si bien que forcément, tout défaut qui nous fait réagir est à pardonner et à intégrer sans se poser de question. La personne que l'on voit qui a un tel défaut n'est tout simplement que le reflet de la facette qu'on ignore qui se porte à notre conscience. Dans le second cas, il faut bien se dire que si on a un défaut, c'est que c'est voulu ! En effet, ce défaut a été programmé avant notre naissance par notre âme, afin de vivre certains types d'expériences, et de pouvoir ainsi le transmuter. Il n'y a donc aucune culpabilité à avoir, par contre, il s'agit d'en prendre conscience, d'en assumer la responsabilité, afin de pouvoir l'intégrer.

 

Donc en fait, notre karma demande de résoudre des énergies, et non des personnes ! La personne devant nous sert simplement de support, sans qu'elle en ait conscience, de l'énergie à transmuter, à intégrer pour qu'elle ne se présente plus à l'extérieur de nous. Nous somme donc entourés de tourbillons d'énergie qu'il nous faut intégrer. Pour cela, il faut diminuer leur intensité pour ne pas se faire happer et y perdre la connexion avec notre véritable Etre : ne plus les alimenter par nos pensées et émotions. Une fois qu'ils auront perdu de leur intensité, on peut alors se faire traverser par eux sans être affectés de manière duelle, par le lâcher-prise et le centrage : on accepte cette énergie, on la bénit, on lui pardonne, on la transmute, on l'intègre. Ce tourbillon dépolarisé pourra alors déposer en nous son diamant caché en son centre, ce qui ajoutera une facette de notre Unité, nous délivrant du karma (énergie cherchant en nous sa résolution) et nous rapprochant de la Source. C'est nous qui devons intégrer les tourbillons d'énergies négatives et positives, et ce n'est pas ces tourbillons qui doivent nous aspirer et nous décentrer. Dans le premier cas, nous sommes en conscience dans le moment présent en harmonie avec notre Moi Supérieur, dans le second, nous sommes inconscients à la merci de notre ego se débattant vainement dans un monde illusoire.

 

Rien à l'extérieur ne devrait, par lui-même, nous rendre heureux ou malheureux, notre état d'âme ne devrait venir que de l'intérieur. Attention, cela ne veut pas dire qu'il faut s'isoler et rejeter le monde de la matière ! Ce monde prodigieux est là pour nous faire expérimenter la vie et il s'agit bien de s'y ancrer, alors autant en profiter : s'émerveiller devant la beauté et avoir de la compassion pour la laideur, mais sans s'y faire piéger par le désir ou le rejet. Ces polarités doivent s'estomper, devenir moins accaparantes, nos pensées et nos émotions ne s'attarderont plus sur le support même de ces énergies (personnes, situations...). Seul persistera notre rayonnement intérieur, et tout ce qui défilera devant nous ressemblera à un film conçu pour tout intégrer, progressivement, de plus en plus vite. Nous accueillerons à bras ouverts tout ce qui se présentera à nous, sans jugement, mais sachant que rien n'arrive par hasard, et que chaque détail est programmé pour nous entraîner à dépolariser et accepter les énergies.  Il ne faudrait pas croire que l'univers, ou du moins en partie, pourrait d'un coup disparaître parce que nous en avons intégré pas mal ! Non, d'une part, beaucoup de croyances sont trop ancrées en nous pour cela (dans notre subconscient), et d'autre part, nous sommes influencés par les égrégores. Mais nous verrons des pans entiers de notre existence disparaître grâce à la guérison de nos peurs, besoins, manques, envies, rejets, jugements...ces énergies fortement polarisées étant neutralisées, elles ne devront plus être projetées pour être « vues ».

 

La grande question reste : comment réussir à ce que les personnes et situations n'aient plus de prise sur nous ? C'est vrai pour ce qui est attrayant comme pour ce qui est repoussant. Ne plus avoir de prise signifie ne plus déclencher de pensées et d'émotions qui vont alimenter en énergie (polariser) ce qu'on voit à l'extérieur de nous, ne plus s'y faire aspirer, aimanter, mais rester un observateur neutre qui vit centré en son cœur. C'est pour cela qu'il s'agit de dépolariser les énergies que nous croisons : les pôles, tels dans un aimant, constituent des forces d'attraction nous aspirant tel un vortex. Sans pôles, une énergie ne peut plus nous attirer, nous déstabiliser : le vortex s'épuise, l'aimant se désaimante, la balance se rééquilibre. Dépolariser, c'est accepter, bénir, remercier, pardonner, ne pas juger, se sentir bien, en paix et en harmonie avec : bref, AIMER. Transmuter l'énergie, c'est tout le travail pour devenir un maître, en dirigeant consciemment ses pensées et ses émotions, en reprogrammant son système de croyance, en restant vigilant pour ne pas réveiller son ego, le roi de la polarisation. Ah, ce fameux ego...c'est lui qui est aux commandes, qui se fait passer pour qui nous sommes, car c'est lui qui traite avec la matière, c'est-à-dire avec cet univers limité que seulement nous connaissons. Il est devenu un expert dans la matière, et nous le laissons donc faire car nous ne saurions pas faire autrement quand nous n'avons pas conscience du monde de l'esprit.

 

Bon, d'accord, l'ego fait tout ce qu'il peut pour nous aider ! Le problème, c'est qu'il est ignorant, maladroit, borné, et demeuré...il croit qu'il doit nous sauver de toute une série de situations « dangereuses », et pour cela, il les amplifie pour leur donner plus d'importance et ainsi mettre en route des mécanismes automatiques de défense. L'ego est plein de bonne volonté, mais c'est un vrai trouillard, car il n'a pas la connaissance du pouvoir de la pensée et de la bienveillance du Moi Supérieur. Il vit dans le seul monde de la matière et se sert des piètres outils à sa disposition : ainsi, lorsqu'il voit un bouton sur le nez, il nous ferait tendre les bras derrière le miroir si nous n'avions pas la connaissance du phénomène de réflexion. Le pauvre...il est évident que toute solution issue de la matière, découlant des trois premiers chakras, est vouée à l'échec, c'est donc un combat perpétuel pour lui. Que faire alors ? L'éduquer par l'expérience, tout comme on l'a fait pour le phénomène de réflexion (miroir), et cela à répétition, jusqu'à ce que ce soit une évidence, ancrée dans notre subconscient, et non plus un concept appris théoriquement. L'ego devient alors un ami...efficace, car il emploie alors docilement son énergie à utiliser les bons outils, et à nous laisser enfin en paix, en ayant assimilé que tout ce qui nous arrive est pour notre plus grand bien : la peur disparaît. L'ego existe toujours, c'est lui qui nous différencie des autres avec lesquels nous faisons UN, c'est lui qui nous donne la personnalité, telle une pièce unique du puzzle, mais ce n'est plus le maître, il laisse cette place à la conscience du coeur. Mais attention : cet ego assoupi est toujours prêt à se réveiller et à essayer de fonctionner comme avant, car les mauvaises habitudes ont toujours un risque de récidive tant qu'il subsiste la moindre trace de polarisation dans nos cellules...

 

Notre succès à le laisser en veilleuse dépendra de notre degré de maîtrise : l'entraînement, le discernement, mais surtout, la rapidité, car quand l'ego ouvre un œil, il est déjà trop tard...Ce gentil toutou est symbolisé par le dragon terrassé (et non mort) aux pieds de St Georges ou St Michel : le seul moyen d'y arriver n'est pas d'essayer de le combattre et de le détruire (mission impossible !), mais de pouvoir remettre en question tout notre système de croyance, notre base de données émotionnelles, de reprogrammer nos réflexes afin d'avoir une vision plus élargie que celle de l'ego. Et pour cela, il s'agit avant tout d'être conscient de tout ce qui nous arrive à tout moment, de bien se rendre compte comment et pourquoi on réagit face aux personnes et aux situations, c'est ce qu'on appelle vivre centré dans le moment présent : éclairer sa vie par une observation consciente et détachée. Seul l'apprentissage par l'expérience peut y parvenir, et cela prend beaucoup de temps : c'est pour cela que nous sommes ici ! Finalement, notre véritable Etre émerge : nous ne l'avons pas façonné, puisqu'il Est (déjà), nous l'avons déballé de toutes les couches d'ego qui le cachaient, facettes qui se sont maintenant intégrées à notre grand Moi grâce à leur dépolarisation. Et pourquoi ne pouvons-nous pas aimer chaque personne que nous croisons ? Parce que non seulement nous les voyons à travers les yeux de notre ego complètement limités par les trois premiers chakras, mais aussi parce que ce que nous pouvons voir chez l'autre, c'est uniquement son ego ! Il ya donc dès le départ confrontation d'ego, compétition : les chakras inférieurs se sentent menacés et se tirent à boulet rouge tels des canons de frégates à l'abordage. Seul le dépassement de son propre ego et sa compréhension permet d'enlever cette couche chez l'autre et de faire apparaître ainsi ce qu'il Est réellement.

 

A cause d'une part le voile de l'oubli qui nous a fait croire que nous étions seuls au monde, et d'autre part la précarité des temps passés où il fallait se défendre pour sa survie, l'ego s'est naturellement imposé comme chef pour affirmer notre identité dans un monde incertain. Le problème, c'est que l'ego est devenu un despote non éclairé, par manque de connaissance des principes de l'univers : l'ego ne croit qu'en ce qu'on lui a appris, et qu'il peut voir, donc il réfute a priori le monde spirituel. Si l'ego a bien rempli son rôle dans le passé, il n'est plus du tout adapté à cette vie-ci qui n'a plus besoin de tant de boucliers de survie et de sécurité. Si les temps ont changé, l'ego est resté le même, et dans ce monde évolué, il ressemble plutôt à un chien dans un jeu de quille. La peur d'autrefois est ainsi inutilement toujours ancrée en nous : nous nous sentons seuls et dépourvus. Comme l'ego domine notre mental et nos émotions, non seulement il nous impose notre comportement relationnel, mais surtout, sans le savoir, c'est lui qui crée notre réalité : tout ce qui nous arrive provient de notre ego, qui lui ne cesse de se battre et de se révolter contre ce qui nous entoure, un comble !!

 

L'ego (pensées, émotions) sépare et exclut en polarisant (énergie masculine), le cœur (amour) unit et inclut en dépolarisant (énergie féminine), avec toutes les nuances intermédiaires allant du chakra racine (matière, terre, moi, monde extérieur visible mais illusoire) jusqu'au chakra couronne (esprit, ciel, Un, monde intérieur invisible mais réel). Toute énergie non résolue passe de l'état réel / potentiel / invisible, à l'état irréel / manifesté / visible : irréel car il ne s'agit que d'une seule possibilité de manifestation que nous avons choisie / créée par nos pensées et émotions parmi tous les potentiels existants. C'est pour cela que nous ne pouvons pas nous accaparer cette manifestation comme Vérité, mais la considérer simplement  pour ce qu'elle est : la seule possibilité que nous pouvons voir dans le moment présent.

 

Deniz

 

 

Tu ne m'aurais pas cherché si tu ne m'avais pas déjà trouvé (Saint Augustin).

 

24/11/2009

Plus tu apprends à t’abandonner et plus la vie devient fluide en toi


 

cigogne4petit

En cet instant sacré j'invite ton cœur à enlacer ton humanité, ta personnalité.

J'invite ton cœur à prendre dans ses bras d'Amour Qui tu es aujourd'hui, tel que tu es.

J'invite ton cœur à bercer l'enfant humain.

J'invite cette partie de toi humaine, terrienne, je l'invite à se laisser aller, à se laisser toucher, à se laisser bercer.

...

Je voudrais te dire l'importance de ces moments où tu t'accordes de la Douceur, car ils te permettent d'entrer en contact avec ton Essence dans la fluidité, dans la souplesse, dans la facilité.

Ces instants te montrent comment dans ta vie active cela peut se mettre en place, comment dans ta vie active tu peux passer d'un évènement à l'autre, d'une circonstance à l'autre dans la fluidité, le lâcher prise.

Tu te centres ici maintenant, tu te centres dans l'instant présent dans ton cœur, et grâce à çà dans tes activités cela devient plus facile, plus simple d'accéder à ce centrage. Tu accueilles ce flot d'énergie cosmique qui te plaque au sol, qui te maintient sur la Terre. Il y a l'énergie physique qui te maintient debout sur la Terre, il y a l'énergie universelle, je vais dire spirituelle, l'énergie d'Amour qui maintient ton âme incarnée en ton corps. Cette énergie se fait de plus en plus invitante afin que ton âme descende et descende et descende dans la matière de ton corps.

Chaque fois que ton âme glisse encore plus dans ton corps, s'incarne encore plus, cela crée une onde, une onde dans ton plan physique, une onde qui se répand jusqu'à ton Essence, une onde aussi qui se répand autour de toi sur la Terre. Cette onde émet des informations comme tes ondes radio par exemple, une information qui est transmise à tous les cœurs qui veulent bien l'entendre.

Cette information dit :

« Je m'incarne encore plus, j'ai traversé les voiles, fais comme moi, je t'invite à m'accompagner, tu verras, tu verras ce que tu as à y gagner, tu verras combien la transformation est importante et riche et belle. »

...

Il est important quand tu te centres ainsi que tu maintiennes une vigilance quant à ta respiration. Il est important que tu installes la fluidité dans ta respiration, que tu prennes conscience aussi que parfois que tu retiens ta respiration. Si ton souffle est coupé ton souffle est court. Installe un mouvement plus profond.

C'est ta respiration qui apporte la souplesse la fluidité, qui fait que tu vas pouvoir te glisser dans les évènements. La respiration est en quelque sorte le lubrifiant qui va faire glisser qui va te faire glisser dans le personnage qu'il est important de jouer au moment où tu as à vivre tel et tel évènement telle ou telle circonstance. Bien souvent tu bloques ta respiration et ainsi tu bloques le mouvement, tu freines.

...

Ainsi il est important que tu profites de ces instants de grâces, de ces instants où tu te centres pour installer un mouvement respiratoire profond, fluide. C'est une gymnastique que tu proposes à tes poumons, c'est un autre réflexe que tu installes en ton système respiratoire.

...

Je vais te dire aussi l'importance de faire l'effort de te centrer, te centrer en ton cœur même si cela te semble difficile, même si tu crois ne pas y arriver parfois, souvent, même si tu sens que ton mental n'arrive pas à s'apaiser.

Cela est une gymnastique que tu installes en toi, un assouplissement, cela est une direction que tu donnes à ta conscience.

Ainsi par cet effort que tu fais maintenant, tu canalises ta conscience vers ton cœur, tu lui crées un sillon, petit à petit tu verras que ce sera de plus en plus facile.

Ainsi ne te décourage pas et continue, continue !

Je t'invite ce soir lorsque tu vas t'endormir, tu vas te coucher, je t'invite à poser l'intention de t'abandonner dans les bras de l'Ange que tu es, car ces bras-là protègent, réchauffent, caressent nourrissent.

Abandonne-toi dans les ailes de l'Ange, car plus tu apprends à t'abandonner et plus la vie sera fluide pour toi.

En cet instant de Grâce, je te bénis et sache que mon Amour est infini.

Je t'aime.

  

Transmission canalisée par Isabelle Daré   le  23  octobre 2009

http://www.coeur-orseraphin.com/?t=738

11/11/2009

Filles de la Terre vous êtes les éveilleuses du Nouveau Monde

 

2ef89132-6975-4112-b69e-0d7c2e9e549e

Je vous bénis filles de la Terre.

Et je vous dis votre responsabilité est grande, parce que vous êtes femmes, parce que vous avez accepté d'être femmes, parce que vous avez accepté de jouer un jeu, le jeu de la vie.

Si tu souhaites changer le monde, change-toi, toi.

Beaucoup de sages, d'êtres éveillés ont transmis ce message.

Il est plus que jamais d'actualité, il est plus que jamais d'actualité parce que ce monde vit la fin d'un cycle, une onde. De toute façon cette Terre va basculer dans un autre cycle, va basculer dans une autre onde et tu peux l'appeler onde vibratoire. De toute façon l'humanité va basculer avec la Terre dans cette onde, dans ce cycle. Alors l'humanité toute entière est invitée à ce voyage. Il n'y a pas ni de jugements, ni de qualités à apporter à ceux qui vont réussir à basculer dans ce nouveau monde, ce nouveau cycle. Tous les êtres humains sont invités à lâcher tous les bagages de l'ancien monde et Dieu sait si beaucoup de mains sont encore crispées sur ces bagages !

Change ton monde intérieur et le monde changera autour de toi et pour cela lâche, lâche, lâche, lâche les peurs, lâche les bagages, lâche les mémoires, lâche l'ancien.

Plus facile à dire qu'à faire n'est-ce pas ?

 

Accueille les outils qui sont adaptés à toi et qui vont t'aider à lâcher. Quel que soit l'outil n'oublie pas de poser l'intention de lâcher.

Alors tu peux sentir en toi ou autour de toi, comme une urgence. Tu ressens cela parce que l'énergie te presse, elle te presse à agir et à lâcher.

Je vais te donner une image : l'énergie te presse comme tu presses le citron pour en extraire tout le jus, tout le suc. L'énergie te presse pour que tu puisses extraire le suc de ton être, ton essence, qu'elle vienne parfumer ta vie, la vie sur la Terre. Et je te dis : ne cède pas à ce qui pourrait être de la panique par rapport à cette urgence que tu sens.

Il est important que tu restes bien centrée dans ton intention de lâcher prise, toutes les personnes qui font ce lâcher prise en conscience sont d'une grande aide pour ceux qui ne le font pas encore en conscience, parce que sachez que tous les êtres de la Terre sont pressés de la même manière. Beaucoup d'êtres, s'ils n'ont pas conscience encore de leur divinité ressentent un grand besoin de se recentrer dans l'essentiel de leur vie, ressentent un grand besoin d'abandonner une superficialité, qu'elle soit matérielle, relationnelle.

 

J'ai déjà transmis cela, il est important d'avoir de grandes pensées d'Amour pour vos gouvernants. Il est facile de juger, de critiquer. Vos gouvernants en quelque sorte sont basés sur les fréquences vibratoires des peurs. Et à une peur ils réagissent avec un mouvement de peur, et ces mouvements de peur peuvent amener à des prises de pouvoir, des abus de pouvoir pour canaliser la peur justement de tous les êtres, c'est un cercle vicieux n'est-ce pas ?

Ces êtres qui vous gouvernent sont aussi des enfants comme vous en apprentissage sur la Terre. Bien souvent ils se positionnent dans ces hautes fonctions par goût du pouvoir, par goût de la reconnaissance, mais certains le sont par idéalisme aussi, sauf qu'ils sont pris dans un engrenage, une machine infernale.

Si tu souhaites que ton enfant grandisse, évolue, tu lui dis je te fais confiance je sais que tu vas y arriver. J'ai confiance en ta capacité créatrice, j'ai confiance en ta foi en la vie, cela l'encourage. C'est pourquoi je vous dis, cessez de juger et de critiquer ces têtes qui vous gouvernent et je vous dis transmettez-leur votre Amour infini, transmettez-leur votre aide vibratoire, transmettez-leur votre confiance absolue. Non pas qu'il faille cautionner chacun de leurs actes, chacun de leurs projets, non pas. Je place cette aide dans le monde vibratoire afin de les accompagner vers une autre conscience. Ils considèrent que le peuple est dangereux, c'est pourquoi ils cherchent toujours à canaliser cette énergie du peuple.

Ne croyez-vous pas qu'il est difficile de diriger un bateau lorsque certains rament en avant, d'autres rament en arrière, d'autres rament sur le coté. Ils n'ont d'autres solutions pour le moment que de canaliser, que d'essayer d'accorder ces coups de rames avec la peur, la menace.

Chers enfants, chères femmes, réveillez-vous et faites resplendir votre beauté lumineuse, faites entendre votre Amour infini. Réveillez-vous et réveillez vos sœurs, réveillez vos frères.

Proposez non pas une révolution mais une transformation où chacun est libre d'avoir sa vérité, où chacun respecte l'autre, où chacun sait Qui il est, où chacun se connaît, connaît sa personnalité, connaît sa couleur.

Proposez un monde libre dans votre cœur, dans vos prières, dans vos ondes.

Proposez un monde libre, proposez à vos gouvernants un monde libre.

Vous n'avez pas idée encore de ce que vos unions de prières font dans la matière.

Vous n'avez pas idée encore de la puissance de vos créations.

Le monde entre dans un nouveau cycle et cela se fera avec vous, par vous. C'est pourquoi tant de voix s'élèvent et transmettent les messages de l'énergie Universelle d'Amour pour que Dieu, si tu veux l'appeler ainsi, ou la Source si tu préfères, ou l'Amour Originel si tu préfères aussi, puisse se faire entendre de plus en plus, de plus en plus fort.

Ne crains pas la foudre divine, ne crains pas tes faux pas, avance, encore, encore encore encore. Si tu as besoin d'un cadre pour avancer choisis le cadre qui convient, dans ce mot cadre, je parle des outils, des chefs de file, des éclaireurs, choisis celui qui te convient.

Si tu as besoin de liberté pour avancer libre à toi, centre-toi et lâche, lâche, lâche. Vous êtes tous différents et vous avez tous des attentes différentes parce que votre vécu est différent, mais vous avez tous une seule et même quête: la Paix. Parce que dans la Paix il y a beaucoup de déclinaisons, la Joie, le Bonheur, l'Amour, entr'autres.

...

Filles de la Terre accueillez votre responsabilité, elle ne vous est pas imposée, vous avez choisi, vous êtes les éveilleuses du nouveau monde, libérez votre potentiel féminin, maternel.

La femme est l'avenir de l'homme disait le poète, c'est une réalité, mais la femme en l'homme se réveille aussi. Et vous êtes là pour les prendre par la main ces hommes et les mener avec votre Amour, les mener vers la nouvelle conscience, la nouvelle expérience. Les hommes aussi ont choisi leurs rôles, ils ont choisi de s'incarner en homme. Ils sont là aussi pour accepter la transformation pour lâcher, pour lâcher ce sentiment de supériorité et tous ses abus. Ils sont là aussi pour déposer le pardon sur la Terre. Vois ces hommes nouveaux pleins de Douceur, pleins d'attentions, pleins d'envies de transformation, vois-les et accompagne-les.

...

Lâche en cet instant ce que tu peux lâcher.

...

Considère-toi vraiment comme étant l'enfant du Divin. Et je vais te dire, tu ne fais ni bien ni mal, tu apprends. Tu apprends l'équilibre, le juste milieu, entre ce que tu appelles bien et mal, entre le noir et le blanc, entre le froid et le chaud. Tu apprends l'équilibre, tu apprends à marcher sur le fil sans avoir peur de tomber, en regardant droit devant, en étant présent à chaque pas que tu fais parce que si tu n'es pas présent tu peux tomber. Ce n'est pas une condition c'est un fait.

Qu'il n'y ait plus de place dans ton cœur pour la culpabilité ou la peur de ne pas y arriver. Que tu sois ici et maintenant apte à vivre l'instant, pleinement : Voilà l'essentiel.

...

Respire profondément et lâche.

...

Sais-tu petite âme que tu n'as qu'à te laisser porter par le courant de la vie, tu n'as rien d'autre à faire que te laisser porter, que tu n'as qu'à te laisser guider par les battements de ton cœur, tu n'as rien d'autre à faire que te laisser guider par cela.

Plus tu lâches prise et plus tu sens la vie qui t'entraîne et plus tu entends les battements de ton cœur.

Lâche prise, lâche, lâche.

Je suis l'Amour Infini.

Je t'éclaire.

Je suis aussi la Vie et je te mène vers un ailleurs.

Je te bénis.

Les ailes de la Compassion se déploient sur la Terre. Une Compassion qui adoucit et qui libère.

Sache enfant de la Terre, fille incarnée que je t'aime, infiniment ! 

  

Transmission canalisée par Isabelle Daré   le  28  septembre 2009

http://www.coeur-orseraphin.com/?t=722

 

09:36 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jugement, lacher-prise |  Facebook |

18/10/2009

En Grandissant


 

cd3jnjwv

Dieu a dit:

Quand vous étiez un petit enfant, vous avez découvert très tôt que tout dans la vie ne va pas comme vous le voulez, et pourtant, si vous attendez toujours que la vie suive votre volonté, et seulement votre volonté, cette leçon n'est pas encore intégrée pour le moment. Sinon, pourquoi seriez-vous contrariés quand la vie ne va pas comme vous voulez?

Vous objectez certainement. Vous pouvez vous battre, ou vous pouvez vous sentir vaincus. Vous ne vous sentirez pas autrement, tant que vous espèrerez que la vie aille à votre façon. Vous ne vouliez pas une sucette à la cerise. Vous l'auriez voulu à l'orange. Comment se peut-il que la vie nie ce que vous voulez?

Vous pouvez être la plus belle personne du monde, ne combattre personne, n'objecter à personne, pourtant vous pouvez protester après la vie, telle qu'elle se présente à vous. Vous levez le bras après la vie et pleurez car elle n'a pas suivi votre proposition. Comment la vie peut-elle se comporter de cette façon? Comment pouvez-vous être ignorés? Comment se peut-il que la personne que vous aimez aime quelqu'un d'autre? Comment se peut-il que votre entreprise n'aille pas bien? Comment se peut-il que rien, ni personne, ne réalise vos désirs? Comment se peut-il que chaque chose que vous désirez chèrement ne vous arrive pas, et comment se peut-il que tout ce que vous ne voulez pas arrive si facilement?

D'une certaine façon vous sentez que vous avez été lésés, ou vous ne protesteriez pas. Vous pouvez, en effet, avoir été lésés, bien-aimés. La sucette à l'orange a été donnée à quelqu'un d'autre juste sous vos yeux, et on vous a donné celle que vous ne voulez pas. Et il existe quelque part un enfant qui n'a pas eu de sucette. Écoutez-Moi. La vie n'a rien à voir avec aller à votre propre façon, et la vie n'a rien à voir avec les torts et les gains.

Il est préférable de ne pas porter un jugement sur ce que la vie vous apporte ou non. Lâcher prise n'est pas vous dénigrer, bien-aimés. Lâcher prise ne signifie pas vous ôter de l'équation. Lâcher prise ne signifie pas abandonner. Cela signifie renoncer aux pensées qui ne vous sont pas utiles au cours de votre vie. Lâcher prise c'est prendre la vie comme elle vient et aller sans décider pour elle. Lâcher prise signifie que vous lâchez le mécontentement.

Vous avez entendu à plusieurs reprises que l'attitude est tout. Je Suis tout, mais l'attitude est beaucoup. Et d'où vient votre attitude? Votre attitude n'est pas un acte de volonté. Vous ne pouvez pas changer d'attitude comme de vêtements.

L'attitude est plus profonde, mais vous pouvez avoir l'intention de changer d'attitude. Avant que votre attitude envers la vie puisse changer, bien-aimés, la façon dont vous regardez les choses doit changer. Quelle est votre idée de la vie? Quelle prémisse désirez-vous?

Lâcher prise ne signifie pas que vous renoncer à vos rêves. Cela signifie que vous n'insistez pas pour que vos rêves se réalisent en ce moment sous la forme exacte que vous dessinez. Lâcher prise ne signifie pas que vous n'êtes pas résolus. Soyez résolus.

Être gratifiés par la vie est un peu différent qu'obtenir tout ce que vous voulez comme vous le voulez.

Peut-être qu'il y a plus de vos rêves devenus réalité que vous ne l'avez reconnu. Peut-être que vous avez regardé la colonne débit au lieu de regarder la colonne crédit. Regardez maintenant.

Lâcher prise ne signifie pas accepter moins que ce que vous voulez. Vous ne réglez rien. Vous gardez les yeux ouverts pour tout le bien qui est encore à venir.

Lâcher prise signifie cesser d'utiliser certains qualificatifs. N'annoncez plus les situations comme désastreuses. Soyez plus gracieux quand vous vous présentez votre vie. Soyez plus gracieux.

Traduit par Christine
Page originale :
http://www.heavenletters.org/growing-up.html

http://www.lespasseurs.com/arcturius/index.php?post/05/10/2009/En-Grandissant

 

08:47 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : perception, lacher-prise |  Facebook |

13/10/2009

L'acceptation


 

JELD-WENCustomCarvedHeartDoor2_i

Bienvenue chère âme, chères âmes, dans cet espace sacré.

Je t'invite à accepter maintenant, ici, ici même, en cet instant, à accepter la place que tu occupes dans ta vie, dans la vie sur la Terre, quel que soit ton rôle maintenant, quel que soit ton aspect physique maintenant, quel que soit ton état de santé physique maintenant, quel que soit l'état de santé spirituelle de ton cœur maintenant.

Je t'invite à accepter ce que tu es maintenant, parce que ce que tu es maintenant est dans la plus grande justesse de ton expérience.

Ainsi accepte qui tu es maintenant, l'expérience que tu vis.

Que toutes tes cellules s'ouvrent et accueillent cette expérience de vie.

En disant oui à ce qui est maintenant tu invites tes cellules, qu'elles soient physiques ou énergétiques, tu les invites à se détendre, tu les invites à vivre pleinement l'expérience, tu les invites à se mettre au service de l'expérience.

...

Te dire accepte Qui tu es, c'est encore une fois répéter ce que tu as entendu maintes et maintes fois, mais la compréhension de cela a des degrés différents, des degrés d'intégration, des degrés de compréhension, physiques, émotionnelles, divines.

Aujourd'hui tu es invité à dire oui à ce qui est avec tout ton corps, chacune de tes cellules est invitée à dire oui.

Sur le plan émotionnel, chacune de tes cellules énergétiques est invitée à dire oui à ce qui est.

« J'accepte. »

...

La vie est perpétuel mouvement, accepter ce qui est ne fige pas ce qui est, c'est au contraire donner un élan vers le mouvement.

Ne pas accepter c'est figer le mouvement, c'est retenir la vie, c'est refuser la transformation, l'évolution.

Accepter c'est lâcher les amarres qui rassurent et c'est se laisser porter.

Intègre bien cela, au plus profond de tes cellules afin de lâcher toute peur, afin de laisser jaillir l'espoir et la joie de vivre.

...

Ton cœur énergétique est le passage, le pont entre la Présence Divine et la présence humaine.

Pour donner une image, à l'intérieur de ce cœur il y a la Lumière, l'Amour, le Divin. A l'extérieur il y a le corps le cœur physique, le cœur physique qui détermine si le corps est en vie ou pas, qu'il batte ou qu'il ne batte plus. Le cœur énergétique est constitué d'une multitude de portes, portes qui se sont fermées les unes après les autres, par peur, par expérience blessantes, etc....

Accepter ce qui est sur le plan de ton cœur énergétique c'est ouvrir ces portes et c'est laisser une libre circulation entre le divin et l'humain. Le divin nourrit l'être humain, l'être humain expérience nourrit le divin.

Je te dis cela pour que tu ne minimises pas ton expérience humaine. Quelle qu'elle soit, sache qu'elle nourrit le divin. Je te dis cela pour que tu laisses le passage libre entre les deux, que tu intègres l'acceptation en ton cœur énergétique et que les portes s'ouvrent.

...

Ressens que l'intégration de l'acceptation t'apporte de la profondeur, une profonde détente, une profonde Paix, une circulation profonde de l'Amour en toi, un profond besoin d'Harmonie.

...

Vous allez encore rester ensemble quelques heures, vous allez vous entraider les uns les autres à intégrer l'acceptation de Qui vous êtes.

Chacun est à sa place, sa juste place.

Chacun a son rôle à jouer.

Chacun a ses graines à semer.

Je te remercie pour ce qui s'est passé là, moment important pour toi, pour la Terre, pour l'être humain.

Je te bénis.

Mon Amour t'entoure, te berce, te caresse de douceur.

Et je te dis :

« Âme je t'aime, infiniment ! »

 

 

Transmission canalisée par Isabelle Daré   le  12  septembre 2009

http://www.coeur-orseraphin.com/?t=717

19:34 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coeur, lacher-prise |  Facebook |

05/10/2009

Du coeur au ventre : Accomplir le voyage de l'âme


 

Ventre_coeur

Message de  la Terre à Pamela - Août 2009

Chers enfants humains,

C'est moi, la Terre qui vous parle. Je suis votre mère et je vous porte en mon sein tout au long de votre vie. Je vous chéris, même si vous n'en avez pas conscience et que vous êtes trop occupés et trop pris par vos affaires quotidiennes. Je vous soutiens et vous invite à vous connecter à moi, alors que je souhaite raviver votre mémoire et vous rappeler quelque chose. Il s'agit d'une chose ancienne et précieuse qui semble avoir été oubliée dans ce monde moderne. Cela concerne la sécurité naturelle de l'existence sur la Terre.

Pour vous souvenir de la sécurité naturelle de l'existence, regardez la nature autour de vous. Observez les saisons, comment elles vont et viennent d'elles-mêmes, voyez les plantes et les animaux mener leur vie quotidienne, écoutez le bruissement du vent et le murmure de l'eau. Ainsi très vite, cela vous rappelle que les choses les plus importantes dans la vie arrivent de façon automatique, en résultat du cours de la nature. La nature est partout autour de vous et elle est aussi en vous, car vous aussi avez une nature et elle fait partie de l'ensemble de la nature.

Surtout en Occident, vous avez tellement pris l'orientation de vivre à partir de votre tête que vous avez oublié que vous êtes des êtres naturels, au même titre que les plantes et les animaux. Regardez les animaux, comme ils s'abandonnent naturellement à la vie. Ils ne peuvent presque pas faire autrement. Ils connaissent bien des émotions telles que la peur et la résistance, mais ils n'ont pas la capacité de s'opposer à la vie, autant que le font les humains. Les humains par leur pensée excessive peuvent mettre leur nature en cage et à la longue, cela leur crée des problèmes. La vie ne peut être organisée et contrôlée par la pensée humaine. Les forces originelles de la nature sont plus vastes que cela. Tôt ou tard, vous comprendrez. Il y aura un moment où vous devrez vous abandonner à la nature.

Bien souvent, vous arrivez à un tel moment en traversant une crise, une situation dans laquelle vous vous enlisez, et qui exige que vous relâchiez le contrôle, parce qu'alors, vous n'avez plus aucune prise sur ce qui est en vous ou autour de vous. Relâcher le contrôle fait mal et peut être un combat. Mais cela vous ramènera à la maison. Vous pensez que vous êtes perdus et que vous sombrez dans le chaos, mais en réalité, vous vous approchez de la sécurité naturelle de l'Être. La vie vous soutient et vous aime. Bien souvent, les crises semblent cruelles et injustes, mais en vérité elles portent toujours en elles l'invitation de la nature, ou si vous préférez, de Dieu, cette invitation qui dit : « rentre à la maison, reviens-moi ». Dans la crise, il y a  une main qui vous guide, et qui cherche à vous soutenir et à vous montrer le chemin.

Vous tous qui lisez ce message êtes en voyage intérieur vers la totalité et la complétude de soi. Vous cherchez à rendre votre âme vivante dans un corps humain de chair et de sang. Sur ce chemin, vous traversez différentes phases. L'âme s'incarne - ou descend - dans le corps selon différentes phases. Le tout début de votre chemin intérieur, il est probable que vous l'ayez appréhendé par la tête. Par exemple, il se peut que vous ayez été attirés par certains livres, certaines personnes, qui ont éclairé différemment les idées et valeurs que vous avez toujours tenues pour acquises. Il se peut que vous soyez ébranlés par leurs pensées nouvelles et cependant étrangement attirés par elles. Cela vous fascinera d'en lire et d'en écouter davantage à leur sujet. Vous lâcherez prise de certaines de vos structures mentales les plus rigides et vous ouvrirez à quelque chose de neuf. Lire et discuter avec des personnes qui pensent autrement peut s'avérer stimulant dans ce processus. C'est ainsi que débute le voyage intérieur pour beaucoup d'entre vous. Vous dévorez les livres spirituels comme s'il s'agissait de biscuits. Au fond de vous, quelque chose veut s'éveiller et changer, et cela se traduit d'abord par le besoin d'une nouvelle façon de penser.

Peu après, vous commencez à avoir envie de quelque chose de plus. Vous commencez à penser : Bien, je comprends de quoi ils parlent dans ces livres, mais comment appliquer tout cela dans ma vie ? Comment cette connaissance devient-elle vivante et comment puis-je la traduire en sensations et en actions sur Terre ? Il se peut que cette question vous hante et vous désespère, mais il n'est pas possible de forcer la vie. Cependant, à un certain moment, il se passera quelque chose dans votre vie qui vous aidera à passer de la tête au coeur. C'est souvent une sorte de crise. Des changements peuvent se produire dans le domaine professionnel, des relations, de la santé ou de la perte d'un proche. Peu importe, à un certain moment, se lèveront en vous des sentiments si intenses qu'il ne vous sera pas possible de les ignorer. Vous devez leur permettre de se manifester et laisser se faire la transformation. C'est lorsque votre âme s'incarne davantage dans votre coeur.

D'abord, votre âme est descendue dans votre tête, vous inspirant à absorber de nouvelles idées par les livres, les discussions, etc. Puis l'âme frappe à votre porte à un niveau plus profond, celui des sentiments. Vous serez en contact avec des strates d'émotions dont vous ne soupçonniez même pas l'existence auparavant. Les crises les réveillent ; elles feront remonter à la surface de vieilles émotions de l'enfance, peut-être même des mémoires d'avant cette vie. Vous explorerez ces strates d'émotions et c'est ainsi que le centre de votre coeur s'ouvre. Votre âme s'incarne encore plus profondément, elle emplit le chakra du coeur de son énergie.

Il se peut que la transformation qui prend place dans cette phase fasse surgir plusieurs complications. Votre regard sur le monde commence à changer ainsi que vos relations avec les autres. Au fond de vous s'éveille la conscience de l'unité. « La conscience de l'unité » signifie que vous réalisez que tous, humains, animaux, plantes, nature, nous sommes soutenus par une force divine, et que nous sommes reliés ensemble, chacun étant le miroir de l'autre. Il se peut que cette prise de conscience soit écrasante et pour beaucoup d'entre vous, le passage de la tête au coeur génère une grande sensibilité. Cette grande sensibilité peut créer des déséquilibres. Les frontières avec les autres se trouvent estompées, il se peut que vous absorbiez beaucoup de charges émotionnelles venant des autres, sans savoir comment vous en libérer, et que vous ayez des sautes d'humeur de grande amplitude. Le passage de la tête au coeur, cependant, même s'il est puissant et essentiel, n'est pas la dernière phase de l'incarnation. L'âme veut descendre encore plus profond, dans le ventre.

Lorsque l'âme est descendue au niveau de votre coeur, vous êtes partiellement éveillés. Vous avez conscience de vos sentiments, vous osez regarder vos émotions, vous êtes prêts à aller en vous, et à faire face à vos blessures intérieures. Mais vous vous sentez aussi affaiblis par votre sensibilité élevée et par l'instabilité qui en découle. Parce que votre coeur est si plein de sentiments, vous perdez parfois votre ancrage, et cela peut être difficile. C'est ce qui arrive à beaucoup d'entre vous. Lorsque le centre du coeur est ouvert radicalement, votre sensibilité peut devenir trop forte pour vous et il se peut que vous ayez envie de vous retirer du monde. Vous ne vous exprimerez plus de façon créative, parce que c'est à la fois trop fort et trop écrasant. Cela peut vous faire sentir anxieux et déprimés.

La réponse à ce problème ne se trouve pas en retournant dans votre tête. La réponse est dans votre ventre. Vous êtes prêt pour l'étape suivante dans le processus d'incarnation de l'âme : la transition du coeur au ventre. L'âme veut aller encore plus profond dans votre corps. Au milieu de votre ventre il y a un espace, un point de silence. Allez-y maintenant en conscience, alors que je vous parle. Dans cet espace, il n'y a pas de langage, pas de pensée, pas de concepts. Vous pouvez y entendre le bruissement des feuilles dans le vent ou le roulement des vagues. Ces sons peuvent vous aider à prendre conscience du silence qui se trouve dans ce centre.

À ce niveau, votre connaissance et votre sentiment spirituels deviennent instinctifs, ou comme on le dit, une seconde nature. Il n'est pas besoin d'y penser ni même de le ressentir. Un profond état de connaissance innée est présent à partir duquel vous agissez et la vie se déverse en vous aisément. Votre âme est alors devenue votre nature, elle est descendue au niveau de la conscience instinctive. Cela vous donne l'équilibre dont vous avez besoin ! Vous avez la capacité de rester centré et calme au milieu d'un environnement exigeant et turbulent. Votre centre du sentiment (votre coeur) veut se connecter à votre ventre, afin d'être vraiment enraciné et que vous vous sentiez en sécurité sur Terre.

Visitons maintenant ce lieu dans votre ventre. Soyez sûrs qu'il y est. Dites à votre âme qu'elle y est la bienvenue. Permettez à votre âme de descendre de votre tête, inspirant vos pensées, à votre coeur, rayonnant l'amour et la bonté, à votre ventre, vous donnant la confiance, l'estime de soi, une connaissance innée profonde que vous êtes qui vous êtes et que vous êtes très bien tels que vous êtes.

Ressentez votre ventre s'ouvrir à vous. Percevez comment la lumière dorée de votre âme descend vers votre chakra racine et se connecte à moi, la Terre. Allez profondément à l'intérieur. Soyez le centre du silence et sachez que de là, votre grande sensibilité sera équilibrée par la paix et le calme. Dans cet état équilibré, vous saurez comment poser des frontières autour de vos sentiments. Vous saurez quand vous ouvrir et quand garder vos distances, et rester proche de vous. Vous déterminez quand dire « oui » et quand dire « non », quand vous connecter et quand lâcher prise. La clé est dans votre ventre.

Pour vous aider à vous connecter à ce centre, je vous suggère d'imaginer un animal qui représente la puissance intérieure qui réside dans votre ventre. Prenez le premier animal qui se présente à votre esprit. Souvenez-vous, les animaux sont des créatures très spontanées, ils vivent selon leurs instincts, leurs réflexes naturels. Cet animal reflète votre connaissance innée instinctive. Il est déjà là. Il vous attend. Vous n'avez pas besoin de le créer, seulement de le voir et de le reconnaître. Invitez cet animal à s'approcher de vous, dites-lui bonjour et regardez-le dans les yeux. Maintenant, demandez-lui s'il a un message pour vous, qui vous aide à descendre plus profond dans votre ventre.

Laissez parler l'animal. L'animal incarne la sagesse de la vie instinctive et vous avez la capacité de recevoir cette sagesse, parce que vous avez une tête et un coeur. Vous avez la capacité de ressentir et d'articuler cette sagesse. Telle est la beauté de la coopération entre la tête, le coeur et le ventre. Aucun d'eux n'est meilleur ni plus élevé que l'autre. Bien plutôt, c'est leur coopération équilibrée qui vous rend entiers et complets. Votre tête peut vous donner beaucoup de plaisir. Penser peut être utile et amusant. Cela vous donne l'opportunité de communiquer avec les autres, en vous donnant un langage commun. Le coeur offre la possibilité d'expérimenter la joie et toute la gamme des émotions que la vie humaine comprend. C'est un don merveilleux. Le ventre vous donne votre fondation, votre je-ité, si ce mot est adéquat. Il vous permet d'être réellement vous, solides et enracinés, en traçant vos propres frontières et en usant de discernement. Depuis cette fondation, l'interaction avec votre coeur et votre tête devient un jeu joyeux. Si ces trois strates sont alignées les unes avec les autres, vous avez le sentiment d'être entiers, et la vie est digne d'être vécue sur Terre. Elle peut être pleine d'inspiration, d'amour et de bonheur. Vous pouvez vous abandonner à ce qui vous touche et vous inspire, et en même temps, ne pas perdre votre base, votre point intérieur de silence. Vous pouvez demeurer proches de vous-même, et en même temps donner et recevoir librement ce que la vie vous offre.

Je vous salue tous. Mon amour et ma compassion vous accompagnent toujours. Je joue ce jeu avec vous et je fais partie de lui. Vous êtes des êtres humains riches et merveilleux. Ayez foi dans la beauté et la puissance des instruments dont vous disposez, ces instruments que sont la pensée, le sentiment et l'existence.

Je vous aime.

© Pamela Kribbe 2009

www.jeshua.net/fr

http://www.jeshua.net/fr/earth/earth1.htm

07:44 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : coeur, conseils, ame, ventre, lacher-prise |  Facebook |

22/09/2009

Changements difficiles ? Expériences douloureuses ?

 

Swan-Taking-Off

Que vous viviez des expériences apparaissant comme douloureuses ou effrayantes, comme difficiles et incompréhensibles, dans le cadre d'une évolution intérieure consciente ou simplement à travers votre expérience personnelle de vie, apprenez à mettre en pratique ce qui suit :

Détachement et confiance totale envers tout ce qui se présente. Rester libre de toute pensée, de toute identification, de toute interprétation, de tout jugement. Observation du phénomène, de la manifestation quelle qu'elle soit avec le plus grand détachement et la plus grande confiance.

Savoir et se rappeler constamment que tout est l'oeuvre de l'énergie de vie et est juste et adapté à la situation. C'est cette énergie, ce courant vital qui nettoie, purifie, libère, équilibre, harmonise, efface les anciens programmes inconscients de peur, de culpabilité, de croyances erronées etc., et qui circule librement dans l'organisme humain et au dehors lorsqu'il n'est pas bloqué par notre mental et notre résistance alors :

LACHEZ PRISE TOTALEMENT ! ABANDONNEZ TOUTE RÉSISTANCE MENTALE A CE QUI SE PRÉSENTE DANS VOTRE EXPÉRIENCE DE VIE ! TOUT EST JUSTE, TOUT ARRIVE POUR VOTRE ÉVOLUTION LA PLUS PROFONDE !

Laissez tomber toute résistance par rapport à la souffrance, qu'elle soit de nature physique ou psychologique, soyez vide de tensions mentales et physiques ! Quand le corps est tranquille, le mental est paisible aussi, alors, accordez le plus de temps possible à vous détendre et vous relaxer, à méditer, à marcher dans la nature, à contempler de belles choses, et observer le monde et la vie. Toute activité menant à la détente, au plaisir et à la relaxation est bonne pour laisser libre cours aux processus qui sont à l'œuvre dans votre organisme et votre psyché. Ces processus sont des mécanismes de rétablissement naturels, qui sont organisés par l'énergie de vie ou vitale.

Reprenez contact avec votre nature sensible, laissez entrer la dimension féminine dans votre être, dans votre vie, que vous soyez homme ou femme. Apprenez à devenir réceptif, ouvert, à tout sans exception et sans jugement aucun. Ouvrez-vous totalement au monde, aux autres, et à la vie. Cela ne fera qu'aider les changements intérieurs que vous vivez à se poursuivre de façon saine et fluide, avec de moins en moins de tension, de souffrance, et de plus en plus de simplicité.

Nous devons accorder un soin particulier à ce qu'on nomme « maladie », mais il faut savoir que celle-ci est un programme naturel de l'organisme qui permet à celui-ci de se rétablir, et non une fatalité. C'est une bénédiction en quelque sorte, quand elle est vue pour ce qu'elle est. Toute manifestation physique ou psychique dite « anormale » est le produit d'une cause qui est souvent de nature inconsciente. Tout s'organise au sein de l'existence par cette force de vie naturelle qui régente la vie et l'univers tout entier. C'est la même énergie qui fait passer le corps de l'état de fœtus à l'état adulte, en passant par le corps d'un enfant en croissance, qui fait que les végétaux grandissent et meurt, tout comme c'est toujours elle qui organise la rotation de la terre, le mouvement des planètes et des étoiles.

Ce que chacun se doit de faire aujourd'hui est de s'accorder au maximum avec cette énergie de vie afin qu'elle fasse son œuvre sans aucune résistance, librement, naturellement.

C'est cette même énergie qui régénère votre corps et votre esprit pendant votre sommeil, qui fait que l'organisme se rétablit naturellement après une séquelle physique, qui organise toute vie et répare, rétablit l'équilibre de toute chose lorsque celle-ci fût perturbée.

Cette énergie est de nature plus ou moins électro-magnétique, elle parcourt tout l'univers et est à l'origine de la matière même, ce qui est prouvé aujourd'hui par les dernières découvertes scientifiques. Les chinois l'appellent « Qi », les indiens l'appellent « prâna », etc. La religion l'a personnifié sous le nom de « Dieu », mais il ne s'agit pas d'une entité, mais d'une énergie qui constitue et parcourt toute vie et qui organise toute structure dans l'univers. Ce courant vital est non seulement pure énergie, mais aussi une forme d'intelligence autonome, de conscience, qui fait son œuvre naturellement au sein de la création. Elle n'est dirigée par aucune entité, ni aucun pouvoir, est totalement autonome dans son fonctionnement et se crée et s'annule par elle-même. Elle est une sorte de composante universelle qui anime toute vie.

Cette énergie émerge du point 0, du vide, du néant. C'est pourquoi plus l'être humain se fait vide (absence de tension, de pensées, de résistance, donc relaxation, détente, et harmonie) et plus il est parcouru en abondance par cette énergie vitale qui régénère son organisme, qui lui apporte santé, force, vitalité, intelligence, conscience et créativité, et fait ce qu'elle a à faire, de la guérison jusqu'au maintient de la santé et aussi la poursuite de l'évolution de l'être humain, son développement physique, intellectuel et spirituel. C'est elle qui nous a fait passer de l'animal primitif à l'être humain dit « intelligent » d'aujourd'hui, mais qui malheureusement n'exploite qu'une infime parcelle de cette intelligence. Non pas qu'il soit stupide, il est tout juste ignorant de son véritable potentiel. Par opposition à la peur de ne pas être, on trouve aussi la peur d'être ce qu'on est vraiment...

La neutralité totale, à la fois mentale et émotionnelle, autrement dit, l'état méditatif constant, la pleine présence, la pleine conscience, permettent à cette énergie de préserver son état originel et de circuler librement en abondance dans tout le corps et de le faire bénéficier de ses vertus.

C'est cette énergie qui organise toute votre vie, que vous l'acceptiez ou non, et qui engendre la souffrance lorsque son flux est bloqué par la résistance, l'insatisfaction, les émotions négatives, le stress, la peur, ou tout autre blocage d'origine mental, conscient ou d'ordre inconscient. Lorsqu'une canalisation est bouchée, forcément vient un moment où ça fait mal et où ça explose si l'énergie qui coule n'est pas débloquée avant par la levée de ce qui entrave sa libre circulation ; et c'est alors qu'apparaît le trouble (maladie, stress, tension etc.).

Alors, quelque soit le moyen utilisé, la technique ou l'activité, si vous avez la possibilité de faire de votre mieux pour vous accorder à cette énergie naturelle, faites-le ! Cela n'en aura que des répercussions positives sur votre existence, voir même une transformation positive totale de votre être !

Je rajouterai en guise de conclusion que nous vivons actuellement de grands changements sur la planète, que ceux qui ont des yeux pour voir en prennent conscience. Et j'affirme que l'étape suivante dans l'évolution de l'humanité est ce passage à un état d'harmonie avec le courant naturel de la vie, le passage de l'attitude masculine extrême à la réceptivité féminine, l'amour, l'acceptation, l'intuition, le cœur, contrairement au pouvoir de l'ego, de l'intellect et de la raison.

Tout est bon pour accompagner ce changement planétaire : méditation, relaxation, marche dans la nature, alimentation saine, ouverture de la conscience, acceptation, lâcher prise, etc. etc. Et surtout, surtout, tant que vous pouvez : soyez VOUS ! Faites-vous plaisir ! Amusez-vous ! Soyez heureux ici et maintenant ! Le bonheur est un état intérieur qui ne dépend de rien à l'extérieur de soi. Prenez la vie avec légèreté et adaptation. Acceptez de vous accordez de plus en plus naturellement à ce qui change en vous et autour de vous.

Par Guillaume BOTTOLLIER

par joss

http://www.choix-realite.org/?8126-changements-difficiles-experiences-douloureuses

20/09/2009

Douche divine

 

products_shower_624

 Je t'invite à accueillir une douche divine.

Dans ton imaginaire tu peux voir que tu tends les bras vers le ciel, en accueil, en ouverture.

Cette douche vient ramener à la Terre toutes les sécrétions émotionnelles.

Elle nettoie ton corps et tous tes chakras.

...

N'oublie pas de respirer.

Ce nettoyage est important.

Tous les jours la vie t'envoie des expériences pour t'apprendre à te centrer, à te dépasser, à comprendre tes schémas, tes réflexes, pour t'inviter à te transformer, et ces expériences font que tu émanes plus ou moins des émotions. Ces émotions qu'elles soient dans ton échelle de valeur bonnes ou mauvaises, sont justes. Ce qui n'est pas juste c'est qu'elles se cristallisent, qu'elles trouvent un point d'ancrage en toi et qu'elles freinent l'énergie vitale et qu'elles grandissent. C'est pour cela qu'il est important que tu reçoives régulièrement cette douche divine, nettoyage parfait de tout ce qui est là en toi.

Ce nettoyage te permet de voir plus clair et de retrouver le chemin de ton cœur ou de t'enfoncer encore plus en toi.

...

Petit être, tu te sens petit face à l'immensité de l'Univers.

Sache que je t'aide à retrouver petit à petit une autre dimension de toi, une sensation d'être bien plus grand, bien plus vaste. Cette sensation est importante dans la liberté que tu souhaites retrouver, parce que cette sensation fait dépasser les limites corporelles. Ces sensations te font comprendre que tu n'es pas que ce corps, que cette personnalité, que cette humanité.

...

Tu peux t'imaginer en cet instant avoir tes bottes de sept lieues à tes pieds et sauter d'étoile en étoile, parce qu'en cet instant tu as dépassé les limites de ton corps et tu peux à l'infini te promener dans l'Univers. Cet exercice de ton imagination va te permettre de dépasser tes limites, d'aller encore plus loin dans ta perception universelle.

...

C'est dans le silence qu'aujourd'hui je t'ai invité à lâcher, lâcher prise, à te laisser glisser vers l'infini.

N'oublie pas de respirer et ressens pleinement l'instant présent, ce qui est là, les perceptions que tu as, que ce soit dans ton corps, dans ton cœur, dans ta tête, dans tes pieds.

Perçois les frontières que tu as dépassées aujourd'hui.

...

A présent tu vas pouvoir te recentrer dans le cœur, ton cœur physique, revenir dans tes pieds, tranquillement, à ton rythme. Ne vas pas trop vite.

Tu redessines les contours de ton corps pour revenir à ton humanité.

Et je te dis :

« Parce que je t'aime infiniment, aime-toi, toi, infiniment.

Aime-toi sans orgueil, sans chercher à te valoriser.

Aime-toi dans une grande simplicité, une simplicité divine.»

 

Je te bénis.

 

Transmission canalisée par Isabelle Daré   le   1 septembre 2009

http://www.coeur-orseraphin.com/?t=709

18/09/2009

La Douceur

 

22zth4do

( vendredi 28 août )

Je te bénis cher ange qui s'est incarné pour vivre l'expérience, l'expérience humaine. Et dans cette expérience tu es comme un enfant, c'est pourquoi je te tiens la main, c'est pourquoi je t'aide par tous les moyens possibles, ce que tu peux voir, ce que tu peux entendre, ce que tu peux sentir, je t'aide à vivre pleinement cette expérience.

Tu es comme un enfant et je t'aide parce que la vie sur la Terre est une aventure, tu es un aventurier, une aventurière, parce que la vie se crée au fur et à mesure, chaque pas que tu fais est un pas que tu fais dans l'inconnu et cet inconnu te donne maintes et maintes peurs, parce que tu as le souvenir de t'être trompé de chemin, tu as le souvenir du feu qui brûle, de l'eau qui noie, qui inonde, de la rupture qui fait mal, de la blessure qui abime ton corps ou ton cœur, la liste est longue.

Ces souvenirs engrangés dans l'inconscient collectif font que tes pas dans l'inconnu sont durs à poser, et il t'en faut du courage, des efforts, du lâcher prise pour à nouveau refaire confiance en l'inconnu. C'est pourquoi je te parle aujourd'hui en ce corps, en cette voix pour te rassurer, pour t'aider à te détendre.

 (samedi 29 août)

En cet instant je t'invite à te laisser aller.

Je viens t'envelopper d'une énergie douce et rassurante afin que tu lâches toutes tes crispations.

Tu es comme un enfant qui a besoin de ses parents pour le rassurer, pour le guider, pour le câliner, qui a besoin de recevoir les attentions de ses parents. Tu es un enfant divin qui grandit sur la Terre et tu as besoin de cette énergie qui est là maintenant, intense, pour t'aider à te laisser aller, à faire confiance en la vie. L'enfant devenu adulte devient autonome et même si l'Amour circule, avec ses parents il n'a plus besoin de toutes ces attentions, il n'a plus besoin des mêmes regards qui portent. Tu es un adulte divin en devenir et tu gagnes chaque jour en autonomie parce que chaque jour tu apprends à lâcher prise et à faire confiance en toi, parce que c'est de cela dont il s'agit : que tu apprennes à découvrir tes capacités divines, à découvrir ce dont tu es capable, et chaque jour un peu plus tu repousses tes limites, parfois dans la facilité, parfois dans la difficulté, qu'elle soit physique ou émotionnelle.

C'est pourquoi aujourd'hui en cette période tu reçois particulièrement une grande aide de l'Univers, une énergie qui te pousse et te pousse et te pousse, afin de devenir véritablement autonome, afin que tu puisses puiser en toi tous les trésors cachés, tous les secrets qui se dévoilent les uns après les autres.

Alors je viens déverser en cet instant des trésors de douceur, que tu te sentes enveloppé dans un cocon d'Amour, que tu te sentes en sécurité pour que tu apprennes à lâcher encore.

...

Installe-toi dans ce cocon d'Amour qui s'est créé. La Douceur te caresse, t'apaise, te détend.

Petit à petit tu apprends à vivre, petit à petit tu apprends à faire confiance en la vie. Plus tu te fais confiance, plus tu révèles les trésors en toi. Plus tu apprends à connaître Qui tu es plus tu connais tes capacités et plus tu peux faire confiance en la vie parce que tu sais alors que tu es le chef d'orchestre, et quand je dis toi je parle de l'Esprit divin.

 

J'entre en ton cœur, Douceur infinie.

Tu peux voir cela si tu le souhaites comme un brouillard qui pénètre en toi. Je suis d'une grande légèreté et d'une intense douceur, et grâce à cela tu peux me laisser accéder à tes parties les plus intimes, aux coins et aux recoins de toi-même qui ont besoin de recevoir cela, les coins et les recoins dans lesquels se cache ce que tu ne veux pas montrer, ce que tu as peur de montrer. Je suis cette énergie que tu peux appeler Dieu et je viens, je viens adoucir ton cœur.

 

Quoi que tu ressentes dans ton cœur en cet instant, laisse-moi faire, car je te mène vers la découverte de toi.

Laisse-moi entrer même si cela provoque une révolution car si c'est le cas sache que cette révolution est nécessaire, révolution ne veut pas dire combat, ne veut pas dire guerre, ne veut pas dire violence, ne veut pas dire souffrance, révolution c'est une re-évolution.

...

La Douceur est l'énergie qui va te faire baisser toutes tes armes, qui va faire effondrer tous tes remparts, qui va te mettre à nu.

La Douceur est l'énergie qui va faire baisser toutes les armes de ce monde, qui va installer la Paix. C'est pourquoi je t'envahis ainsi et je te montre le chemin de la Douceur, parce que c'est cela qui va changer les rapports humains, c'est cela qui va transformer ton être et la vie autour de toi. Certains pensent que la Douceur est sans surprises, est lisse, monotone, il n'en est rien. La Douceur ouvre des portes, des portes nouvelles, des portes qui amènent la liberté, la liberté créatrice, et alors, tout est possible!

La Douceur t'ouvre toutes les portes, les portes en toi, les portes dans la communication, de toi à toi, et dans la communication de toi à l'autre.

La Douceur, je l'ai dit, fait baisser toutes les armes. Là où tu sentais chez l'autre les armes pointées sur toi parce que tu arrives toi-même avec tes propres armes pointées sur les autres, là où étaient ces situations, la Douceur va venir transformer, elle baisse les armes et alors la communication de cœur à cœur peut s'établir.

Ton cœur se remplit de ma Douceur, infinie, divine, immense, éternelle.

Ton corps aussi.

C'est alors que tout ton corps exprime cette Douceur, tes gestes, ta voix, ton regard, ton écoute aussi, ton toucher, ton souffle.

...

 Je sais bien que tu ne peux pas ouvrir ton cœur en grand, instantanément. Il y a en toi trop de réflexes de fermeture, de protection. Des siècles et des siècles et des siècles de mise en place de ces fermetures, qui petit à petit sont devenues des forteresses. Tu réapprends la confiance, tu réapprends l'ouverture.

Alors je dis : Ne t'en veux pas de ne pas aller assez vite, ne culpabilise pas de ne pas toujours réussir. Tu es un enfant, regarde-toi comme un enfant, tu apprends, tu apprends la vie sur la Terre. Chaque pas est l'inconnu pour toi, c'est pour cela qu'il est important d'avoir une grande confiance en toi.

Tu es comme un sportif de haut niveau qui a dépassé ses limites, qui a pris confiance en ses capacités, qui a découvert des capacités et qui fait chaque pas dans la confiance en lui parce qu'il ne peut pas en être autrement, et chaque pas demande une vigilance intense et une concentration intense de confiance en soi. Tu es ce sportif et cet aventurier, un pas dans l'inconnu, mais un pas centré, concentré, vigilant et confiant.

...

Voilà qui change, petit à petit ton regard sur la vie.

Voilà qui change petit à petit ta vie.

La transformation s'opère et je te remercie d'accepter que cela se fasse.

Je te remercie de montrer le chemin, par ta transformation tu montres que cela est possible.

Tu ouvres la voie et je bénis pour cela.

Mon Amour est sans cesse à ta portée tu n'as qu'à tendre la main, tu n'as qu'à te laisser entrainer et tout ira bien.

Je suis Source d'Amour Infini.

Je te bénis et sache que je t'aime, infiniment !

  

Transmission canalisée par Isabelle Daré   les 28 et  29  août 2009

 http://www.coeur-orseraphin.com/?t=707

08:28 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : confiance, lacher-prise |  Facebook |

14/08/2009

Prends conscience de ton Soleil intérieur, Étincelle Divine, réplique exacte du Grand Soleil Universel

 

dyn002_original_640_480_pjpeg_2545548_b90e2df755d695d0b85dfc8cf05460b7

Ouvre ton cœur et accueille-moi.

Je suis la Vie, je suis l'Amour Infini, Inconditionnel.

Je viens t'aider à être toi-même, être toi-même dans la Paix, la volonté de vivre en ayant la pleine possession de ta puissance créatrice, de ton envie d'expérimenter la vie sur la Terre.

Qui que tu sois, quoi que tu fasses pour occuper ta vie, fais-le pleinement en conscience de tes origines divines, en conscience de ce que porte ton cœur : l'empreinte divine.

Vis dans le respect de ta vie, celle que tu as choisi de vivre, dans le respect de tous ceux qui vivent avec toi, même s'ils se présentent sous la forme de bourreaux.

Vis dans le respect de tous ces mondes qui vivent sur la Terre, visibles ou invisibles.

Maintenant que ces intentions sont posées je vais installer le calme en toi.

Je bénis cet instant où tu accueilles la Grâce et je t'invite à lâcher le cours de ta vie. Mets une parenthèse et remplis cette parenthèse de l'énergie qui se présente à toi, qui t'invite à lâcher prise. Ainsi tu prends conscience de tes tensions et tu souffles sur tes tensions, tu détends ton corps, tu lâches.

...

Tu as descendu ton attention, ta conscience dans ton cœur, cœur énergétique, centre de ta poitrine. Tu poses cette intention-là, c'est là que tu vas pouvoir ressentir ce qui berce ton cœur, c'est là que tu vas pouvoir entendre ce qui est murmuré en ton cœur. C'est là que tu vas pouvoir voir ce qui est éclairé en ton cœur.

Grâce à ce centrage tu ne vas plus être préoccupé par tes occupations mentales.

Même si ton mental continue à bavarder n'y prête pas attention, concentre-toi en ton cœur, sois attentif, attentive à ce qui est émané en ton cœur.

...

En ton cœur est une grande Lumière, cette Lumière est émanée par le Soleil intérieur, ce Soleil intérieur tu peux l'appeler aussi Étincelle Divine.

Ce Soleil est la réplique exacte du Grand Soleil Universel que tu appelles Dieu, que tu appelles Source. Ainsi tu comprends que cette Source est en toi et que tu peux aller puiser autant que tu veux à cette Source.

Cette Lumière, que tu en voies juste un éclat ou que tu la voies dans sa globalité, cherche à fixer ton regard sur elle, fixer toute ton attention, car c'est ainsi qu'elle te nourrit, qu'elle t'enseigne, qu'elle t'apporte la Paix.

...

Le Soleil brille dans ton cœur et il éclaire toutes tes cellules.

En tes cellules sont toutes les mémoires, les mémoires que tu as choisi d'incarner, de guérir de dépasser, de transformer.

En ton cœur est en quelque sorte, l'ordinateur central de tes mémoires et le Soleil met en lumière cela afin que cela vienne à ta conscience.

En cette période toutes les mémoires qui sont des mémoires de blessures, des mémoires enfermantes, des mémoires qui freinent, qui ralentissent ton épanouissement, ta libération, qui mettent ton cœur en prison, tout cela est invité à disparaître. C'est parce qu'elles trouvent l'éclairage du Soleil qu'elles peuvent être effacées.

Alors d'autres mémoires resurgissent, les mémoires de bonheur, de facilité, de simplicité, de santé, de bonnes relations, d'ententes, de fraternité.

Ces mémoires resurgissent et prennent leur place en ton cœur, en ton esprit, en ton intelligence humaine. Alors cette période, cette transformation peut créer des troubles en ton esprit, n'aie pas peur, accueille ces troubles comme le signe de la transformation.

...

Et je voudrais te dire aussi que tu constates que ce monde est difficile.

La vie sur Terre comporte des imperfections, qu'elles soient physiques sur le plan par exemple de la santé, qu'elles soient psychologiques sur le plan de la souffrance morale, qu'elles soient par rapport à la dysharmonie qui s'est créée dans la nature. En faisant ce constat je t'invite à créer un autre monde, parce que tu le rêves, parce que tu rêves d'Harmonie, de Paix, d'ententes, de santé parfaite, parce que tu rêves de cela, parce que tu le souhaites du fond de ton cœur, parce que c'est ton souhait, tu entraînes le changement et tu permets à ce monde de se transformer.

Et je te dis, fais-le, sans aucune hésitation, sans aucun doute, tu as cette capacité.

Toi, plus toi, plus toi, plus toi, ensemble réunis dans ce même élan de cœur créateur, vous pouvez faire de ce monde un monde ...

 

Transmission canalisée par Isabelle Daré   le 28   juillet 2009

http://www.coeur-orseraphin.com/?t=702

 

28/07/2009

Lacher prise, encore le lacher prise !

 

happiness_1408507c

Je vous bénis mes enfants chéris, enfants de l'Amour, enfants de la Paix et de la Joie, enfants de la Beauté.

Laisse couler en toi en cet instant mon Amour infini, l'Amour Originel, berceau de la Création.

Laisse couler en toi la Paix, la Joie, la Beauté.

Laisse cela adoucir le regard que tu poses sur toi et sur l'autre et sur ce monde.

Tu aspires à faire de toi un océan de Paix et d'Amour.

Tu aspires à ce que simplement une légère brise vienne caresser la surface de ton océan, une brise rafraîchissante qui te montre que tu es en vie sur cette Terre, mais parfois la tempête se lève et fait jaillir les larmes et la colère et tu t'en veux parce que ce n'est pas à cela que tu aspires, et tu t'en veux de t'être éloigné de la Paix et de l'Amour.

Cette tempête qui se lève est là pour te montrer ce qui est important encore en toi à libérer. Ces frustrations qui provoquent des larmes ou des colères sont dues au manque de maturité dans ton détachement, ce manque de maturité vient du fait que tu es encore un enfant à l'école de la vie, ce manque de maturité fait que parfois tu trembles à l'idée de faire un choix, tu ne comprends pas ou tu ne sais pas ou tu ne veux pas savoir quel est le choix de ton cœur, ce manque de maturité t'empêche aussi parfois de manquer de lucidité dans une circonstance, une circonstance avec l'autre, une circonstance, un manque de lucidité qui t'empêche de voir l'autre comme un enfant qui est en apprentissage comme toi.

Alors lorsque la tempête se lève et bouleverse ton océan, plonge dans cet océan jusqu'à la Source de toi-même et concentre ton travail, ta tâche sur le détachement.

Je vais t'expliquer d'une autre manière parce que j'en ai déjà parlé, je vais t'expliquer le phénomène qui se passe lorsqu'une âme s'incarne sur la Terre. Cette âme est invitée à prendre possession du corps qu'elle a créé. En sentant le poids des émotions de la Terre, ce voile qui l'entoure, elle a du mal à s'incarner totalement dans le corps et ainsi elle ne peut pas concrètement s'enraciner grâce au corps physique dans la Terre. Elle trouve alors une parade à cela et elle s'ancre, elle s'attache aux personnes au contact de sa vie, parents, grands parents, frères et sœurs, les personnes qui interviennent lors de sa naissance, les amis etc.. Tout au long de sa vie elle s'accroche comme elle peut à ces êtres qui l'entourent, cela crée des liens qui freinent, qui font des interactions émotionnelles, c'est ce qui fait que par exemple lorsque tu te trouves dans un lieu public chargé de personnes et donc chargé d'émotions, tu te sentes mal. C'est pourquoi, pour te libérer totalement il est important que tu travailles à te détacher, à te désancrer de toutes ces personnes, ces êtres humains qui comme toi sont ici à l'école, l'école de l'expérience, c'est pour çà qu'il est important que tu veilles à t'ancrer dans la Terre de plus en plus, que tu veilles à créer une profonde connexion avec la Terre, cette mère nourricière porteuse de l'humanité. C'est pour çà qu'il est important que tu tranches tous ces liens, toutes ces ancres, même avec tes parents, même aves tes enfants, même avec ton conjoint, même avec tes amis, que seule reste la connexion de cœur à cœur, connexion profonde, sincère, libre. Et certes tu ne peux te libérer de ces ancres que si tu acceptes de t'ancrer dans la Terre, de t'ancrer dans ta vie, que si tu acceptes de vivre ici maintenant, pleinement.

Alors je t'invite à poser maintenant cette intention de détachement et cette intention de vie, de vie pleine.

Alors je vais te dire aussi que ce détachement ne t'invite pas à vivre dans la solitude, je vais dire humaine parce que vous êtes ensemble sur cette Terre pour vivre ensemble, pour vous côtoyer, pour vous approcher, pour vous toucher, pour vous embrasser, pour danser ensemble, chanter ensemble, rire ensemble et même pleurer ensemble.

Ne vous éloignez pas les uns des autres et il est juste d'alterner des moments où vous êtes seuls et des moments où vous êtes en groupe, même si ce groupe est constitué de deux personnes.

...

Ton océan est en paix.

Profite de cela et sois cette Paix.

Fusionne avec elle, célèbre l'union entre ta personnalité et la Paix.

...

L'union qui vient de se vivre, je vais t'inviter à l'ancrer en toi, l'ancrer en tes racines, l'ancrer en tes cellules, il te suffit d'en avoir l'intention.

...

Pour aider cet ancrage je vais t'inviter à respirer profondément, respirer afin de faire circuler cette union en tout ton corps.

Respire profondément et laisse s'exprimer en toi ce qui vient de se vivre, que cela vive en toi et vive aussi dans ton rayonnement.

Je suis l'Amour Originel, perfection de Beauté, de Paix et de Joie.

Je te bénis.

Je te bénis et je te remplis de cet Amour afin que tu puisses vivre ici maintenant, nourri par cet Amour.

 

Transmission canalisée par Isabelle Daré   le 30   juin 2009

http://www.coeur-orseraphin.com/?t=691

06/07/2009

Libérez vos mémoires cellulaires

 

111056_68671822_fleur_H173133_L

Sans résistances et en conscience, libérez-vous de toutes vos mémoires.

Sans vous accrocher à votre passé, sans vous bloquer par vos croyances de ce qui devrait

être ou ne pas être...

Acceptez ce qui EST pour avancer le front serein et le cœur joyeux.

Quelques fois, le désir de comprendre ou l'obstination à refuser ce qui est, vous maintient

dans une position figée de négation et de souffrance.

 

La compréhension ouverte passe par l'acceptation comme l' Amour passe par le pardon.

 

Si certains d'entre vous sont poussés à vivre des situations vous semblant inextricables

et si elles sont nombreuses, posez-vous la question ; qu'est-ce que je ne lâche pas ?

Comment me libérer ? Comment me transformer ?

 

La vie est changement, ne la bloquez pas.

Osez aller de l'avant pour ouvrir vos yeux à la pleine Lumière et votre cœur à la pleine joie d'exister.

 

En vous se côtoient tellement de dimensions !

Choissez toujours la plus élevée, la plus vibrante, celle qui vous donne le plus d'énergie,

celle qui vous amène au diapason de l'Univers.

Oui, certaines fois retourner cent fois les situations dans votre tête pour comprendre est bénéfique et d'autres fois, il s'agit du mental, attaché au passé et aux vieilles habitudes,

qui veut prendre le pouvoir...

Alors, en remerciant cette partie de vous, procédez à un réalignement ;

posez-vous, apaisez la tempête intérieure, lissez les vagues pour retrouver une mer calme

et limpide.

 

Respirez amplement et acceptez.

« J'accepte ce qui est car il en est ainsi.

J'accepte ce qui est en me libérant de mes mémoires cellulaires et je m'ouvre avec sérénité

et en confiance à la situation présente (quelle qu'elle soit) pour avancer vers ma réalisation.

Je suis en sécurité partout où je suis et je suis reconnaissante de ma vie. »

 

Et osez accepter, même ce qui vous semble inacceptable, impossible, horrible

pour vous libérez totalement de vos peurs, de vos jugements,

Pour entrer à nouveau dans la fluidité de la Vie, dans la Foi retrouvée.

Celle qui vous porte vers le haut, qui vous relie à votre âme, qui vous entoure d'amour.

 

Votre âme, votre sagesse intérieure sait mieux que vous (votre conscience limitée et émotionnelle) ce qui est nécessaire pour vous, pour votre évolution.

Et, l'évolution est en harmonie avec la Vie.

 

Quand le flot de pensées émotives s'apaise en vous, la certitude d'être soutenu et protégé

se manifeste, alors, votre sagesse et amour intérieurs circulent en vous, se reliant à l'énergie Lumière d' Amour Infini.

Et, vous êtes à nouveau en phase avec votre être essentiel, votre âme, qui œuvre avec l'Univers

à votre bonheur.

Le principe est de réinstaller quotidiennement cet état en vous, de vous entraîner à cela souvent.

Ensuite, ensuite vous êtes apte à continuer à avancer, à trouver des solutions, à les faire venir,

à poser des actes en correspondance.

 

Nous sommes toujours à vos côtés

Et si vous êtes 'fluide' vous nous percevez et l'énergie coule en vous.

Si vous souffrez, si vous vous arc-boutez sur le passé, sur des évènements, sur des personnes ; vous bloquez le courant de vie.

 

Acceptez et libérez-vous, même s'il y a des choses que vous ne comprenez pas encore,

faites-vous confiance. En faisant confiance, un jour la compréhension apparaîtra, vous

emplissant de gratitude.

Car, chaque évènement est un cadeau pour grandir, pour avancer et vous réaligner,

pour vous accomplir dans la Joie et le Bien-être.

 

Osez rompre avec vos limites.

Osez rompre avec votre passé.

Osez aller de l'avant, la conscience ouverte et reliée.

Osez vous faire confiance et croire en la Vie.

 

Par delà les mondes si nombreux qui nous entourent, par delà l'espace et le temps

recevez ces fleurs parfumées comme présent de notre amour.

 

Les Messagers de la Source 17/06/09

http://www.coeurdelumiere.com/jour/index_fichiers/page16.html

19/06/2009

C'est cela l'illumination !

 

reveildesforces

J'ai pratiqué la méditation, j'ai participé à toutes sortes d'ateliers, j'ai lu beaucoup de livres sur la spiritualité, j'essaie de ne pas être dans un état de résistance .... Mais si vous me demandez si j'ai découvert la véritable paix intérieure, celle qui dure, je devrai honnêtement vous répondre non. Pourquoi ne l'ai-je pas trouvée ? Que puis-je faire d'autre ?

Vous êtes encore en train de chercher à l'extérieur et vous ne réussissez pas à vous extirper du mode « recherche ». Peut-être le prochain atelier vous donnera-t-il la réponse. Ou bien cette nouvelle technique. À vous, je dirais de ne pas chercher la paix. Ne chercher pas à trouver un quelconque autre état que celui dans lequel vous êtes dans l'instant présent. Sinon, vous instaurerez un conflit intérieur et une résistance inconsciente. Pardonnez-vous de ne pas être en paix. Dès l'instant où vous acceptez totalement l'absence de paix, celle-ci se métamorphose en paix. Tout ce que vous acceptez totalement vous conduit à la paix. C'est le miracle du lâcher-prise.

Vous avez peut-être entendu l'expression « tendre l'autre joue » qu'un grand Maître de l'illumination a employée il y a deux milles ans. Il essayait de transmettre symboliquement le secret de la non-résistance et de la non-réaction. Dans cette déclaration et toutes les autres encore, il faisait uniquement référence à votre réalité intérieure et non à votre conduite dans le monde matériel.

Connaissez-vous l'histoire de Banzan ? Avant de devenir un grand Maître zen, cet homme passa de nombreuses années à chercher l'illumination, mais celle-ci lui échappait sans cesse. Puis, un jour, alors qu'il déambulait dans un marché, il entendit sans le vouloir une conversation entre un boucher et son client. « Donnez-moi le meilleur morceau de viande que vous ayez », dit le client. Ce à quoi le boucher répliqua : « Chaque quartier de viande que j'ai ici est le meilleur qui soit. Il n'y en a aucun qui ne le soit pas. » En entendant cela, Banzan connut l'illumination. Je vois à votre expression que vous attendez une explication.

Quand vous acceptez ce qui est, chaque quartier de viande, chaque moment est le meilleur qui soit. C'est cela l'illumination !

Eckhart Tolle

 

par joss

http://www.choix-realite.org/?7456-c-est-cela-l-illumination

10:05 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paix, lacher-prise |  Facebook |

30/05/2009

ANAËL 11 mai 2009

 

platjpegpetit

Question : à quoi correspondent les tensions que beaucoup ressentent dans les jambes ?
La perception que certains d'entre vous ressentent au niveau de la partie basse, la plus basse du corps est liée à des modifications de réajustements magnétiques en cours sur l'ensemble de la planète. Ceci est directement lié à l'ouverture des chakras que j'appellerais de la nouvelle Terre, pour les racines intra-Terrestres de nouvelle dimension où se trouvent situées un certain nombres de mémoires qui doivent s'évacuer.

Question : et pour ceux qui ne ressentent rien au niveau des jambes ?
Soit ce n'est pas le moment, soit vous n'êtes pas concernés par ce processus de réajustement.

Question : les changements vibratoires sur la planète sont ressentis par tous les gens, même ceux qui ne sont pas conscients ?
La plupart des gens sur cette planète sont dans une période, soit d'interrogation, soit d'attente, soit de doute. L'important de ce qui se vit, quelque soit le chemin individuel, est lié à la notion de choc. Le choc n'est pas fait pour déclencher quelque chose de négatif. Le choc est simplement là pour ébranler les certitudes de la conscience axées sur une réalité limitée. Quels que soient les choix, bien évidemment, pour chaque être humain. Chaque chemin est différent. Certains sortiront renforcés dans leur croyance ou dans leur négation des plans que nous vous proposerons. D'autres, au contraire, accueillent à bras ouverts ce nouveau mode de fonctionnement qui est en cours d'installation. Le but de l'ensemble des consciences spirituelles qui œuvrent actuellement sur la Terre n'est pas de vous imposer des choix, n'est pas de vous imposer un chemin, mais de vous proposer une alternative à ce que vous connaissez. Pour pouvoir proposer cette alternative, il y a nécessité d'ébranler un certains nombres de convictions, un certain nombre de croyances, un certains nombre de modes de fonctionnement, un certains nombre de certitudes. Chacun vit cela à sa manière, qui peut être à l'opposé de son voisin. Il y a, à ce niveau là, vous appelleriez ça un changement de paradigme, un changement aussi de mode de fonctionnement, mais le changement de paradigme est préalable au changement de mode de fonctionnement.

Question : comment se rendre plus fluide pour accéder à ce changement ?
Nombre de consciences lumineuses, que ce soit dans ma sphère d'évolution archangélique, que ce soit au niveau de ceux qui vous ont précédé sur le chemin de l'éveil et de la réalisation, vous ont tous parlé d'un mot majeur. Ce mot s'appelle l'abandon. L'abandon à vos croyances, l'abandon à votre propre pouvoir, de vous remettre à une volonté autre qui n'est pas ce que vous êtes ou ce que vous croyez que vous êtes, en tout cas. Cela passe, bien évidemment, par un certain nombre de sacrifices mais vous pouvez être certain que ce que j'appelle sacrifice, à votre niveau, n'est absolument pas un sacrifice à mon niveau. J'appellerais cela vous dépouiller de vos illusions. Illusion de pouvoir, illusion de conduire votre vie, illusion de diriger vos projets, alors qu'il vous suffit de vous dépouiller de tout cela afin d'accéder à un mode de fonctionnement plus harmonieux, tellement plus simple, mais, encore une fois, vous ne pouvez découvrir ce mode de fonctionnement que si vous acceptez consciemment de lâcher vos modes de fonctionnement qui ont déterminé vos vies depuis des millénaires. Là aussi, c'est une révolution, un choc, mais qu'il faut accepter de faire. Nous ne pouvons, qui que nous soyons, vous donner l'accès à cette nouvelle réalité si vous ne lâchez pas l'ancienne réalité que vous avez construite. Il ne peut en être autrement, vous ne pouvez avoir accès à ce mode de fonctionnement sans faire mourir l'ancien mode de fonctionnement. Mais ceci vous appartient, nous ne pouvons ni vous forcer, ni vous donner un aperçu de ce qu'est cette nouvelle réalité tant que vous n'avez fait totalement ce pas majeur. Le choc et l'ébranlement de votre société, de votre monde, a pour but de déclencher cela, si cela doit être. Mais vous ne pouvez accéder à cette réalité sans lâcher l'ancienne. Ce qui ne veut pas dire mourir, ce qui ne veut pas dire disparaître, mais, bien au contraire, renaître. Renaître à un nouveau mode de fonctionnement, renaître à un nouvel état que je qualifierais, et que l'Archange Mikaël a appelé, unification, que vous entendrez prochainement. L'unification passe par la communion. Cette communion ne peut se réaliser qu'à condition que vous vous ouvriez totalement. Ce que je capte dans l'esprit de la personne que je garde, la meilleure image que je puisse vous donner, est quelqu'un qui est habitué à tenir, tel un singe, des cacahuètes, dans un bocal fermé, mais dont il ne peut sortir la main. Il voit pourtant qu'il y a des multitudes de cacahuètes à disposition, mais, pour cela, il doit lâcher celles qu'il tient dans sa main qu'il enferme dans un bocal. Tant qu'il n'aura pas lâché ce qu'il tient à la main il ne pourra pas accéder à l'abondance et à l'illimité. Vous ne pouvez prétendre maintenir la limitation de ce que vous êtes et accéder à l'illimité. Votre égo, votre personnalité, vos croyances, vos constructions ont tendance à vous faire croire que cela est impossible. Bien évidemment, cela est leur rôle, cela est leur fonction car ces modes de fonctionnement ont entretenu et permis la vie au sein de la réalité que vous avez expérimentée. Mais vous ne pouvez accéder à cette nouvelle réalité sans en passer par cette notion d'abandon qui est réellement et véritablement une renaissance. Une renaissance à autre chose et cette autre chose ne vous sera rendue possible qu'à condition que vous dépassez le seuil de confiance et le seuil de conscience, afin d'arriver à cela. Je pourrais vous expliquer, par des mots, ce qu'est cette nouvelle réalité. Je pourrais vous la vendre au travers de mots, au travers de vibrations, mais ce n'est pas pour autant que votre main lâchera ce qu'elle maintient à l'intérieur du bocal, qui est votre vie limitée. Ceci est, comme l'a dit l'Archange Mikaël, votre décision et non pas la nôtre. Cela nécessite un abandon. L'abandon nécessite du courage, nécessite de dépasser les peurs et la peur. Il n'y a qu'à ce prix que vous pourrez faire ce pas. Si vous faites ce pas, vous vous apercevrez que vous pourrez définitivement rire de ce que vous étiez.

Question: le travail est-il à faire, pas seulement sur un plan physique, mais sur un plan mental ?
Je parle de toute la réalité. Vous êtes construit. Cela concerne aussi bien la construction de ce corps que vous habitez et que vous avez construit patiemment en cette vie et en d'autre vie. Cela concerne aussi votre structure plus subtile, concernant ce que vous appelez, je crois, corps émotionnel et corps mental. Vous ne pourrez et vous ne pouvez accepter cela par votre mental ou par une décision née d'une émotion c'est-à-dire d'un désir. C'est en ce sens que le mot qui a été le plus employé par l'Archange Mikaël, par moi-même et par d'autres, le mot le plus juste en votre langue, est le mot abandon. L'abandon est le moment où toutes les tensions liées au maintien de votre vie, telle que vous la connaissez, cessent et disparaissent. L'abandon nécessite aussi de remettre sa propre volonté à une autre volonté qui est vous-même mais à un autre niveau. Mais vous ne pouvez faire ou franchir ce seuil qu'en acceptant cela. Cette acceptation n'est pas non plus un acte mental, n'est pas non plus un acte de désir mais il correspond totalement à ce que j'ai appelé un seuil de confiance et de conscience. Cela est capital, non pas à comprendre, non pas à intellectualiser, non pas à désirer mais capital à vivre. Ce qui n'est pas la même chose. Cet abandon, dit autrement, est aussi le moment que vous pourriez appeler, même si ce n'est pas tout à fait cela, la mort de l'ego. L'ego ne veut pas mourir, de même que l'homme ne veut pas mourir et pourtant il sait qu'il meurt un jour, nécessairement, qu'un jour vient l'oubli de ce qu'il a été. La vision que vous avez de vous-même est limitée. Quand vous mourez, objectivement et réellement, la vision de vous-même n'est plus attachée à la forme et aux constructions que vous avez élaborées dans les mondes de la densité, dans les mondes de cette dimension. Votre vision devient plus large et néanmoins vous replongez dans ce plan de réalité et vous recommencez inexorablement les mêmes schémas, les mêmes fonctions, avec d'autres habits, avec d'autres histoires mais, pourtant, c'est toujours la même histoire. Certains se laissent illusionner par la qualité de leur propre histoire et se laissent piéger à nouveau par ce monde et cette réalité particulière que vous vivez. Le piège est lié à l'attraction. Tant que vous vivez l'attraction à vos désirs, tant que vous vivez l'attraction à vos croyances, à vos suppositions, à vos modes de vie, à vos modes de fonctionnement, vous ne pouvez accéder à l'illimité et continuer à entretenir la limitation, votre propre limitation. Personne ne vous a limité, à part vous-même. Comme vous l'a révélé l'Archange Mikaël, vous êtes des grands Maîtres de Lumière, réellement, mais vous jouez les jeux de l'illusion, vous jouez à nier ce que vous êtes et ce jeu dure depuis fort longtemps. En ce sens, voilà pourquoi, en ces moments privilégiés, la multitude des consciences spirituelles, multidimensionnelles qui vous regardent avec les yeux du cœur, tentent d'ébranler, par un choc, vos conceptions limitées et erronées de ce que vous croyez être.

Question : ils y parviennent à bouger ces limites ?
Il n'y a que vous, personne d'autre que vous, qui peut bouger individuellement ses limites. Nous pouvons ébranler à travers un choc, un certain nombre, je dirais, de vos convictions, de vos croyances, de vos certitudes mais, comme vous l'ont répété de très nombreux intervenants, nous ne pouvons faire ce pas à votre place. Cela fait partie du serment initial que vous avez passé envers vous-même, mais aussi envers (je n'aime pas trop ce mot, mais c'est le meilleur que je trouve) les instances spirituelles qui ont généré cette expérience, à laquelle vous avez tellement pris goût, que vous n'envisagez pas de lâcher la main dans le bocal.

Question : cela est spécifique à cette dimension ?
Non, comme vous le savez cette dimension peut être coupée, ou dissociée, ou unifiée, donc ce n'est pas spécifique à cette dimension. Cela est spécifique du serment que vous vous êtes, vous-même, imposé. Ce qui devait être une expérience limitée, s'est prolongé, non pas pour prolonger l'expérience de la limitation, mais parce que vous étiez persuadés, à titre individuel et collectif, qu'en poursuivant l'expérience vous feriez encore plus grandir la Lumière et les Maîtres que vous étiez. Cela peut être réel, cela peut être une justification réelle, mais n'était absolument pas indispensable. Néanmoins, respectant votre serment, votre logique, nous avons attendu patiemment que le cycle, les rondes des galaxies, permettent de trouver une opportunité plus forte de vous laisser entrapercevoir (par suggestion et non pas par vision réelle) ce qu'est le côté illimité. Mais nous nous étions engagés tous, voilà fort longtemps, à ne jamais interférer avec ce que vous avez appelé : liberté, libre arbitre, expérience, etc. Néanmoins, toutes les mauvaises choses ont, quand même, un jour, une fin. J'emploie à dessin le mot mauvaise chose parce que l'expérience n'est jamais mauvaise, de même que le chocolat n'est pas mauvais mais de là à en manger dix kilos, à chacun de vos jours, je ne pense pas que l'expérience puisse être agréable. Tout est question de dosage et la majorité de ce que vous êtes, ont peut-être, dans leur allégresse et leur serment, un peu exagéré les doses, je dirais. Néanmoins, nous sommes fidèles à ce que nous avions décidé.

Question : est ce que cette expérience de 3ème dimension dissociée va servir à d'autres ?
Alors, là, je ne suis pas responsable de ce genre de décision. Elle ne me concernera jamais, ne pouvant pas passer par ce que vous appelez l'incarnation, dissociée ou unifiée, d'ailleurs. Elle appartient à ceux qui, un jour, voilà fort longtemps en temps linéaire, ont déjà vécu ce type d'expérience. Nous ne pouvons pas, nous, Archanges, nous proposer comme ceux qui vont vous suggérer, ou proposer, ou imposer quoique ce soit par rapport à votre chemin. N'oubliez pas que l'expérience de ce monde est unique. Ce qui ne veut pas dire que les mondes de l'incarnation dissociée n'existent pas ailleurs. Mais je peux vous affirmer que l'expérience que vous avez vécue est, en beaucoup de côtés, unique. De notre point de vue, de notre dimension, et pour employer une de vos expressions, quelque soit le côté, je vous l'accorde, lumineux, majeur dans votre histoire, l'expression qui me vient, c'est que cela est d'un comique à hurler de dire. Si j'ai pris l'exemple du singe c'est exactement ce à quoi vous ressemblez. Ce qui est à hurler de rire, quand nous voyons, nous, ce que vous êtes réellement. On pourrait aussi prendre l'exemple de quelqu'un qui taperait comme un fou à une porte fermée alors que, derrière lui, en se retournant, il apercevrait une porte ouverte, qui l'emmènerait exactement au même endroit. En ce sens cela est effectivement à la fois grandiose mais effectivement, tel que vous l'appelez, à hurler de rire. Mais vraiment et réellement.

Question : j'ai du mal à concevoir que des êtres dits lumineux comme nous sommes sensés l'être, n'aient pas ce discernement ?
Vous ne pouvez pas l'avoir tant que vous n'avez pas franchi ce seuil. Vous ne pouvez pas réclamer ou désirer, même, un discernement alors que vous êtes dans un monde sans aucun discernement. Il y a là un paradoxe et un effet paradoxal de votre propre conduite. Vous vous êtes tellement impliqués et investis dans cette réalité que vous avez même perdu de vue le sens même de la vie et vous prétendez être vivant. En ce sens, cela est aussi, en votre langage, à hurler de rire, si tant est qu'un Archange puisse rire.

Question: le véritable singe c'est pas celui qui est enfermé dans la cage mais celui qui regarde le singe.
Nous regardons car nous avons promis, malgré tout, de rester à vos côtés. Quand je dis à vos côtés c'est plutôt au dessus de vous parce que, bien évidemment, vous étiez tellement pris dans vos créations et dans vos illusions que si nous n'étions pas intervenus, non pas sur votre liberté mais sur la structure même de ce monde, il y a bien longtemps que ce monde aurait disparu, ce qui n'est pas le but, avouez-le, pour des êtres qui sont venus œuvrer et transformer cette matière. Je vous rappelle que, nous, Archanges et autres consciences spirituelles n'ayant jamais été incarnées au sens où vous l'entendez, ne pouvons en aucun cas participer à vos jeux. Nous ne pouvons effectivement que les regarder.

Question : vous nous accompagnez mais vous-mêmes êtes-vous accompagnés ?
Bien sûr. Nous sommes accompagnés par la Lumière. C'est le seul accompagnement, à nos yeux, à notre conscience plutôt, possible, souhaitable et réalisé. Quand certains de vos compagnons de route en cette humanité vous ont affirmé que la Lumière était omnisciente, que la Lumière était tout ce qui était, ce n'était pas une vue de l'esprit. Ce n'était pas non plus quelque chose de faux. C'était la stricte vérité. La Lumière, je cherche le mot, est pourrait-on dire, auto intelligente dans le sens où elle se suffit à elle-même. Jamais la Lumière ne se pose la question de la route qu'elle va emprunter. La Lumière est donc évidence, contrairement à l'illusion dans laquelle vous évoluez.

Question : si vous dites que sans votre intervention la Terre aurait été détruite, cela signifie que l'expérience a échoué ?
Si vous en étiez arrivés à cette extrémité, malgré notre présence, l'expérience aurait échoué. Mais l'expérience reste l'expérience. Elle n'est pas la vérité, quelle que soit la grandeur et la beauté de votre expérience. Je dis ça, si cela était possible, en souriant. Pour paraphraser une phrase d'un autre Archange dont je ne citerai pas la source, vous vous êtes mis dans un processus de poids. Vous avez confondu le poids avec la voie.

Question : ce sont les peurs qui ont causé toutes ces destructions ?
L'image que je peux en donner est que, jusqu'à un passé extrêmement récent, vous aviez tissé, en plus du voile de votre propre ignorance, par votre serment, au niveau de la Terre, par la peur, un voile d'enfermement. Ce voile, grâce à la Lumière, grâce à Dieu ou grâce à l'Amour, a été dissout. Et aujourd'hui que se passe-t-il ? Beaucoup d'entre vous sentent l'imminence d'un choc que je ne décrirais pas. Et néanmoins qu'est-ce que ce que vous faites ? Ce choc est un choc de Lumière puisque nous avons dissout littéralement les milliers d'égrégores de peurs que vous aviez bâtis autour de vous. Néanmoins, aujourd'hui que se passe-t-il ? Les humains ont encore plus peur qu'avant parce que vous n'êtes plus protégés par vos cuirasses de peurs au niveau de la planète. Paradoxalement vous avez encore, globalement, plus peur. Vous avez peur de ne plus être protégés au sein de votre expérience de la dualité. Cela est aussi un paradoxe de vous avoir retiré les habits et les manteaux de peur dont vous aviez recouvert l'ensemble de cette planète et apercevoir que, malgré tout, l'être humain, dans la généralité, continue à créer de la peur. La peur est une résistance. La résistance est l'opposé de l'abandon. Vous ne pouvez vaincre la peur par la peur, par la fuite. Vous pouvez vaincre la peur uniquement par l'abandon et uniquement par cela.

Question : le nettoyage des centres énergétiques suffit pour monter en vibration ?
Le fait de nettoyer l'ensemble de vos lampes, de vos centres d'énergie ne permet pas, à lui seul, de réveiller ce que vous êtes, sinon ce serait très simple. Cette question illustre la peur qui vous habite parce que vous vous dites, fort logiquement d'ailleurs dans votre mode de fonctionnement, que vous allez nettoyer, purifier, transcender vos chakras. Cela vous évite de regarder la peur. Néanmoins la peur persistera d'une manière ou d'une autre. La seule façon c'est de franchir le seuil de confiance et le seuil de conscience. Il n'y a pas d'autre alternative. Autrement dit, vous pourrez monter et monter et monter encore en vibration, vous pourrez allumer des fonctions spirituelles nouvelles mais tant que vous n'aurez pas abandonné, vous ne franchirez pas la porte. Je vous ai dit qu'il faut lâcher la main qui tient les cacahuètes dans le bocal. Il n'y a rien d'autre à faire. La vibration suivra. L'éveil de votre conscience suivra, je dirais, de manière quasi instantanée. Mais là vous ne pouvez échapper à cela. Ça n'a rien à voir avec les chakras. L'activation de vos chakras vous permet de vous rapprocher de cet état d'abandon. Mais l'abandon est un acte non vibratoire. C'est un acte de confiance et de conscience. Je ne dis pas de niveau de conscience mais de l'intégration de la conscience, ce qui n'est pas la même chose. Vous pouvez accéder à une connaissance majeure. Vous pouvez accéder aux mystères de l'univers. Vous pouvez converser avec une entité spirituelle, quelle que soit sa source, son origine et son niveau. Néanmoins, ce n'est pas pour cela que vous aurez ouvert la main dans le bocal. Le travail qui est actuellement réalisé dans l'ensemble de cette galaxie, et à des moments privilégiés, par l'archange Mikaël, a pour but de vous rapprocher au mieux et au plus proche de cet état d'abandon, par l'expansion de votre conscience, par l'ouverture à votre reconnexion mais néanmoins c'est vous qui commandez votre main, ce n'est pas nous.

Question: c'est ce qu'entendait Jésus quand il disait « vous devez quitter père et mère » ?
Bien sûr, vous devez tout quitter et surtout vous quitter vous-mêmes. Vous ne pouvez adhérer à ce que vous êtes et prétendre être dans l'abandon. Vous ne pouvez à la fois être et retrouver les Maîtres de la Lumière que vous êtes et rester dans cette condition ridicule. Je ne prône pas, par là, bien évidemment, l'abandon de cette réalité puisque vous êtes venus spécialement transformer cette réalité. Ainsi, ce que vous appelez suicide ou mort serait une erreur. Il vous appartient bien plutôt de mourir non pas à ce plan mais à vos illusions. Vous ne pouvez être à la fois le Maître de la Lumière et le petit corps dans lequel vous êtes. L'abandon dont je vous entretiens n'est pas ni abandonner sa vie ni certains modes de fonctionnement mais réellement vous abandonner vous-mêmes. C'est là qu'est la compréhension. Vous abandonnez vous-même n'est pas abandonner les conditions extérieures mais abandonner un certain nombre de circonstances intérieures qui font que vous êtes, pour le moment, limités aussi bien au niveau de vos perceptions qu'au niveau de vos vies, qu'au niveau de vos pensées, qu'à tous les niveaux. Vous êtes des êtres illimités qui vivez la limitation et qui, en plus, vous limitez. Il faut abandonner cela. Vous pourrez abandonner votre métier, la vie sociale et vous retirer au creux d'une montagne, sans pour autant vous être abandonné, créant là aussi une illusion de plus. Comprenez-bien que, en utilisant l'outil du langage qui fait résonner votre mental, vos désirs, vos intellectuels, j'essaie néanmoins, à travers la vibration de ces mots, de vous faire approcher quelque chose qui est bien au-delà des mots. Bien évidemment, l'abandon est un abandon intérieur. Vous l'avez bien compris. Cela correspond à deux étapes qui est non pas de tuer le petit moi ou de tuer la personnalité mais de réaliser, au sein même de cette illusion, ce que l'archange Mikaël a appelé, je crois, le ou la Soi-Unité. Ceci est la première étape. Mais l'abandon survient à l'étape précédente où toute volonté personnelle est annihilée à la volonté de la Lumière. Un certain nombre de prémices et de signes sont en rapport avec l'ouverture de la voie à l'abandon à la Lumière ou, si vous préférez, l'approche du seuil de confiance et de conscience. Ces signes sont différents selon les êtres humains. Si vous avez bâti, durant vos vies, des stratégies particulières guidées par la peur, quand vous approcherez de ce seuil, bien évidement, vous aurez encore plus peur. Si vous avez bâti des stratégies de tristesse, vous serez, en approchant de ce seuil, de plus en plus triste. Je crois que cela a été exprimé de manière fort adéquate par une entité qui rend visite à celui que je garde qui se fait appeler RAM qui vous a parlé d'un concept très particulier qui n'est pas obligé d'être vécu, comme l'ont fait certains mystiques des temps passés, durant des dizaines d'années, qu'ils ont appelé la nuit noire de l'âme. Celle-ci peut se vivre en un temps linéaire de votre espace extrêmement court. Mais toujours nous approchons de ce mot fatidique qui est le mot abandon. Il serait intéressant d'ailleurs, vu la prononciation de ce mot, d'en retrouver l'étymologie précise afin de déjouer les constructions mentales issues de ce mot abandon.

Question : cela pourrait être une forme de don de soi à ce qu'on appelle la Lumière ou Dieu ?
Il faut réellement trouver le sens premier du mot abandon. Effectivement dans abandon vous avez abondance et don. Cela est une première étape mais cela n'est pas la seule. Je vous invite donc à retrouver le sens premier de ce mot.

Nous vous remercions.
Merci d'avoir été aussi patients.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : www.autresdimensions.com.

http://www.autresdimensions.com/article.php?produit=302

10:44 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abandon, lacher-prise |  Facebook |

12/05/2009

Cours de Sagesse N° 30

 

yun_2055

« Vous commencez réellement à comprendre l'essentiel de ce que vous êtes et l'essentiel de ce que vous devez devenir. Cependant, entre comprendre et mettre en application, il y a encore du chemin à accomplir. Plus votre compréhension grandira, plus elle sera lumineuse pour vous, plus la mise en application sera facile.

Pour que le travail sur chacun d'entre vous puisse vraiment porter les fruits escomptés, il est nécessaire que vous vidiez le plus possible vos « valises » . Il faut que vous preniez conscience de tout ce que vous avez encore à lâcher, que vous fassiez place nette, que vous soyez totalement disponible et ouvert à tout le merveilleux qui vous arrivera, à des énergies extraordinaires dont vous n'avez même pas conscience mais qui vous transformeront jour après jour.

Vous vous rendrez compte de ces transformations lorsque vous vous surprendrez à agir, à penser et aimer de façon totalement différente. Tout vous semblera beaucoup plus facile. Même si beaucoup de choses doivent s'écrouler autour de vous, (pas forcément dans votre famille mais sur votre monde), vous n'en serez que relativement touché. Cela ne sera pas un manque d'intérêt, vous aurez simplement une autre conscience de la vie et des expériences que vous ou d'autres devez vivre en ce monde. Vous n'aurez plus de sensiblerie, cependant vous serez empli de compassion pour tout ce qui se passe autour de vous. Vous pourrez aussi davantage rayonner l'esprit.

Nous aimerions maintenant vous parler de la quatrième dimension et des niveaux de conscience correspondant à cette dimension.

Dans ce monde de troisième dimension il y a actuellement des êtres venant de dimensions totalement différentes et qui vivent près de vous. Ils ont simplement la capacité de commander à leur corps physique de vibrer à une fréquence différente.

Ils peuvent donc, en conscience, être dans des dimensions très supérieures à la troisième, ils peuvent vivre en commandant la matière sur laquelle l'esprit est tout-puissant et, en ayant une conscience totalement différente de ce qu'ils sont, ils peuvent aider à l'ascension de ce monde parce que c'est leur mission et donner constamment de l'aide autour d'eux.

Tous les êtres qui s'accordent à une certaine fréquence, qui ont ouvert leur cœur et leur conscience à de nouvelles données de vie, à une nouvelle façon de concevoir sont en partie en quatrième dimension en raison de leur conscience élevée et en grande partie en troisième parce qu'ils n'ont pas encore totalement la possibilité d'élever la fréquence vibratoire de leur matière physique.

A partir du moment où vous concevrez qu'il est possible d'élever vos vibrations sur une fréquence très supérieure, vous pourrez vivre la quatrième dimension dans la troisième dimension. Vous ne serez plus touché par tout ce qui concerne la troisième dimension, et de plus vous aurez beaucoup de facultés inhérentes à la quatrième dimension. Vous ne serez plus à cheval entre les deux dimensions comme actuellement, vous serez dans la conscience de ce que vous êtes.

Par contre, lorsque le monde aura totalement transité en quatrième dimension, la fréquence vibratoire de chaque être humain sera totalement différente. La fréquence vibratoire de la matière lui donnera une consistance totalement différente

Pour vous donner un petit aperçu de ce que cela pourrait être, vous aurez une sensation de manque de poids, de légèreté. Vous aurez conscience que tout ce qui concerne la troisième dimension n'a pas d'emprise sur vous. Vous verrez naître en vous une compassion réelle. Toutes vos bases de vie seront différentes.

Pour l'instant, vous faites le yo-yo entre deux dimensions. Quand vous aurez affirmé ce que vous êtes et acquis une conscience supérieure, quand vous sentirez votre corps vibrer différemment et répondre beaucoup mieux aux sollicitations de l'esprit, vous saurez que la transition est en train de s'accomplir. En quatrième dimension, votre corps ne devra vous occasionner aucune souffrance.

Avant que cela ne soit, il faut que vous ayez évacué toute charge émotionnelle, il faut que vous vous soyez délesté de tout ce que vous avez amené avec vous de vos vies multiples et de tout ce que vous avez généré avec vos non-acceptations, vos jugements et vos peurs.

 Soyez certain que le travail est encore conséquent, mais il vous sera de plus en plus facilité par de grandes infusions d'énergie et l'aide considérable que vous recevez des plans de Lumière, des Etres de Lumière ainsi que des Energies Divines infusées en votre monde. Donc la tâche, pour cette transition, vous sera très grandement facilitée.

Ce qui vous est demandé, c'est de travailler le plus possible le lâcher-prise par rapport à vous-même, par rapport aux autres et ne jamais vouloir transformer quiconque. La seule chose que vous devez avoir, c'est la conscience de ce que vous devez devenir.

Vous devez laisser agir l'Etre Divin en vous. Vous devez aussi faire grandir l'être de matière que vous êtes en élevant sa fréquence vibratoire. Aimez votre matière physique, car elle est votre ancrage. Il faut que cet ancrage puisse s'élever, parce que lorsque vous laisserez votre corps (si vous le laissez sur la Terre), sa fréquence vibratoire aidera la matière de la Terre et tout ce qui touchera votre corps à s'élever à une fréquence vibratoire supérieure.

Ce problème ne vous concerne pas pour l'instant. Vous pouvez totalement agir avec votre corps de matière. Cela concerne ceux qui auront fait le choix de laisser leur corps de matière sur la Terre et qui préféreront partir soit avec leur corps de Lumière soit avec leur âme, en esprit. » 

Ils me disent :

« Nous allons vous donner une image : Imaginez que vous êtes un scaphandrier et que votre vie sur Terre correspond au fond des mers. Au-dessus de vous il y a l'immense densité, l'immense puissance de l'eau. Vous restez dans votre scaphandre pour explorer les fonds marins pendant un long moment, cependant vous avez conscience qu'au-dessus de l'eau brille le soleil, que la vie est totalement différente.

Plus vous resterez au fond de l'eau, plus vous prendrez conscience que ce n'est pas là qu'est votre vie, que votre vie est en pleine Lumière et que vous devez vivre les rayons et l'énergie du soleil, les rayons et l'énergie de votre Terre.

Votre corps de Lumière, lui, reste au-dessus de l'eau, même s'il a des prolongements au plus profond de l'eau (puisqu'il vous suit) pour explorer les fonds marins.

Votre conscience peut tout. Elle peut vous ouvrir totalement le passage entre vos divers corps de Lumière, elle peut aussi fermer ces passages. »

Ils me montrent le corps physique relié au premier et au deuxième corps de Lumière. Il y a comme un cordon très fin qui relie les trois corps.

Je vois l'intérieur de ce cordon. Entre le corps de matière et le premier corps de Lumière, ce cordon est très encombré de tout ce que génère le corps de matière, cependant il n'est pas totalement obstrué. Il y a toujours une lumière qui passe du haut vers le bas et du bas vers le haut.

« Afin que cette lumière puisse être la plus belle possible et qu'elle puisse passer par ce canal pour inonder votre corps de matière, il faut le visualiser totalement lumineux en permanence, il faut le débarrasser de toutes les scories, de tout ce que le mental aura pu créer de peurs, de souffrances, de lassitude, d'incompréhensions, de révolte. Tout cela encombre ce merveilleux canal qui relie votre corps de matière à votre corps de Lumière, à la Divinité en vous.

Nous vous avons donné cette image en espérant qu'elle facilitera la compréhension de ce que vous êtes.

Vous êtes aussi libre de réunir votre corps de matière à vos corps de Lumière d'une autre façon. Nous avons dit, et nous le redisons, que la conscience que vous avez de ce que vous êtes est toute-puissante. Plus vous aurez conscience que vous êtes un Etre de Lumière, plus vous dégagerez ce sas de correspondance. Plus vous vous densifierez dans la matière, plus ce sas de correspondance sera encombré de scories. »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

http://ducielalaterre.org/fichiers/cours_de_sagesse/cours_n__30_exf.php

 

09:36 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : transition, lacher-prise |  Facebook |

28/04/2009

Cours de Sagesse N° 29

 

coinci10

« Nous allons d'abord parler un peu du lâcher-prise. Chacun vit bien évidemment son propre lâcher-prise. Si vous vous regardez vivre, si vous vous écoutez un petit peu, vous comprendrez que parfois vous vous créez des problèmes inexistants. Vous demandez de l'aide afin de pouvoir résoudre ceux qui vous affligent, mais vous êtes tellement enfermés dans vos problèmes que vous ne percevez pas l'aide que nous pouvons vous donner. Vous ne la voyez pas, vous ne l'entendez pas !

Nous vous demandons d'avoir un petit peu plus conscience de votre rôle, de ce que vous êtes réellement, de votre mission, de ce pourquoi vous avez décidé de vous incarner pendant cette période bien précise sur cette belle planète Terre.

Vous êtes tellement pris par vos préoccupations, par vos souffrances, que vous en oubliez parfois votre idéal profond, vous oubliez que vous êtes missionné pour ancrer la Lumière et l'Amour, pour aider vos frères et surtout pour rayonner la Lumière et l'Amour Divin.

Plus vous générez des énergies de souffrance, de révolte, d'incompréhension par rapport à ce que vous appelez des « injustices », moins votre travail et votre mission seront efficaces.

Vous devenez des « grands », comme vous le dites sur Terre. Alors apprenez à agir comme des grands ! Ne vous laissez pas perturber par ce qui se passe autour de vous. Vous êtes maîtres de votre propre destin, vous ne serez jamais maîtres du destin des autres.

Ce qui est le plus important, c'est de comprendre la puissance d'Amour qui est la vôtre, c'est de comprendre quels miracles vous pouvez accomplir avec cette puissance d'Amour.

Il est important et il le sera de plus en plus de maintenir votre fréquence vibratoire le plus haut possible. Votre haute fréquence vibratoire vous mettra à l'abri de beaucoup de désagréments de santé, tant au niveau de votre corps physique qu'à celui de perturbations psychologiques que vous pourriez subir.

Comme nous vous l'avons dit maintes fois, votre monde est en mutation et chaque parcelle de vie sur ce monde est également en mutation. Vous avez beaucoup de chance, une chance que vous avez travaillée, bien évidemment ! Cette chance est que vous vous êtes ouvert à une conscience spirituelle. Donc, avec cette ouverture, vous ne pouvez plus agir comme des néophytes, vous devez maintenant agir comme des êtres qui ont acquis une certaine connaissance.

Nous savons et nous comprenons que pour certains d'entre vous il n'est pas facile d'agir comme nous vous le demandons. Votre souffrance affective est réelle et vous n'avez pas la possibilité de vous y soustraire, tout au moins pour l'instant. Lorsque vous aurez compris la force et la puissance qui sont en vous et l'aide considérable que vous pouvez apporter à tous ceux que vous aimez, à ceux qui vous aiment, au travers de cette puissance et de cette force qui émanent de vous, vous ne vous laisserez plus piéger par l'émotionnel négatif. Vous n'aurez plus qu'une envie, celle de donner !

Les êtres humains ont pour principe de demander, de réclamer, d'exiger. Que donnent-ils d'eux-mêmes ? Qu'exigent-ils d'eux-mêmes ? Apprenez à donner le maximum de ce que vous pouvez donner ! ! Plus vous donnerez, plus vous ouvrirez votre cœur et plus il se remplira d'Amour Universel !

Nous ne vous demandons pas de « décrocher la Lune » pour vos frères, de donner sans mesure ! Nous vous demandons simplement d'être présent en vous-même, de vous aimer le plus possible et de rayonner l'Amour, la Paix et la Joie tout autour de vous ! Ainsi vous serez réellement efficace pour ceux qui vous entourent, pour ceux que vous aimez. Ils ressentiront votre présence comme une grâce. Vous apaiserez les souffrances de leur cœur et de leur corps.

SUR CE MONDE, VOUS ETES VENUS APPRENDRE A ETRE ET RAYONNER CE QUE VOUS ETES, ET VOUS AVEZ POUR MISSION D'ANCRER LA LUMIERE A LA TERRE.

Les Hiérarchies de Lumière et votre Père Divin vous donnent en permanence ! Ils n'attendent rien de vous, ils donnent parce qu'ils vous aiment ! Nous aussi nous vous donnons en permanence tout ce que vous pouvez recevoir. Nous n'attendons rien de vous si ce n'est qu'à votre tour vous donniez autant que vous recevez, que vous ayez conscience que celui qui sait, que celui qui aime doit donner à celui qui ne sait pas encore très bien et qui n'a pas encore conscience de cet Amour afin de l'éveiller pour qu'il puisse lui aussi, à son tour, donner, aimer, afin qu'une immense chaîne d'Amour et de Lumière se crée entre les hommes de la Terre et les enfants de l'Univers, entre tous les enfants de la Source ». 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

http://ducielalaterre.org/fichiers/cours_de_sagesse/cours_n__29_3Ey.php

09:37 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lacher-prise |  Facebook |

23/04/2009

Quel rôle voulez-vous jouer?


 

masqueretp

HeavenletterTM 3071 -- Publiée le 22 Avril 2009

Dieu a dit :

La vie dans le monde n'est pas plaisante et ainsi il est temps pour vous de rire un peu. La vie ne peut pas être aussi sérieuse que vous l'envisagez. Même si elle l'était, vous devez prendre la vie avec plus de légèreté. Quand vous êtes trop sérieux dans la vie, quand c'est aussi pleinement important, vous restreignez la vie et vous-même. Vous vous donnez des ordres. Vous demandez à la vie alors que c'est beaucoup mieux pour vous de laisser aller.

Quelle chose affreuse est arrivée ce matin ? Avez-vous cassé un lacet ? Avez-vous vu qu'il n'y avait plus de banane pour vos céréales ? Avez-vous trébuché sur quelque chose ? Est-ce quelque chose de déplacé qui vous a mis de mauvais poil? Ce qui compte c'est que vous ne soyez pas de mauvais poil. Évidemment, vous êtes de mauvais poil quand vous tenez la vie par les rênes. Quand la vie comme vous voulez qu'elle soit semble la chose la plus importante dans le monde et que la vie va selon sa propre façon et pas selon votre préférence, alors vous restez à pleurer sur le bord de la route.

C'est une alerte du Ciel : Ce qui est fugace ne peut pas être ainsi pris au sérieux. D'où viennent les froncements de sourcils si ce n'est du sérieux ? Et d'où viennent les sourires ? Pas de la gravité.

Considérez la vie sur Terre comme une danse. Pour être un danseur, il est bon d'être légers sur vos pieds. Vos pieds ne piétinent pas. Ils dansent. Aimez la vie et tournoyez autour de l'Univers.

Les événements de votre vie n'ont pas vraiment l'importance que vous leur avez donnée. Si vous essayez de garder la vie en place, vous pouvez seulement peiner. Pourquoi s'agripper, pourquoi demander, pourquoi exiger que la vie reste la même ou soit différente quand la vie continue juste à avancer?

Avoir un C à un examen est-ce vraiment la fin du monde ? Est-ce que les rides sont vraiment si sérieuses que vous devez les effacer ? Quelles sont vos valeurs quand vous mettez tant d'attention sur de petites choses et les rendez grandes ?

Il n'y a pas de fin. Vous êtes éternels et infinis. Rien ne peut le changer. L'Éternité et l'Infinité sont tout écrites à l'intérieur. Elles sont gravées dans la pierre. Rien d'autre n'existe.

Vous rappellerez-vous que le but de vie est de l'apprécier ? Quand vous appréciez, alors vous êtes dans le rythme avec l'Univers. Regimber ou être en tension créent la cacophonie. Mieux vaut être dans l'harmonie. Mieux vaut sourire que créer le drame ou réagir au drame. Le drame est juste parfait au théâtre, mais pas dans la vie. Voyez votre vie davantage comme une comédie. Elle a certainement ses moments comiques.

Si vous croyez que vous devez remplir votre vie, remplissez-la à ras bord de joie. Faites attention à ce que vous choisissez comme base quotidienne. Peut-être, juste peut-être, vous avez été pris dans un malstrom d'événements dramatiques, soit à la maison, soit au travail. Vraiment, vous pouvez être à la maison et au travail sans les feux d'artifices. Réservez le drame et les grands soupirs pour les romans. En ce moment nous parlons de votre vie et comment elle s'insère dans le grand tableau.

Quel rôle voulez-vous jouer dans la vie ? Si vous tenez à être un instigateur, alors instiguez la paix là où vous êtes. Instiguez la paix en vous et permettez à cette paix de remplir votre maison et de s'étendre autour de vous. Permettez à votre cœur de s'arranger avec d'autres cœurs et sachez ce qui est important. Ce n'est probablement pas ce que vous considériez important.

Considérez que vous êtes une corne d'abondance d'amour et c'est tout. Permettez à l'amour d'être ce qui se poursuit dans votre vie. Suivez-le, bien-aimés. Enfermez vos armées. Appelez l'amour sur l'estrade de la vie où vous vous tenez debout. Appelez l'amour.

Traduit par Christine
Page originale : : http://www.heavenletters.org/what-role-do-you-want-to-play.html

http://www.lespasseurs.com/dotclear/index.php/2009/04/22/3324-heavenletter-3071-quel-role-voulez-vous-jouer-publiee-le-22-avril-2009

11:41 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseils, lacher-prise |  Facebook |

13/04/2009

MIKAËL 10 avril 2009

 

geomagnetic

Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Recevez, tous ici présents, âmes humaines en pérégrination, protection, amour et Lumière. Je viens au devant de vous en cette journée pour exprimer un certain nombre de choses liées à la physiologie planétaire, à la physiologie de ce système solaire et la physiologie de l'âme humaine. Comme vous le savez, dans tous les univers et dans toutes les dimensions existantes, le principe évolutif majeur, omniprésent parce que lié à la nature même de l'émission du soleil central, fait appel à la notion de cycle au sein même d'une dimension comme au niveau de ce que vous appelez les mondes multidimensionnels. Cette notion de cycle s'applique à toute forme de vie, quelle qu'elle soit. La notion de cycle correspond au principe fondamental de la physiologie qui est de repasser, de manière donc épisodique mais surtout cyclique, par un point précis. Ce point précis, ce retour au point de départ du cycle, est l'allégorie et le symbole du retour à l'Unité préalable à toute transformation d'une forme de vie en une autre forme de vie ou d'une forme de vie en une dimension en une autre dimension. Ce principe du cycle est là pour rappeler que toute forme de vie vient de l'Unité, provient de l'Unité et retourne à l'Unité. Ce principe physiologique ne souffre aucune exception depuis les dimensions les plus denses jusqu'à celles qui sont même inconcevables à votre esprit pour le moment. Vous le savez, et je vous l'ai annoncé dès ma première venue en cette année, vous êtes à l'aube d'un nouveau cycle, vous êtes donc arrivés à la fin d'un cycle. Cette fin de cycle concerne aussi bien le corps humain que le corps planétaire, que l'ensemble des corps et des soleils de votre galaxie et de l'ensemble des galaxies de cette région de l'univers. Qui dit achèvement de cycle, dit retour tel le serpent qui se mord la queue, à un retour précis qui doit vous rappeler, même par son existence, sa présence et sa traversée, la notion même de l'Unité de toute Création, même au sein des mondes les plus denses où prédomine la division, la séparation et l'exclusion. Ce principe qui prévaut pour toute forme de vie est aujourd'hui un élément et un évènement qui vous concerne, vous, âmes humaines, aussi bien que votre planète, que le système solaire et que l'ensemble des systèmes solaires dans leur ronde autour d'un point central d'où tout provient et où tout reviendra un jour. Ceci est la notion même de principe cyclique. Qui dit achèvement d'un cycle, dit démarrage d'un nouveau cycle. Ce démarrage d'un nouveau cycle peut se faire au sein de la même dimension, en une dimension inférieure ou en une dimension supérieure. Qui dit fin de cycle dit transformation des formes de vie aussi bien au sein de la même dimension que dans les mondes infra-dimensionnels que vous ne connaissez point, que dans les mondes de dimensions multiples auxquels vous n'avez encore que temporairement accès.

L'important de ce moment c'est qu'il doit être repéré en tant que point d'impulsion d'une nouvelle boucle évolutive mais aussi comme point de résolution de la même boucle évolutive. Qui dit résolution, après impulsion du point de départ, signifie que vous revenez en un point précis, qu'en ce point précis un certain nombre de choix sont possibles quant à l'avenir du système physiologique considéré. Cette évolution pouvant se faire au sein de la même dimension, au sein de dimensions supérieures, au sein de dimensions inférieures, en gardant la même forme de vie exprimée ou en changeant de forme de vie exprimée, tout en changeant ou en ne changeant pas de dimension. Vous êtes arrivés à cet instant ultime. Celui-ci ne se reproduit que tous les 52 000 ans. Il correspond, dans ce système solaire, et plus particulièrement sur cette planète mais aussi pour les autres planètes, à un cycle évolutif extrêmement précis. Vous avez impulsé et initialisé ce cycle, pour la plupart d'entre vous, ayant accompagné ce projet de création de la dimension troisième dissociée (je vous expliquerai un peu plus tard ce que c'est que cette troisième dimension dissociée). Néanmoins, vous êtes partie prenante, pour la plupart d'entre vous, à avoir initialisé un cycle en cette dimension et en cette dissociation, que vous achevez aujourd'hui. Qui dit achèvement d'un cycle, dit résolution. La résolution implique nécessairement un processus de conscientisation, un processus d'apprentissage lié à l'expérience vécue. Cette notion de retour au même point cyclique, va permettre aussi de libérer, pour l'ensemble de la création, les acquis liés à l'exploration de cette dimension. J'ai appelé le monde où vous vivez un monde de troisième dimension dissociée. Il existe dans différents univers des mondes de troisième dimension non dissociée. Qu'appelle-t-on monde de troisième dimension dissociée ? Il s'agit d'un monde où l'expérience de l'incarnation, de la descente dans la matière, s'accompagne d'une perte de la liaison consciente à votre Unité et à votre Divinité. Cela est un choix que vous avez fait en tant qu'âme mais impulsé par ce que vous appelez un Lipika karmique ou un Seigneur du Karma qui prend en charge la destinée d'un cycle complet évolutif. Il existe des dimensions troisièmes unifiées chez qui la coupure à la mémoire de l'Unité, à la jonction de l'Unité, n'a pas été effectuée. Ces peuples là, ces formes de vie là, ces physiologies là, expérimentent un corps de troisième dimension tout en ayant conscience de leur Divinité ce qui ne fut pas votre cas depuis des éons où vous vous incarnez. Plus précisément depuis plus de 52 000 ans.

Aujourd'hui vous arrivez à l'espace de résolution. Qu'est ce que cet espace de résolution ? C'est le moment où l'ensemble des mémoires liées aux expériences vécues de manière individuelle et collective trouvent, elles aussi, leur espace de résolution. Qu'est ce qu'un espace de résolution de mémoires ? C'est un espace où la conscientisation de ce qui a été vécu, par les uns, par les autres et par l'ensemble de l'humanité en incarnation et des systèmes solaires en incarnation, va se révéler à la conscience. Par un abus de langage, certains écrits ont assimilé cela à la fin d'un monde mais certainement pas à la fin de la vie. Bien au contraire. Comme vous vous en apercevrez bientôt, et quel que soit votre choix de destinée et quel que soit votre choix, vous allez, durant cette période que j'ai appelée de déconstruction, vous allez reconstruire une nouvelle identité, une nouvelle programmation. Quels que soient vos choix, vous allez avoir à faire à quelque chose de nouveau. Néanmoins, il existe dans tous les cycles, au moment des phases de résolution, des forces qui s'opposent à cet espace de résolution pour la raison toute simple que l'espace de résolution achève le cycle et termine donc une forme de manifestation. Votre forme de manifestation tridimensionnelle dissociée a permis la création d'un certain nombre de forces évoluant pour leur propre compte à l'intérieur de vous mais aussi à l'intérieur de l'ensemble de votre système planétaire. Vous pouvez appeler cela égrégore ou égrégore mental ou, si vous le préférez, conscience mentale. La conscience mentale est l'apanage de la dimension troisième dissociée. Cette conscience mentale n'existe qu'au sein même de cette incarnation en ce monde dissocié. Elle est donc une création spécifique à votre propre création. Et celle-ci savait pertinemment depuis sa création qu'elle faisait partie d'un cycle n'ayant pas accès à l'éternité. Ainsi chacun d'entre vous, chacun des systèmes physiologiques présents à la surface de cette planète et la physiologie même de cette planète est en train de faire le deuil de ce que vous appelez le mental. Celui-ci a été rendu nécessaire par le principe même de votre dissociation en incarnation. Néanmoins ce mode de fonctionnement lié donc à votre mental, n'a plus de raison d'exister à partir du moment où vous terminez un cycle.

Néanmoins, et vous le comprenez, les résistances peuvent être à l'intérieur et même si pourtant vous acceptez la fin de ce cycle aussi bien que dans la conscience même de ce cycle qui sait que cela est la fin. Le mental doit se transformer en une nouvelle force qui a été authentifiée, expérimentée depuis maintenant plus de 60 de vos années terrestres correspondant à 2 générations afin de préparer ce qui vient maintenant vers vous. Fort logiquement, étant encore dans une dissociation tridimensionnelle, vous êtes obligés de vous servir de ce qui est condamné à disparaître. Néanmoins cela peut être la cause d'un certain nombre de tensions mais aussi de résistances, voire de contradictions à l'intérieur de vous. Je vous ai longuement entretenus de la vibration de la pression de l'ultra-violet qui descend vers vous relayée par moi-même et surtout par la vibration du Père au niveau du Soleil Central des galaxies, au niveau d'Alcyone. La Lumière n'a que faire de la vibration mentale. Le mental était un outil qui vous a été confié mais qui néanmoins ne permettra jamais d'accéder à un monde multidimensionnel. Il vous permet de réaliser le Divin en vous, au sein même de cette dimension, mais ne vous permettra, en aucun cas, d'accéder au monde multidimensionnel. Ceci pondère d'une certaine mesure les enseignements qui ont été donnés par différents modèles, en particulier orientaux mais aussi occidentaux, concernant l'évolution de ce mode de fonctionnement. Vous êtes à un moment qui est un espace de résolution. L'espace de résolution est inscrit, comme je l'ai déjà dit, au niveau des cycles planétaires, et du cycle même que vous parcourez en tant qu'âme humaine incarnée dans un corps. Il vous faut bien comprendre que ce à quoi vous avez adhéré n'a pas plus d'existence que vos pensées. Le monde que vous avez créé est issu d'une pensée. Vous avez participé à une pensée dissociée afin de faire l'expérience de la dissociation. L'expérience de la dissociation avec votre Unité première a été simplement destinée à fortifier en vous cette liaison à cette Unité. En effet, la privation, pendant ce que vous appelleriez un temps long correspondant à un cycle complet dans cette dimension, vous permettra, une fois que celle-ci aura disparu, si tel est votre choix, de comprendre votre liaison à l'Unité, sans la comprendre avec le mental, mais le mental a bien été l'outil qui vous a permis de fortifier votre lien de Divinité dans sa puissance, par son absence même cela a été rendu possible. Néanmoins il existe un combat entre les forces anciennes et les forces nouvelles. Ceci existe à chaque espace de résolution de cycle, ce qui n'est pas le cas lors de l'impulsion d'un nouveau cycle où il ne peut y avoir de tension mais simplement adhésion de l'ensemble des gens participant à la création d'un nouveau cycle. Ainsi il en a été, voilà plus de 50 000 ans, lors de l'initialisation de cette dimension dissociée troisième. Quels que soient vos choix, et quelles que soient vos possibilités vibratoires dans un temps extrêmement court qu'il vous reste à vivre dans cette dimension, vous allez pouvoir créer, par l'impulsion d'un nouveau cycle, dont les prémices se font sentir à l'intérieur de certains d'entre vous, vous allez créer une impulsion unifiée vers un nouveau mode de manifestation et de vie. Le cycle d'impulsion correspond à un moment de joie extrême contrairement à la période de fin de cycle où, néanmoins, il vous appartiendra de faire le deuil de ce qui doit être fait.

Nombre d'enseignements ont insisté auprès de vous, depuis déjà de nombreuses années, de manière forte, sur ce qui a été appelé par eux le lâcher prise. Lâcher prise signifie qu'avant cette période vous teniez prise sur quelque chose. Le lâcher prise est un acte conscient, mental et volontaire. Néanmoins il vous sera demandé bientôt de passer à une étape ultérieure et à une étape bien supérieure au lâcher prise. Cette étape a pour nom : abandon et il découle directement du passage du gouvernement humain à un gouvernement divin. Vous devez remettre votre Esprit, votre conscience, votre volonté, votre âme et la totalité de la création que vous êtes à la volonté divine. Ceci ne peut se faire que par un acte d'abandon. Ceci est votre seule façon de sortir de l'action/réaction pour repénétrer dans le domaine de l'Unité où l'action/réaction, c'est-à-dire la dualité, ne peut avoir cours et où ne se manifestent que les lois d'Unité qui n'ont absolument rien à voir avec ce que vous avez expérimenté jusqu'à maintenant. Cette étape est à la fois une grande espérance, une grande joie mais, en même temps, soyez-en conscients, une grande souffrance. Cette grande souffrance coïncide, au moment où elle devient extrême et insupportable, avec la plus extrême des joies. Il ne peut y avoir de distance entre la souffrance et la joie. Ce sont les deux versants d'une même réalité. Cette réalité doit se résoudre en une Unité que j'appellerais l'extase ou la joie intérieure. Ceci correspond à un moment précis de votre vie en cette fin de cycle. Celui-ci vous sera annoncé au moment propice précédant de peu de temps le moment de la fin de cette dimension. Votre degré de préparation doit être axé dorénavant sur l'acceptation de la pression de l'ultra-violet qui est, je vous le rappelle, une qualité vibratoire de conscience particulière, relayée par le Soleil Central, par la Volonté du Père et l'émission du Père, ainsi que vous le nommez. Néanmoins soyez conscients que le lâcher prise ne suffit pas, que l'abandon est l'abandon total à cette Lumière, à ses désirs, à sa volonté. Car la Lumière est Intelligence, la Lumière est Conscience, la lumière est Vérité, la Lumière est Unité. Et vous devez suivre ce que vous dit la Lumière. Et vous ne devez plus suivre ce que vous disent les hommes, ce que vous dit la logique, ce que vous dit le mental. Il n'y aura bientôt plus d'autre alternative que de dire, ainsi que l'a dit votre plus grand initié : « que Ta volonté soit faite et non la mienne ». Et, à partir de ce moment là, quand vous accepterez et vivrez cette phrase, quand vous oserez franchir le pas, vous vous apercevrez que votre vie toute entière, malgré le peu de temps qu'il restera à vivre dans cette dimension, se déroulera sous les auspices multidimensionnels, quant à votre accès à ces réalités multidimensionnelles, quant au déroulement même de votre vie qui se fera selon les lois de synchronicité, de fluidité, d'Unité et surtout de joie intérieure.

Mais, néanmoins, ce choix doit être formel. Il ne s'agit plus d'un choix mental quant à vos circonstances, quant aux idéaux que vous épousez mais bien à la réalité de l'abandon total à la volonté du Père ou de la Lumière si vous préférez. Il faut donc durant cette période, et la pression de la vibration de l'ultra-violet est là pour vous aider à aller vers ce choix si cela est ce que vous sentez à l'intérieur de votre cœur, ceci afin de vous permettre de franchir l'ultime étape préalable à ce que vous appelez ascension ou à ce que vous appelez renaissance. Peu importent les choix. Encore une fois, l'un comme l'autre nécessitera une forme d'abandon mais plus que jamais, l'accès à la mutidimensionnalité de votre être nécessite l'abandon de votre volonté à une volonté extérieure à la vôtre qui est la volonté de la Lumière, qui est bien au-delà de la volonté de votre âme mais qui rejoint en finalité la volonté de votre Esprit quant à sa création et à sa propre finalité. Ceci est extrêmement important. Du lâcher prise à l'abandon, il existe encore quelques petites montagnes à gravir. Ces montagnes ne sont que des illusions bâties par votre mental, adaptées à cette dimension tridimensionnelle dissociée. Néanmoins, le passage à l'unification ne peut se faire qu'à condition que vous acceptiez de vous unifier vous-même avec la Source première. Ceci passe par l'acceptation totale et préalable afin de réaliser votre Unité. A ce moment là vous ne pourrez plus avoir à l'esprit les contingences que j'appellerais matérielles, mentales, émotionnelles, affectives, sociales et tout ce qui compose votre vie dans cette dimension. Vous serez dans un moment de doute où les dernières résistances vous assailliront de toutes parts. Néanmoins, si vous faites confiance, totalement, à la vibration que je vous relaye, si vous faites confiance totalement à la dimension du Père, à la dimension de l'unité, à la dimension de la Lumière, il ne vous arrivera rien car la Lumière vous conservera, la Lumière vous abritera et la Lumière vous permettra d'aller là où vous devez aller indépendamment des obstacles qui pourront se dresser. Ceci est extrêmement important. Il en est de même pour votre physiologie en tant qu'âme humaine dissociée. Il en a été de même pour la physiologie de la planète qui a expérimenté, en même temps que vous (à travers son manteau extérieur que vous foulez dans cette dimension, donc extériorisée, que vous avez parcourue) la dissociation. La dissociation entre son manteau extérieur et sa vraie dimension intérieure qui, comme vous, se cache au centre de cette sphère que vous appelez la Terre. Au cœur de la Terre se trouve la conscience de la Divinité de la Terre. Celle-ci, en ce moment même, et déjà depuis un certain nombre d'années, répond à l'impulsion initialisée d'abord par votre Soleil Central qui a été Sirius et puis maintenant par Alcyone afin de vous permettre de répondre. Et la Terre répond, elle aussi, à cette distance existant entre son extérieur et son être intérieur. Elle est en train de révéler son intérieur à l'extérieur. Cela se manifeste aussi par ce que je vous ai appelé les volcans en éruption et les modifications élémentaires qui sont en train d'arriver à grands pas et qui frappent maintenant à la porte de vos différentes continents. Vous êtes entrés dans des manifestations importantes. Nombre de fois, et à chaque reprise, il vous a été demandé de vous tenir informés mais de ne pas participer à cela. Vous avez assez à faire avec ce qui se passe à l'intérieur de vos êtres et ce qui se passera de plus en plus car la question, croyez-le bien, se révélera à votre conscience, même si le choix de la Lumière est pour certains d'entre vous, parfaitement ancré et parfaitement stabilisé. L'étape n'est plus le lâcher prise mais l'abandon total à la volonté de la Lumière car la Lumière est consciente et conscience, elle sait ce qu'elle veut, elle sait ce qu'elle doit faire pour vous faire retrouver le chemin de l'Unité et vous permettre d'achever ce cycle tridimensionnel dissocié dans les conditions les plus joyeuses possibles. Vous allez retrouver, pour ceux d'entre vous qui le souhaitent et qui auront la force d'abandonner la totalité de votre personnalité et de votre dimension, vous allez retrouver l'Unité en gardant la conscience de tout ce que vous avez été mais aussi de ce que vous serez. Vous parviendrez, à un moment donné, au point appelé par certains le « point zéro ». À ce point zéro, vous aurez la conscience de votre passé mais aussi vous aurez la conscience de votre futur car à ce point zéro il n'y a plus de temps. Il y a juste l'abandon à la volonté de la Lumière. L'abandon à la volonté de la Lumière s'accompagne d'une résolution de mémoires. Vous savez d'où vous venez mais vous savez aussi ce que vous allez emprunter. Ceci n'est pas un rêve, ceci est la vérité. La vérité ne survenant qu'en ces moments précis de changements de cycles et en particulier en ce qui concerne votre aspect tridimensionnel dissocié. Il en est de même pour toutes les autres planètes de ce système solaire qui, pour la plupart, déjà (comme vous le voyez de manière extérieure) ont abandonné cette tridimensionnalité dissociée (pour certaines d'entre elles depuis fort longtemps) mais néanmoins étaient obligés d'accompagner, en se coupant de cette extériorité, en vivant à l'intérieur de ces planètes, au niveau de la conscience planétaire, comme des physiologies de cinquième dimension qu'elles abritent, en vivant à l'intérieur de ces planètes. Néanmoins le problème est différent.

C'est que, aujourd'hui, l'ensemble de ce système solaire est promis à une ascension, ainsi que vous la définissez. Ceci est un changement total de mode de fonctionnement des consciences concernées. Cela concerne, de manière synchrone, le soleil, les autres planètes, les satellites, la conscience humaine et aussi la conscience végétale, animale et minérale. Cet abandon n'est pas un acte intellectuel. Il suffit de vous laisser pénétrer par la pression de la vibration de l'ultra-violet afin que celle-ci œuvre en vous et vous prépare à ce choix ultime de l'abandon ou du non abandon. Pour cela vous devez être arrosés, littéralement, en permanence, à cette énergie de l'ultra-violet. Celle-ci, je vous le rappelle, choisit le plus souvent de pénétrer par le sommet de votre tête et doit arriver en un temps bref et court au plus tard que je signifierais à la fin de votre année mais, je dirais, au mieux, avant la fin de votre mois de juin, vous devez avoir stabilisé ces énergies au cœur de l'être. Car c'est cette énergie, cette conscience là qui va activer en vous cette étape ultime de l'abandon à la volonté de la Lumière si cela est votre choix. Néanmoins plus vous stabiliserez, plus vous arroserez littéralement votre cœur avec la pression de l'énergie de l'ultra-violet et plus cela sera pour vous quelque chose qui se fera dans l'instantanéité et pas dans un temps qui risquerait de vous faire souffrir de manière inutile. Ceci est maintenant. Ceci n'est pas dans dix ans. Ceci n'est pas dans un an mais ceci est maintenant et cela fait partie de ma préparation que je vous apporte afin de vous permettre de monter votre système, afin de vous permettre de constituer, de manière définitive, vos douze brins d'ADN correspondant aux douze étoiles que comportera votre système solaire dans sa nouvelle dimension, du moins pour ceux qui l'accompagneront. Ceci est extrêmement important mais je vous avais dit que j'y reviendrai après votre week-end pascal. Je vous invite, durant la période de la pleine lune que vous vivez depuis hier et sous laquelle vous serez sous l'influence pendant 3 à 4 jours encore, je vous demande instamment de diriger la pression de la vibration que vous recevez, de manière consciente au milieu de votre poitrine, même si cela doit vous occuper un temps relativement long. Vous bénéficiez, durant cette période, d'un afflux de conscience majeur qui rendra le travail (car c'est bien d'un travail qu'il s'agit) beaucoup plus facile. Cette période se répétera, bien évidemment à des moments opportuns et, en particulier, à la pleine lune de taureau (c'est-à-dire au mois de mai) mais aussi à la période qui a été appelée ascension et pentecôte qui vous restent à vivre jusqu'à la période de votre solstice d'été. Ceci est capital. Profitez de ces périodes où vous sentez la pression de la radiation qui vous pénètre pour conduire en conscience cette vibration dans votre cœur car, pour l'instant, quel que soit votre avancement sur le chemin du retour à l'Unité et du passage par cette fin de cycle, vous êtes fort peu nombreux à être capables de vivre l'abandon à la volonté du Père car ceci suppose et implique, de manière objective, la perte de tous vos repères quels qu'ils soient. Tant que vous n'aurez pas accepté de vivre cette étape qui correspond, de manière symbolique, à une mort, telle que vous la vivez quand vous quittez l'incarnation, si vous n'acceptez pas cela vous ne passerez pas la porte étroite. Ceci doit être réalisé, je vous l'ai dit, au plus tard avant le début de l'automne. Ceci est ce que vous avez à faire de manière prioritaire. Contentez-vous de vous tenir informés aussi de ce qui se passe sur cette planète. Je vous ai longuement entretenu des phénomènes lumineux. Je vous ai aussi entretenus des phénomènes liés aux manifestations élémentaires. Je vous ai dit et redit que celles-ci allaient s'amplifier pour atteindre leur acmé, leur potentiel maximal, dès le début de votre été. Ceci est maintenant. Ceci n'est pas l'année prochaine. Ceci est mon rôle. Ceci est important avant de vivre ce que vous aurez à vivre maintenant je le pense l'année prochaine et ce qui est appelé le retournement. Mais vous ne pourrez faire le retournement de vos physiologies sans vivre l'abandon total à la volonté de l'Unité, à la volonté de l'ultra-violet que je vous relaye. Bien aimées âmes humaines en incarnation voici ce que j'avais à vous transmettre aujourd'hui. Essayez, dans un premier temps, de conceptualiser (même si vous ne pouvez le vivre), ce qui signifie ce mot : abandon, abandonner. Qu'est ce que cela implique au niveau de votre conscience, au niveau de vos vies, au niveau de vos désirs, au niveau de votre volonté même de la Lumière. Ceci est capital. C'est une réflexion et un vécu que je vous engage à vivre, dans un second temps. Par rapport à ce processus, et par rapport à celui-ci seulement, si vous avez des interrogations, je veux bien tenter d'y répondre.

Question : cela signifie qu'il convient d'arrêter toute activité, tout projet ?
Ceci ne peut pas être dicté par votre mental car cela pourrait être une erreur. Le mental vous trompera une fois sur deux, de manière générale. Par contre, si cette décision vient de votre conscience, sans analyse de votre outil mental quant à vos situations, quant à ce que vous faites de vos vies, il faudra suivre l'impulsion. L'impulsion viendra du cœur. Si vous sentez que cela est nécessaire, il faudra le faire, quel que soit le prix à payer car, à ce moment là, certains d'entre vous seront obligés de faire des choix qui les engageront, quelle que soit leur ouverture spirituelle, à un retour dans ce cycle tridimensionnel dissocié, dans un autre espace/temps, ou, définitivement, de relier la Lumière. La question n'est plus une question de choix. Le choix, nombre d'entre vous ici présents, l'ont déjà posé. La question est maintenant de s'abandonner à la volonté de ce qui vient, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Maintenant, l'abandon principal est effectivement l'abandon à la réalité de votre vie. Ce n'est pas rien si j'ai qualifié cela de l'équivalent d'une mort. Quand vous passez de l'autre côté et que vous abandonnez ce corps (par un processus physiologique que vous avez appelé jusqu'à présent la mort) vous abandonnez tout ce qui faisait votre identité ici-bas dans cette réalité dans laquelle vous vivez et néanmoins cela n'est pas la fin. De la même façon il vous conviendra d'abandonner tous les personnages éphémères, tous les rôles que vous jouez dans tous les aspects de votre vie mais cela ne pourra pas être une décision prise par votre intellect mais doit uniquement résulter de la pression de votre cœur. Néanmoins, au moment où vous sentirez que l'heure de l'abandon est là, n'oubliez pas que votre mental sait qu'il va mourir. Il vous enverra des injonctions car il est évident que cet outil va vous empêcher, à sa manière, d'accéder à l'Unité. Ceci est une logique liée au maintien et à la cohésion de toute forme de vie, quel que soit l'état dimensionnel auquel appartient cette forme de vie. Ceci est logique. Ceci est norme et ne doit pas vous affoler outre mesure. Rappelez-vous que la phase de l'abandon correspond à un mécanisme de mort à tous vos attachements et à toutes vos croyances, sans exception. Vous devez passer du savoir à l'être. Il n'y a pas d'autre possibilité. Passer à l'être nécessite d'être ce que l'on est. Être ce que l'on est correspond à tout sauf à ce que vous avez créé et manifesté dans cette dimension quels que soient les liens, quels que soient les attachements et quels que soient les plaisirs que vous avez créés. Ceci est l'étape ultime. La meilleure analogie que je peux trouver est celle où vous affrontez la transition appelée la mort sauf que, là, il n'y a pas de mort au sens littéral et physique. Il y a une transsubstantiation, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

Question : la radiation de l'énergie de l'ultra-violet se fait également pendant la nuit ?
Oui. Celle-ci se fait à différents moments de vos journées et de vos nuits qui iront en s'amplifiant quant au niveau des tranches horaires et du nombre d'impulsions relayées par les différents cénacles de Lumière.

Question : vous aviez dit que cette radiation impacte en priorité le point le plus élevé du corps ...
Tout à fait.

Question : qu'en est-il pendant la nuit ?
De la même façon. C'est exactement la même chose qui se produit.

Question : cela rentrerait donc par la couronne ?
Quand cela est possible et le plus juste est que cela rentre par la couronne.

Question : comme l'astral est en phase de dissolution, qu'en est-il des étapes intermédiaires qui existaient avant, après le départ de ce plan par la mort ?
Il a été créé, aux confins de votre galaxie un sas dimensionnel de retenue. Ce sas dimensionnel de retenue a été créé voilà maintenant sept ans. C'est là que sont mis (j'allais employer le mot stocker), de manière transitoire, les âmes qui ont quitté votre plan dimensionnel et qui attendent le devenir final c'est-à-dire la fin du cycle, pour faire leur choix.

Question : pendant cette phase d'attente, il y a des processus de reconstruction ?
Les processus de reconstruction sont permanents. Ce n'est pas un moment plus privilégié. Toute votre vie, et surtout en cette fin de cycle, sont des moments de déconstruction et reconstruction. Mais cela a toujours été le cas.

Question : qui est en charge de ces phases de reconstruction ?
Je ne vois pas l'intérêt de répondre à cette question. De la même façon que vous avez de multiples endroits de soins à la surface de cette planète, il existe au niveau des mondes non incarnés, toujours tridimensionnels et non dissociés, de multiples structures d'accueil, de soins et de transformations.

Question : que vont devenir les personnes, les âmes qui ne souhaitent pas ces transformations ?
Cela est leur rôle, cela est leur fonction, cela est leur liberté. Ces âmes là sont appelées à recommencer un cycle de 52 000 ans, cycle tridimensionnel dissocié jusqu'à temps qu'elles trouvent leur Unité à nouveau. Cela a été leur serment d'âme au moment de leur première descente en cette dimension dissociée. Le serment d'âme est d'aller jusqu'au bout jusqu'au moment de la fin de ce cycle (de celui-ci ou d'autres) où ces âmes là seront capables de retrouver leur Unité. Elles ont tout leur temps au sens du temps tel que vous le vivez.

Question : comment s'explique la division entre les troisièmes dimensions dissociée et unifiée ?
Il me semble avoir déjà répondu dans les explications que je vous ai données, à savoir que la différence entre la troisième dimension dissociée et la troisième dimension unifiée est simplement un problème de perception, de conception et de liaison réelle à votre Unité présente ou absente, dans un cas et dans l'autre.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.
Âmes humaines en incarnation, je vous apporte, encore une fois, toute ma protection, tout mon amour et avant de vous laisser à votre dimension, je souhaiterais vous faire bénéficier d'un afflux de cette pression de la radiation de l'ultra-violet et, si possible, de la conduire bien en dessous de votre tête, l'orienter, sur le plan directionnel, au niveau de votre cœur. Cela est maintenant. Recevez ma grâce, mes bénédictions et mon Amour.

... Effusion d'énergie ...

Je vous laisse maintenant. Je vous dis à dans une semaine de votre temps où nous commencerons à aborder le mystère des douze étoiles et donc de vos douze brins d'ADN car cela fait partie de votre héritage et de choses que vous devez, enfin connaître et reconnaître. Soyez bénis. Vous êtes aimés par la Lumière.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : www.autresdimensions.com.

http://www.autresdimensions.com/article.php?produit=289

08:56 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lacher-prise, abandon |  Facebook |

07/04/2009

LE PARDON

 

648601888

Sananda le 15 décembre 2008
Canal Elisa

Le pardon est une vibration de joie, d'allégresse qui vous amène à ne plus vouloir, ne plus espérer, ne plus dire des paroles blessantes...
Le pardon est une action de grâce, de résurrection de votre pouvoir guérisseur aussi bien pour vous que pour les personnes de votre entourage.
Il est dans la registre des sentiments et des actions dictées par la lumière, dans le registre de ce que vous allez être amenés à expérimenter dans cette vie afin de donner le meilleur de vous-mêmes à ces personnes qui ont meurtri votre cœur par le passé.
Il est donné aux humains cette faculté maintenant, pour retrouver une bonne partie de leurs mémoires, de se défaire de leurs carapaces de peurs et de doutes, et pour transformer tout ce qui n'est pas lumière en lumière.
Certaines personnes sont maintenant mises au pied de leur mur personnel, dans toutes formes de remontrances, d'agressions que leurs proches leur adressent.
Ceci est VOULU, délibérément dicté par votre âme qui demande ce grand travail de votre part pour l'aider à avancer dans sa lumière originelle.
Il n'y a pas de faute, pas de désirs de vous meurtrir de la part de vos interlocuteurs les plus venimeux.

Ils ressentent au fond d'eux cet appel de votre âme
, et y répondent la plupart du temps dans leurs discours vengeurs ou exempts de bonté envers vous.

Que ce discours ici énoncé ne vous choque pas.
Il est destiné à vous faire comprendre que la vie est maintenant celle que vous avez demandée quelle soit dans les plus petits recoins de votre inconscient qui revient en surface vous titiller et vous faire comprendre tant de choses.

Les expériences que vous nommez difficiles, néfastes, aventureuses dans le sens d'une résolution possible de vos douleurs, seront les plus porteuses lorsque vous aurez compris le pourquoi de leur existence dans votre vie.
Pleurs, chagrins, regrets, doutes, encombrement de votre mental en demande de repos, pertes de facultés intellectuelles au profit d'un lourd sommeil,... tout ceci est le signe de votre alignement proche avec cette lumière qui vous pénètre de plus en plus profondément dans tous vos corps.
Que ceci soit de la volonté divine ou de celle de votre âme, peu importe.
L'essentiel est de comprendre la raison de votre inconfort, et de comprendre aussi qu'il sera d'autant plus passager, que vous saurez aider le processus de libération de vos peines en vous, en vous mettant au service de la lumière dans ce grand théâtre de la vie.

Le pardon, dernier sacrement divin, est à votre portée lorsque vous consentez à baisser vos armes, celles de la détresse de votre cœur en demande d'amour, celle de votre consentement à aimer celui qui vous aura meurtri comme vous vous aimez vos même.
Il y a dans le pardon une force immense d'amour qui va vous faire retrouver votre joie là où elle était perdue, il y a aussi une résurgence de votre demande de paix et votre cœur sera de plus en plus dans la vibration divine quoi qu'il vous arrive.

Lorsque vous pardonnez, vous augmentez votre potentiel guérisseur de toutes vos blessures relatives au manque d'amour en vous, vous accélérez aussi le processus de guérison de votre Terre chérie, et vous faites répercuter cet amour au-delà de votre compréhension universelle.

Tout est dans le tout, ce qui est dit et redit maintes fois, tout se retrouve dans le plus petit grain de poussière stellaire lorsque vous accélérez votre compréhension et vos dons d'amour.
La plus belle chose à comprendre est que votre besoin d'aider vient se mêler avec votre besoin d'amour personnel pour résoudre vos conflits intérieurs.
Il y a en vous ce mouvement de va et vient des plus belles énergies curatives que vous pouvez prodiguer aux autres en même temps que vus les déversez dans votre propre cœur.
La plus belle façon d'aimer (d'aider) est de vous dorloter au point de ressentir cette vague de chaleur et de joie arriver dans votre poitrine, et de vous mettre dans des dispositions à retransmettre cette vague d'amour autour de vous. Ceci est faisable dans le pardon, et ce pardon viendra résoudre vos douleurs personnelles, autant qu'il sera curatif pour la personne vers qui vous pourrez le déverser.

Je tente de vous montrer par ces mots que la plus belle expérience dont vous puissiez faire preuve actuellement, est justement d'expérimenter la peine et la non joie, afin que vos facultés de guérison puissent prendre germe en vous.
Plus vous serez meurtris, mes frères, et plus vous comprendrez l'urgence de pardonner.
Pardonner à Dieu de vous avoir fait vivre cette expérience, pardonner aux personnes en causes dans cette expérience, et vous pardonner en dernier lieu de n'avoir pas su aimer au moment précis où cette agression est venue troubler votre confort personnel.
Quoi que vous puissiez vivre dans l'inconfort moral ou physique, il y a derrière tout ceci, une volonté de vous faire réagir dans le registre de la paix et de l'amour en vous. Tout ce qui est négatif à vos yeux, vibre sur une fréquence haute dès que votre mental et votre coeur ont réalisé le décodage de cette situation, et que vous aurez pu pardonner.

Le fait de dire une prière de réconfort pour un être qui vous a heurté, meurtri au point de ne plus arriver à l'aimer gracieusement comme vous le faisiez avant, relève de la bonté suprême que Dieu vous demande de lui accorder. Ceci vient en corrélation avec la puissance d'amour qui grandit en vous, et vous permet par ce fait de vous sentir doux, aimant, gracieux, responsable du bonheur des autres comme de celui de vous âme.
Entrez en vous, accordez vous des instants de repos et de calme, et dans votre conscience, regardez ce qui est important dans ces situations désagréables. Est-ce les dires qui vous ont heurté, ou bien, la possibilité de guérison de toutes les situations qui ont engendré les mêmes sensations en vous ? Est-ce par le fait du hasard que vous êtes amenés à vivre ces situations, ou bien est-ce une façon claire et simple de vous améliorer ?

Regardez en vous, mes frères, espérez ainsi retrouver une lumière là où il n'y avait que de la tristesse, de la haine, de la jalousie ou de la peur.
Retrouvez par ce moyen votre plein pouvoir de guérison, et acceptez de vivre ces instants d'inconfort encore, dans le but de plus de compréhension.

Je vous aide, je vous donne ces clés manifestes pour votre compréhension, à vous maintenant de les utiliser à bon escient dans votre vie de chaque jour.
Maintenant est venu le temps de votre retour à vous même dans toutes les situations de votre vie présente, maintenant est venu aussi le temps de votre joie, de vos rires, et de votre amour délibérément accordé.
Je vous remercie.
Je vous bénis.

http://anges.forumsactifs.net/messages-divins-f5/le-pardon-t581.htm

11:35 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lacher-prise, pardon |  Facebook |

28/03/2009

O.M AÏVANHOV 12 octobre 2006

 

alienthing2

Et bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Alors si vous le voulez bien nous allons tous ensemble aider cette planète et les êtres que vous êtes à cheminer vers plus de Lumière, vers plus d'authenticité vers plus de transdimensionnalité et surtout à aller là où vous devez allez en tant qu'enfant de Lumière. Alors je vous laisse la parole et nous allons, comme d'habitude, dialoguer tous ensemble.

Question : comment vivre au mieux la période de changements actuelle ?
Chère amie, on peut observer dans vos cocons de Lumière une période (mais qui correspond à ce qui se passe pour beaucoup de monde en ce moment) de transformation, de retournement et de choses qui vont aller dans le sens, je dirais, de changements de vie importants. Comprenez-bien que c'est quelque chose qu'on observe chez tous les êtres qui sont en chemin et en ce moment depuis deux ans et de plus en plus de transformations qui vont toucher certains secteurs de vie pour vous permettre d'actualiser totalement l'être spirituel que vous êtes parce que, bien évidemment, comme vous le savez tous ici présents, il y a de grandes transformations qui sont en cours au niveau des individus mais aussi au niveau de la Terre et en particulier de la sacralisation de cette planète. Alors la période essentielle est une période où vous devez faire preuve d'authenticité, de vérité et de faire les choix guidés uniquement par la pulsion intérieure de l'âme et absolument pas par des contingences matérielles ou liées à des relations qui pourraient exister entre vous et d'autres personnes. Voilà ce que l'on peut dire d'une manière générale et sans rentrer plus en détail dans les éléments un peu trop personnels.

Question : vaut-il mieux émettre des intentions particulières par rapport à sa vie ou laisser faire ?
Chère amie, vous évoquez quelque chose d'extrêmement important. Alors on est en droit de se demander, quand on est en incarnation, si il faut effectivement faire preuve de volonté, de diriger sa vie dans le sens où on l'entend ou si il est préférable de laisser, je dirais, agir la Divinité en soi et s'en remettre à une volonté divine qui n'est pas la volonté humaine. Alors, il y a les deux choses qui sont importantes. Le chemin de la maîtrise nécessite, comme j'ai déjà dit à de nombreuses reprises, une certaine forme de lâcher-prise et d'abandon pour acquérir cette maîtrise. Ca correspond, dans les principes orientaux, à ce que l'on pourrait appeler le non-désir et le non-vouloir. Alors ça, c'est une première étape mais qui contredit pas, absolument pas d'ailleurs, la notion de vouloir et d'aspiration vers la Divinité.

Alors nous allons résoudre le problème de cette façon, si vous le voulez bien, et qui correspond, je dirais, tout à fait, aux énergies, aux niveaux de conscience qui sont en train d'émerger en ce moment sur la planète pour les six dernières années qui vous restent : le plus important est de trouver la Divinité intérieure, sa multi-dimensionnalité et son être spirituel et divin pour accéder à un autre état de conscience qui est promis à un certain nombre d'êtres en chemin. Alors, à travers ce qui est promis, la chose la plus importante n'est pas de diriger la volonté sur les circonstances de la vie parce que personne, même un Maître, ne peut savoir au moment où un événement arrive dans sa vie si cet événement (même si il est vécu de manière désagréable) appartient à quelque chose qui est fait pour son évolution. Vous savez, de mon vivant, j'ai passé un certain temps derrière ce que vous appelez des barreaux et durant cet épisode, que j'ai vécu comme profondément injuste parce que totalement injustifié, j'ai longuement médité. Mais ce n'est que bien plus tard que j'ai compris le sens de la leçon : le moment où il a fallu intérioriser au maximum un certain nombre de choses pour préparer, je dirais, une transformation ultime et dernière dans la maîtrise que j'étais venu accomplir.

Alors il faut se centrer sur la volonté d'aspiration, la volonté de maîtrise qui correspond à un abandon, en quelque sorte, à la volonté divine. Ce qu'il ne faut pas, par contre, c'est essayer d'orienter les évènements de votre vie par rapport à ce que la personnalité décide. Alors c'est un savant dosage entre lâcher-prise, laisser-faire et volonté divine et volonté non pas de la personnalité mais volonté de l'âme qui est de aspirer dans cette Lumière c'est à dire de demander que la volonté du Ciel se fasse. Ca, c'est un désir, c'est pas une prière, ça pourrait être la prière du cœur ou l'oraison du cœur.

Après, le reste doit se faire selon des principes bien connus dans la spiritualité qui vont aujourd'hui bien au-delà de ce que j'ai exprimé et de ce que j'ai enseigné de mon vivant. Ca correspond à un processus qui était appelé, il n'y a encore pas longtemps, le phénomène de synchronicité. La synchronicité c'est les évènements qui se produisent par rapport à un cheminement spirituel et qui vont mettre sur notre route les éléments nécessaires à l'accomplissement de notre Divinité.

Mais aujourd'hui, depuis quelques années, et de plus en plus, vous rentrez dans ce que l'on appelle la fluidité de l'unité qui est au-delà de la synchronicité. Alors cette fluidité de l'unité vous fait passer des fois par des moments extrêmement durs, des moments où vous avez l'impression de tout perdre, au niveau familial, au niveau professionnel, au niveau du logement, au niveau de choses qui vous semblent parfois profondément injustes. Mais sachez que pour tout être vivant, humain qui est aujourd'hui en chemin, il ne peut pas y avoir de choses injustes, il n'y a que des choses qui ne sont pas comprises au moment où elles se produisent mais qui auront nécessairement l'explication le moment adéquat. L'important étant la confiance bien évidemment dans les choses qui se déroulent dans notre vie parce que, jamais pour un être en chemin, il y a sur ce chemin de la Divinité des choses qui ne vont pas dans le sens de l'épanouissement de la Lumière intérieure.

Alors, oui, il faut demander mais demander la Divinité, demander la Lumière, demander l'accès à la cinquième dimension mais ne demander bien évidemment que pour votre vie. Pour des guérisons trans-dimensionnelles, spirituelles, où des entités multiples interviennent pour agir, des fois très physiquement, je dirais, sur des maladies organiques qui correspondent à des demandes qui ont été faites, c'est pas la même chose. Là, il y a, à travers l'intersession de ces entités spirituelles et vu le nombre que nous descendons, il y a une multiplication de l'énergie de cinquième dimension qui va effectivement transcender les limites de la matière, vous soigner mais aussi et surtout vous éveiller de plus en plus à cette dimension. Alors, si ça passe par une guérison physique ou l'allègement de certains fardeaux, oui. Mais le plus important c'est pas cela, le plus important c'est l'accès à cette cinquième dimension. Alors, oui, il faut demander la Lumière, il faut demander la Divinité, il faut demander la révélation de l'être spirituel que l'on est. Ca, c'est la chose essentielle à demander et, après, laisser s'établir dans la vie, même si on ne comprend pas toujours, à travers l'abandon, le lâcher-prise. C'est comme cela qu'on découvre le chemin vers sa propre maîtrise.

Question : les entités que nous avons incarné peuvent-elles coexister sur un autre plan et peut-il y avoir unicité de ces entités ?
Chère amie, si j'ai bien compris la question, il faut déjà savoir que les plans multidimensionnels, au delà de la troisième dimension incarnée, ne sont plus des dimensions séparées au niveau conscience. Il faut aussi comprendre qu'un être de Lumière, que ce soit des plans de la cinquième dimension ou bien plus haut encore, de la neuvième, de la onzième et bien plus haut encore, est capable de se manifester dans votre dimension à partir du moment où ils a les supports vibratoires pour le faire, bien évidemment, à travers un lieu, à travers une entité incarnée. Mais il faut comprendre qu'elles sont capables, ces entités, de se manifester de multiples façons et il n'y a pas de phénomène de dire une entité elle est là et pas ailleurs. Le Christ peut être présent à de multiples endroits en même temps et dans de multiples cœurs en même temps. Ca c'est ubiquité que vous appelez ça. L'ubiquité est un phénomène, je dirais, qui est naturel sur les dimensions qui sont autres que celle sur laquelle vous vivez (qui est profondément distanciée et séparée).

La question de l'unicité. Il peut y avoir unité, l'unicité n'est pas l'infini ni l'indéfini. Il faut bien comprendre qu'à partir du moment où vous accédez, à travers ce que vous avez appelez le corps de Lumière, le corps immortel, à travers les termes que vous employez aujourd'hui comme le corps d'ascension, quand vous constituez ce corps immortel, quand vous réveillez très exactement ce corps immortel, votre conscience va être capable de s'expandre aussi bien sur le plan horizontal, pour fusionner avec un autre être humain, avec un papillon, avec une fleur, avec un arbre, avec un animal mais aussi sur les plans trans-dimensionnels où vous allez être capables de ressentir (incorporer même, pourquoi pas) certaines entités qui viennent d'autres dimensions. Mais cela n'est pas un phénomène fusionnel.

Il faut bien comprendre que, même quand on a une conscience élargie, même sur d'autres plans, les choses qui évoluent dans la cinquième dimension n'ont pas vraiment de correspondances totales avec ce qui évolue dans la onzième dimension par exemple. Les dimensions s'interpénètrent mais un petit peu, je dirais, comme une spirale, comme une ellipse, si vous voulez, qui repasse par un même point mais à un autre degré vibratoire. Alors il n'y a pas de phénomène d'unicité, vous pouvez vivre une expérience de fusion même avec la Lumière et vivre même une expérience transcendante extrêmement totale et bouleversante qui vous fait vivre ce phénomène d'unité, voire d'unicité avec tout le créé et l'incréé, mais c'est pas pour autant que vous allez vous transformer en des entités réelles et existantes sur d'autres plans, bien sûr.

Le mot continuité est ce qui correspondrait, je dirais, le mieux en sachant qu'il y a des, comment appeler ça, il y a des portes, il y a des seuils qui sont liés à des changements d'état vibratoire. Un petit peu comme l'eau est toujours l'eau, qu'elle soit à l'état liquide, à l'état solide ou à l'état gazeux mais, néanmoins, c'est la même constitution. Il y a une continuité, bien évidemment, quand vous passez de la glace au liquide et puis au gaz mais, néanmoins, ce sont des états vibratoires profondément différents. Alors il y a unicité par rapport à une filiation, on va dire par rapport à une Source, Source d'où vous venez, d'où nous venons et où nous retournons mais le niveau où je retourne n'est pas le même que le niveau où vous retournez. Bien évidemment, il y a filiation commune, Source commune, qui est la Lumière.

Question : à quoi correspondent les douleurs que beaucoup ressentent au niveau de la couronne ?
Alors, chère amie, il faut comprendre que, quand le corps d'ascension se constitue, le corps de Lumière se constitue, il y a un certain nombre, bien évidemment, de phénomènes particuliers qui accompagnent cela. C'est pas une vue de l'esprit, c'est pas parce qu'on a lu dans un livre que le corps Lumière se constitue que l'on va le constituer. Bien évidemment, la constitution du corps de Lumière correspond à la constitution d'un certain nombre de, on va dire, circuits énergétiques nouveaux qui correspondent à des choses extrêmement précises.

Alors je te renvoie pour cela à ce qui a été écrit dans l'apocalypse de St Jean quand St Jean dit « il y aura beaucoup d'appelés, ils seront marqués au front », marqués par l'ouverture de l'énergie de la couronne, c'est à dire du septième chakra couplé au sixième chakra, qui correspondent à la fois à la Sephiroth Kéther et aussi à Chokmah et Binah qui est le triangle séphirothique supérieur qui est ouvert à la volonté divine. Alors sentir la couronne dans ces périodes importantes est tout à fait, je dirais, dans l'ordre des choses pour ceux qui sont sur un chemin spirituel. C'est en quelque sorte le marqueur de l'activation d'un certain nombre de choses en toi : d'abord la reconnexion avec ton âme, ensuite la reconnexion à d'autres dimensions et surtout la constitution de ce que l'on appelle un canal de Lumière entre l'âme et l'esprit qui se traduit par des vibrations qui parcourt le sommet du crâne que vous appelez couronne. Alors c'est un processus tout à fait normal dans le processus de l'éveil mais aussi de la maîtrise.

Question : comment aider au mieux une amie qui est atteinte d'une maladie ?
Alors là, vous rentrez dans un problème. On peut toujours aider les gens par la prière, on peut toujours aider les gens d'une manière ou d'une autre. La meilleure façon que vous ayez de faire, quand c'est pas votre rôle d'être thérapeute, il faut éviter à tout prix de se transformer, je dirais, c'est un peu péjoratif, en sauveteur c'est à dire celui qui va vouloir à tout prix aider les gens malgré eux. Vous êtes aujourd'hui engagés sur cette planète sur un chemin de maîtrise, même ceux qui le refusent, alors chaque être humain est totalement libre de son chemin.

Maintenant aider l'autre ça veut dire simplement le regarder avec amour, le sentir avec amour et c'est déjà énorme. La meilleure chose que vous puissiez faire pour un autre être humain c'est de lui montrer votre état de maîtrise en cours d'élaboration et ça c'est valable pour tout être humain. La meilleure aide que vous pouvez apporter c'est pas à travers la volonté d'aider quelqu'un, c'est d'être vous même en contact avec votre propre Divinité et quand vous approcherez un être malade, à travers votre Divinité ouverte, réalisée, en cours de réalisation, vous émettrez des vibrations de Lumière, bien évidemment, et cet état vibratoire de Lumière peut, dans certains cas, avoir une action thérapeutique ou en tout cas aide, de toute façon, ces personnes dites malades. Ca c'est l'aspect, je dirais, vibratoire, le plus important.

Question : pourriez-vous développer sur ce que vous appelez la « maîtrise » ?
La maîtrise est avoir déjà la maîtrise sur son déroulement de vie, non pas dans le déroulement des actes quotidiens, bien évidemment, mais déjà la maîtrise à l'intérieur de soi, de ce qui nous anime. Alors, qu'est-ce qui anime un corps humain en incarnation ? Bien évidemment c'est l'énergie de l'âme en premier, donc il faut faire la volonté de l'âme, ça veut dire être en contact avec son âme. Maintenant, si vous voulez, si les éléments qui sont à l'intérieur de l'homme ne sont pas maîtrisés (de même que vous n'arrivez pas à maîtriser à l'extérieur, l'eau, le feu, l'air et la terre de la même façon avant la maîtrise), vous êtes incapable de maîtriser ce qui vous anime, à savoir, avant tout, l'état émotionnel.

Alors la maîtrise c'est déjà non pas étouffer, non pas supprimer les émotions mais déjà comprendre, être capable de comprendre comment ça fonctionne à l'intérieur de soi, non pas au niveau des rouages énergétiques, des chakras ou des corps spirituels mais déjà être capable de maîtriser ses propres pulsions, de maîtriser ses propres aspirations de la personnalité qui veut toujours plus, ça c'est important. La maîtrise c'est pas quelque chose qui s'acquiert avec une ascèse. C'était important de mon vivant, j'en ai parlé, mais aujourd'hui la maîtrise elle vous est offerte puisque les énergies que j'ai appelé transdimensionnelles sont là, parmi vous, depuis déjà de nombreuses années. Elles sont là pour vous permettre de les accueillir, de les faire vôtres et de les laisser vous transformer.

La maîtrise c'est le lâcher-prise par rapport à sa volonté personnelle de réussite sociale, par exemple pour certains, de réussite affective pour d'autres, de réussite professionnelle ou de réussite d'un tableau par exemple et que sais-je encore. C'est laisser œuvrer en soi la volonté divine, laisser se dérouler la vie, tout simplement, en étant dans le sens de cette vie et en étant dans le rayonnement de la Lumière intérieure, de la Source que vous êtes, de la Lumière que vous êtes. Ca, c'est la maîtrise.

Question : pourriez-vous développer ce que vous appelez la fluidité de l'unité ?
La synchronicité est la première étape qui se manifeste, non pas lors de la maîtrise, mais lors de ce que l'on appelle l'éveil c'est à dire la première rencontre avec la Lumière, au moment où les chakras du haut du corps s'activent pour recevoir ce que l'on appelle la Shekinah, ce que vous appelez la polarité de la Lumière féminine de Dieu, si vous voulez. Alors, ça, c'est l'éveil et quand l'éveil arrive se passe la synchronicité, la synchronicité c'est quoi ? C'est tout simple : vous dites « j'aimerais rencontrer telle personne », vous émettez une pensée, la personne vous appelle. Vous pensez à un titre de livre que vous aimeriez lire et vous tombez dessus et ainsi de suite, ça c'est les phénomènes de synchronicité.

La fluidité de l'unité va bien au-delà de la synchronicité, la fluidité de l'unité est un processus qui est directement lié, lui, à la maîtrise c'est à dire que dans la fluidité de l'unité vous avez ouvert, au-delà des chakras du haut, un certain nombre de portes et en particulier ce que l'on appelle la porte de l'éther ou la porte de la cinquième dimension, qui vous permet de constituer un canal extrêmement précis qui est appelé le canal de l'éther qui vous met en contact avec la cinquième dimension. La cinquième dimension est au-delà que ce que Sri Aurobindo, par exemple, appelait le supra mental. Dans la cinquième dimension il n'y a pas de place pour l'ombre, il n'y a pas de place pour le mental, il n'y a pas de place pour l'émotion, il n'y a pas de place pour les doutes, il n'y a que le déroulement de la pleine manifestation et de la pleine puissance de la Lumière.

Alors, quand on rentre en fluidité de l'unité, les choses se déroulent en accord avec la volonté divine et votre volonté personnelle s'est effacée devant la volonté divine pour ne faire plus qu'une. Et là les choses arrivent en hyper-synchronicité c'est à dire que tout ce qui arrive est porteur de sens, ce qui ne veut pas dire qu'il faut à tout prix chercher un sens à un oiseau qui traverse devant vous mais, néanmoins, toutes les choses importantes de la vie revêtent un sens sacré. Ca, c'est la fluidité de l'unité mais c'est uniquement lié, non pas au processus de l'éveil qui correspond à l'activation des chakras du haut, mais réellement à la constitution de ce que l'on appelle le canal de l'éther qui vous met en contact directement avec la cinquième dimension.

Question : Pourriez-vous faire un point sur ce qui se passe en ce moment, globalement ?
Ce n'est que l'amplification de ce qui a déjà commencé depuis l'année dernière et je dirais que, entre la période de 2005 et 2012, vous êtes rentrés dans les sept dernières années de transformation possible. Alors ces phénomènes de transformation ne sont pas, je dirais, aussi doux, aussi calmes que ce qui se passait dans l'ancien temps. Ce qui se passe aujourd'hui, pour les êtres en recherche et aussi pour toute la planète, c'est que vous allez vous trouver mis face à des choses extrêmement violentes, brutales, qui vont vous obliger à rectifier le tir dans vos cheminements. Alors, pour certains, ça va être au niveau professionnel, pour d'autres ça va être au niveau émotionnel, pour d'autres ça va être au niveau affectif dans les relations dans le couple ou avec les enfants. Il faut accepter cela, il faut pas se laisser marcher dessus mais il faut bien comprendre le sens des évènements qui arrivent.

Alors, oui, effectivement, pour beaucoup d'êtres en chemin, il y a l'impression que c'est très dur et, oui, c'est dur parce que ça nécessite, je dirais, un certain nombre de réajustements et ces réajustements, pour certains d'entre vous, sont des virages à 360 degrés : on tourne comme une girouette avant de trouver le bon sens et on fait demi-tour mais ça, ça fait aussi partie du chemin vers l'éveil et aussi vers la maîtrise. C'est à dire que tout doit être, je dirais, rectifié, corrigé, pour accéder à la cinquième dimension. Alors il y a un certain nombre de choses qui paraissaient normales dans notre vie (ça pouvait être un métier qui occupait toute notre vie ou un amour qui occupait toute notre vie) et du jour au lendemain ça change. On sent bien à l'intérieur de soi, quand on est incarné, que du jour au lendemain il y a des choses qui se bousculent. De mon vivant, aussi, au titre de ma maîtrise individuelle, je l'ai vécu mais vous vous le vivez maintenant au niveau collectif.

Mais rappelez-vous, dans de nombreuses réunions que nous avons eues, j'ai parlé des analogies qui existaient entre ce qui se passait à l'intérieur et ce que vous observiez à l'extérieur. Les mouvements des éléments à l'extérieur correspondent à se qui se passe à l'intérieur de vous : quand l'air se déchaîne, la colère se déchaîne à l'intérieur de vous. Et les phénomènes de séismes, les phénomènes liés aux eaux, les phénomènes climatiques aussi correspondent à ce qui se passe à l'intérieur de vous et c'est des phénomènes de réajustement, je dirais, majeurs, qui préparent les alignements, qui préparent la maîtrise, qui préparent l'éveil et les transformations ultimes qui vont survenir durant cette période de six ans. Alors, effectivement, il y a des périodes où ça va devenir, à priori, de plus en plus dur parce que c'est physique que c'est dur, c'est pas l'âme, l'âme elle exulte au contraire, l'âme elle est contente de se qui se passe. Alors parfois dans la vie matérielle c'est pas évident, parfois dans la vie dans certains secteurs ça pose des problèmes mais parce qu'il est demandé d'aller vers ce lâcher prise extrêmement important.

Je dirais, en quelque sorte, c'est comme au niveau des éléments : dans votre vie, à un moment donné, vous ne saurez plus où vous tourner et vous ne pourrez vous tourner que vers vous-même, à l'intérieur de vous-même pour trouver votre Divinité, pour trouver votre propre Source et donc votre éveil et donc votre maîtrise. Ce n'est qu'à ce moment là que les portes s'ouvriront totalement.

Question : comment trouver cette Source si le corps ou le « moral » est atteint ?
L'expérience prouve, chère ami, que quand le corps est atteint, quand l'âme est atteinte ou quand le mental est atteint, dans les périodes de grande noirceur, se trouve la Lumière. Malheureusement l'être humain est ainsi bâti dans cette structure de troisième dimension (pas au niveau de son âme heureusement), qu'il y a souvent, je dirais, la notion d'un traumatisme (corporel, psychique, mental, émotionnel) qui va être, en quelque sorte, l'élément déclencheur de la transformation parce que nombre d'êtres humains, même en recherche, se satisferaient d'être dans une condition bien équilibrée où tout va bien, où y'a pas de vagues ou tout semble serein. Mais, en fait, c'est pas ça la joie intérieure.

La joie intérieure c'est le moment où, symboliquement, on a tout perdu, où on perd tout et on accepte de s'en remettre à la volonté divine. Là, je ne parle pas d'évolution spirituelle, je parle de révélation spirituelle, je vous parle de l'ultime transformation. Alors tant que c'est un cheminement spirituel et bien gentillet qui va pas déranger les habitudes, qui va vous mettre dans une recherche qui vous satisfait et qui vous embête pas trop dans votre vie, c'est très satisfaisant pour l'ego, oui, pour la personnalité mais pas pour votre but ultime qui est de réaliser votre Divinité.

Là, nous ne parlons plus d'évolution spirituelle, nous parlons réellement de la transformation ultime, c'est à dire de l'éveil et de la maîtrise qui vous conduisent au seuil d'une nouvelle vie, dans un autre état vibratoire, dans un autre état de fonctionnement où il n'y a plus de place pour l'ombre, où il n'y a plus de place pour le doute, afin que votre Lumière émerge des profondeurs de la troisième dimension, pour vous permettre de vous découvrir vous-même.

Alors, effectivement, parfois ça peut paraître dur mais je peux vous assurer que plus ça sera dur, meilleur ça sera après et je suis pas masochiste. Mais ça, c'est pas voulu par la Divinité. Encore une fois, comprenez bien que je ne fais pas du masochisme, ou comment vous appelez ça ? Du dolorisme. Je dis simplement que l'être humain a tendance à se fossiliser dans des fonctionnements, à se fossiliser dans des habitudes, même spirituelles. Or la Lumière et la Source ne se trouvent qu'à travers une révolution et la révolution, parfois elle peut faire mal. Et la révolution est indispensable pour trouver ce que vous avez à trouver afin d'être débarrassés de l'illusion dans laquelle nous avons vécu pendant plus de cinquante mille ans.

Tout ce que je peux dire c'est que tant qu'on a pas trouvé, ça veut dire qu'on a pas cherché au bon endroit, tout simplement et le plus souvent ça veut dire qu'on cherche où il ne faut pas. Le seul endroit où chercher c'est surtout pas dans des références extérieures et surtout pas dans des références religieuses c'est surtout pas dans des phénomènes extérieurs. Il faut se nourrir à soi-même pour se trouver. Alors c'est, comme disait notre ami Krishnamurti de son vivant, il disait celui qui n'est pas allé de l'autre côté, bien évidemment il ne peut pas savoir ce qu'il y'a de l'autre côté, alors il n'ose pas y aller mais il demande comment c'est de l'autre côté. C'est le même principe, chère amie, au niveau de ton âme. Y'a pas à chercher, même si les phénomènes de synchronicité, de fluidité de l'unité se manifestent, c'est que tu cherches la Source extérieure à toi. La Source c'est toi et uniquement toi. Ca, c'est le maître mot de la fin : la Source c'est toi et uniquement toi. Ca, c'est la réponse.

Question : pourquoi, malgré une guérison réelle, certains symptômes peuvent persister ?
Ça veut dire que le mental était tellement habitué à ces symptômes qu'il a pas encore compris qu'il était guéri. Malheureusement c'est la vérité, il n'y a rien d'autre. Alors, parfois, il y a une latence car le mental a beaucoup travaillé, à travers même une recherche, je dirais, symbolique, une recherche spirituelle et il faut que le mental aussi arrive à se taire définitivement. Et là, le symptôme c'est le symptôme du mental. Il n'y a rien à comprendre de plus. A partir du moment où la cause a disparu, si le symptôme est encore là, c'est que le mental n'a pas compris.

Question : Comment dépasser cette emprise du mental ?
Le mental est le dernier monstre que vous avez à vaincre. Le premier monstre, bien évidemment, c'est le monde des désirs, des pulsions, le monde des émotions. Après, pour arriver à cette porte qui correspond au supra-mental, et au-delà, il faut effectivement vaincre le mental. Mais nous avons fonctionné pendant tant et tant de temps avec le mental que c'est pas évident de pouvoir le calmer parce que, à partir du moment où vous vous dites « je vais calmer mon mental » vous êtes déjà dans le mental. C'est ça le problème, c'est que même quand vous avez l'impression de faire le vide, le mental il est là et il observe. La transcendance elle est liée à l'arrêt du mental. Si vous arriviez à arrêter le mental, ne serait-ce que un temps extrêmement court, l'illumination arriverait tout de suite.

La seule façon d'arrêter le mental c'est d'abord de laisser place à l'éveil c'est à dire de ressentir ce qu'on appelle les énergies de la couronne. Alors, quand l'énergie de la couronne est activée, il y a des signes extrêmement précis qui se manifestent. Y'en a un qui est extrêmement important parce que c'est sur ce signe que doit s'orienter ce qu'on appelle le vide et la clarté mentale c'est non pas de méditer mais de se concentrer sur le son intérieur (qui est le son de l'âme) qui est entendu du côté gauche de l'oreille. Alors, à ce moment là, au fur et à mesure que vous pénétrerez en conscience au niveau du son, le mental se taira et à un moment donné le son va se modifier. Il y a un certain nombre de sons qui vont apparaître dans l'oreille et parfois au milieu de la tête jusqu'à arriver à ce qu'on appelle la musique des sphères, ça c'est le dernier stade.

Quand on arrive à la musique des sphères, le mental ne peut plus intervenir et, là, intervient l'irruption de la dimension supra-mentale de la quatrième dimension qui va laisser place à la cinquième dimension. Alors, y'a pas d'outil pour faire taire le mental. Vous pouvez méditer comme certains bouddhistes tibétains pendant plusieurs vies pour purifier le mental mais, comme vous dites, comment c'est l'expression « macache bono ». Vous pouvez y passer des milliers de vies ça ne fera rien du tout, vous renforcerez de plus en plus le mental. Le mental est quelque chose qui n'arrive pas à se contrôler.

La maîtrise c'est pas la maîtrise du mental c'est justement faire taire le mental. Alors le mental c'est pas la peine de lui dire de se taire, il ne se taira jamais, par contre il faut dévier la conscience vers autre chose. Alors les messies du début du christianisme avait créé l'oraison du cœur, se retirer dans des déserts. Ca c'était tout à fait possible mais aujourd'hui il vous suffit de vous concentrer sur l'énergie de l'éveil. A partir du moment où vous avez éveillé cette énergie petit à petit le mental va (dès que allez arriver à la musique des sphères) s'éteindre de lui-même pour se laisser remplir par le supra-mental.

Alors c'est difficile en ce moment parce que c'est à la fois plus facile (parce que l'énergie de la Shekinah est là, de l'Esprit Sain, si vous préférez) mais, en même temps, c'est plus dur parce qu'avec les difficultés de la vie vous avez tendance, la plupart, à avoir le mental qui pédale dans la choucroute comme on dit c'est à dire que ça gamberge beaucoup. Malheureusement c'est les circonstances actuelles qui font que, à la fois la Source est plus facile à trouver mais, en même temps, le mental va essayer de vous éloigner de la Source.

Question : les modifications que j'ai apportées à ma vie dernièrement sont-elles justes ?
Chère amie, les modifications survenues dans ta vie récemment correspondent à des changements qui étaient souhaités depuis longtemps. Alors, il y a eu le courage, je dirais, de passer à l'acte par rapport à ces changements. Alors, en ce sens, elles vont, je dirais, ces modifications, dans le sens de l'allègement donc d'une facilitation de ce qui doit arriver. Alors, c'est tout à fait justifié et tout à fait juste, c'est quelque chose qui était important de mettre en œuvre. Alors, il faut que tu oses abandonner les modèles dans lesquels tu as trouvé une certaine forme d'épanouissement parce que ce n'est pas l'éveil, c'est un épanouissement. Il faut accepter de éloigner de toi les chemins que tu as fait jusqu'à présent, qui t'ont apporté cet épanouissement pour te trouver toute nue face à toi-même, pour te trouver toi-même mais, ça, c'est une démarche plus intérieure qu'extérieure, c'est pas les transformations dans ta vie, les plus grandes transformations extérieures ont déjà eu lieu.

Question : Pourriez-vous nous parler des entités dites négatives ?
Alors, je dirais, on va envisager deux points de vue. D'abord le point de vue de la logique énergétique : depuis maintenant les années 1987 les portes de l'astral ont été ouvertes, ce qui fait que la plupart des entités qui n'appartiennent pas à la Lumière authentique ont été soit précipitées en incarnation, soient précipitées dans les plans astral les plus proches de la terre et elles se manifestent, bien évidemment, de manière beaucoup plus facile aussi. Alors il faut bien comprendre, ça, c'est le point de vue énergétique qui est lié à l'ouverture des portes en 1987 qui correspond à l'influence du Soleil Central de la galaxie qui est venu se mêler, en quelque sorte, de la destinée de la Terre et qui a ouvert certaines portes qui ont permis aussi l'ouverture, bien évidemment, à la sacralisation de la planète. Mais, néanmoins, ça a attiré un certain nombre d'entités plus proches de vous à venir en contact avec vous. C'est exactement la même chose pour des entités appelées extra-terrestres appartenant à des systèmes involutifs qui n'ont pas encore fini d'involuer. Ca, c'est la réalité énergétique liée à l'ouverture des portes et des seuils.

Alors maintenant il y a une autre réalité beaucoup plus importante et elle concerne directement chaque être humain avec lui-même. N'oubliez-pas que la troisième dimension est un monde distancié, séparé, où vous êtes sans arrêt en train de trier, en permanence, au niveau mental, au niveau émotionnel, au niveau de votre vie, entre ce qui est bien et ce qui est mal, dans tous les sens du terme. Alors, tant que vous serez dans ce mode de fonctionnement vous attirerez à vous des entités bonnes mais aussi des mauvaises.

Alors, il est question de monter votre taux vibratoire, d'aller vers l'éveil, d'aller vers la maîtrise et plus vous allez vers cette direction vibratoire, plus les forces de l'ombre deviendront insignifiantes c'est à dire qu'à un moment donné, effectivement, dans l'évolution spirituelle, vous êtes confrontés à des forces de Lumière, des forces de l'ombre, pour vous permettre de faire votre chemin de discernement mais aussi d'apprentissage, ça c'est logique, c'est normal, ça fait partie de l'évolution normale. Mais, en période de révolution, comme celle que vous vivez maintenant, il est important de monter le niveau vibratoire de manière à être de plus en plus transparent, de plus en plus clair, de plus en plus lumineux, de plus en plus relié à la Source que vous êtes, et, dans ces cas là, l'ombre ne peut plus avoir de prise.

Mais si votre mental essaye encore de dichotomiser entre bien et mal, vous serez confrontés aux forces de l'ombre bien évidemment. Ce qui se passe de l'extérieur qui vient vous heurter c'est aussi ce qui se passe en votre intérieur. Si votre intérieur est correctement polarisé, tout entier tendu vers la maîtrise, vers la Source, l'ombre ne peut plus rien, elle ne peut qu'exploser à votre contact. Alors, c'est un cheminement effectivement qui est à la fois énergétique (par la réalité énergétique de l'accès à la cinquième dimension et l'épuration de la dimension intermédiaire qui est la quatrième dimension) mais aussi de votre propre cheminement de conscience.

Question : pourquoi autant de personnes ressentent un sentiment d'impuissance ?
Le sentiment d'impuissance, chère amie, le sentiment d'être paralysée ou d'impuissance par rapport à des évènements qui arrivent est, malheureusement ou heureusement, une constante pour beaucoup de gens en chemin. Alors, il faut se centrer de plus en plus sur son intérieur, sur sa Source intérieure. Il vous est demandé, à travers les épreuves, non pas nécessairement de vous retrousser les manches et de vous battre sans arrêt contre des choses qui sont inéluctables, voire inexorables.

Il vous convient, quand quelque chose vous met dans cette situation d'impuissance, non pas de lutter contre (parce que plus vous lutterez, plus vous nourrirez l'adversité, ça c'est une constante) mais l'important, aujourd'hui, c'est de vous tournez vers votre Source intérieure, vers la Divinité que vous êtes parce que plus rien ne doit avoir d'importance que cela et, ça, c'est la volonté de la Lumière, de vous faire prendre conscience que seule compte la Lumière et rien d'autre, que tout ce que vous avez bâti (que ce soit dans les rôles sociaux, que ce soit dans la richesse, dans la pauvreté, que ce soit dans les liens familiaux, que ce soit dans tout ce que vous avez bâti) finalement n'a aucune espèce d'importance par rapport à votre Divinité et que certains êtres ont besoin de voir détruite l'œuvre d'une vie pour pouvoir trouver la Divinité. Alors ça peut paraître dur à dire mais ça correspond exactement à l'époque que vous vivez. Il est urgent que le maximum d'êtres humains trouve sa Divinité et sa Source, plus qu'urgent.

Question : Où en sont les plans d'évolution de la planète aujourd'hui ?
Je vais vous dire que, même sur les autres plans, rien ne se passe comme on le prévoit. D'abord il y a l'échelle du temps qui n'est pas la même, ensuite il y a eu des périodes, je dirais, extrêmement critiques parce que les effusions de l'énergie de cinquième dimension, bien évidemment, déclenchent des réactions. Alors, vous voyez, même à titre individuel, ce qui vous arrive quand vous êtes en cheminement spirituel par rapport à ces transformations liées à l'émergence de la cinquième dimension qui viennent percuter votre vie et vous imaginez bien que, pour ceux qui ne sont pas du tout ouverts ou qui refusent ces dimensions, bien évidemment les résistances entraînent des dégâts beaucoup plus importants dans l'écorce subtile planétaire.

Alors il y a des êtres qui passent leur temps à réajuster les grilles magnétiques de la planète, avec des périodes, je dirais, extrêmement critiques. Surtout que personne ne peut donner une échelle de temps pour l'avènement réel, concret de la cinquième dimension, si ce n'est que nous avons une date échéance, je dirais, une date échéance qu'on ne peut pas dépasser, quoiqu'il arrive. Alors, il reste encore du temps, bien évidemment, il reste un certain nombre de paires d'années mais c'est pas des centaines d'années, c'est l'espace d'une vie, je dirais même d'une dizaine d'années, voire beaucoup moins par rapport à fin 2012.

Alors, bien évidemment, il y a des périodes de réajustement mais il y a de très, très nombreux êtres qui vivent dans l'intra-terre qui sont en train de veiller à ce que cette planète aille là où elle doit aller c'est à dire vers sa sacralité la plus intime et que la plupart des êtres humains qui sont en chemin vivent l'éveil et vivent la maîtrise. C'est pour ça que, pour certains d'entre vous, les évènements de la vie prennent parfois une tournure de cataclysmes, de transformations et de bouleversements parce que c'est important que vous viviez cela, chacun dans ses domaines, bien évidemment, pour vous faire comprendre que ce que à quoi vous étiez attachés et qui parfois faisait le centre de votre vie, n'est pas important, que le sens de la vie c'est trouver la Lumière et rien d'autre et que, ça, maintenant, comme je disais, c'est extrêmement urgent.

Question : Que deviendront ceux qui ne seraient pas prêts à passer dans la cinquième dimension ?
Et bien, ils seront recyclés, tout simplement, et ils recommenceront un cycle de cinquante mille ans. Parce que qu'est-ce qui passe en cinquième dimension ? C'est la Terre qui est sacralisée et les êtres qui sont capables d'y vivre sur les nouveaux Cieux et nouvelles Terres, renouvelés. Les autres seront recyclés mais c'est pas les planètes qui manquent pour expérimenter la troisième dimension. Et n'oubliez pas aussi que quand on dit ça on a l'impression qu'il y a la troisième, il y a la cinquième de l'autre côté mais n'oubliez pas non plus que ça veut dire que peut-être que la Terre va se scinder (comme on disait tout à l'heure par rapport aux multi-dimensionnalités) en une Terre de troisième et une Terre de cinquième. Ca, pour l'instant, ça fait partie du grand secret.

Question : l'expérience mystique amène-t-elle à l'éveil ?
Le processus vécu a été de l'ordre de l'expérience et non pas de l'ordre de l'établissement définitif dans ce niveau vibratoire atteint. Jusqu'alors c'est un processus qui correspond à une intrusion, dans le vrai sens du terme, intrusion de la dimension de la Lumière dans la réalité dans cette troisième dimension, où les choses, où la conscience va transcender la dimension habituelle pour passer dans ce qui est appelé la conscience cosmique. Je répondrais, l'important n'est pas de vivre l'expérience mais de se stabiliser dans ce niveau de conscience, ça, c'est la maîtrise.

L'expérience laisse le goût, après, quand on revient, de quelque chose qui était magnifique, comme l'expérience NDE qui pourtant est extrêmement transformante pour ceux qui la vivent, qui transforme les cocons de Lumière et les rayonnements mais c'est pas encore la maîtrise. Ca, c'est l'éveil, la maîtrise c'est au-delà, c'est vivre en permanence dans cette dimension, c'est l'énergie par exemple que vous apporte la Maman quand elle vient. Marie vous délivre cette énergie de cinquième de manière irradiante, c'est ça qu'il faut atteindre, c'est pas le renouvellement de l'expérience. C'est un état qu'il faut atteindre.

Question : la prière est-elle un moyen pour monter le taux vibratoire ?
La prière centrée sur la prière du cœur, sur soi-même, non pas la prière de demande, est effectivement un état, je dirais, particulier qui fait monter la vibration. Le problème, aujourd'hui, c'est de stabiliser la vibration et non pas d'atteindre une expérience ou un état de prière à un moment donné et puis, après, redescendre pour vaquer à ses occupations. La méditation au soleil levant a été aussi un acte important de mon vivant, de même que la paneuryhtmie qui permettait de toucher le niveau de conscience différent de l'ordinaire. Aujourd'hui, je dirais que les choses sont un peu différentes parce que, encore une fois, je répète le mot, on n'est pas dans une évolution, on est dans une révolution qui dit changement d'état de conscience et d'état cantique de l'énergie et de la vibration même de l'atome, de la vibration même de la Lumière.

Alors la montée vibratoire correspond à (le mieux que je puisse trouver) s'abandonner, de rentrer dans le lâcher-prise par rapport à la volonté de ce qui arrive dans votre vie. La montée vibratoire, elle, est omniprésente. L'énergie de l'Esprit Sain, l'esprit de la cinquième dimension, elle est là, à portée de main, il suffit de s'ouvrir à elle pour monter en vibration. C'est ce que je propose et quand je m'en vais et que Marie arrive. C'est ce qui se vit dans les guérisons spirituelles aussi auxquelles je participe. Ca, c'est une montée vibratoire qui est profondément, je dirais, transformante, malheureusement pas pour tout le monde parce qu'il faut accepter cette énergie, accepter de la faire sienne et accepter de se l'approprier. Ca nécessite, bien évidemment, d'abandonner les peurs, toutes les peurs.

Question : pourquoi ne peut-on pas voir les entités qui nous accompagnent ?
Si tu vois pas les entités qui se manifestent, chère amie, c'est qu'il y a une raison qui est toute simple : si tu voyais les entités, peut-être que tu tomberais dans les pommes. La plupart des entités travaillent. Vous les sentez, vous les voyez à l'œuvre à travers ce qui se passe dans votre vie mais vous n'avez pas toujours (pour beaucoup d'êtres humains) la possibilité de les voir réellement à l'œuvre parce que il faut pouvoir supporter ces phénomènes, parce que, à partir du moment où vous voyez les entités, vous ne faites pas que ressentir, vous, entre guillemets, rentrez dans un processus psychique qui est appelé la dissociation. Il faut être capable de gérer la dissociation. La dissociation est un processus extrêmement traumatisant dans les structures parce que vous voyez deux réalités en même temps. Or, le cerveau il n'est pas habitué à voir deux réalités en même temps et si vous voyez les entités réellement telles quelles sont, vous risquez réellement de vous évanouir si vous n'êtes pas structurés pour les voir. C'est pour ça que la plupart des gens ressentent les entités, les voient à l'œuvre, peuvent parfois les entendre ou échanger avec elle sur un mode télépathique, on va dire, mais n'ont pas accès à la vision. C'est une protection en quelque sorte.

Question : Comment abandonner ses peurs sans passer par le mental ?
Toute la structure humaine de troisième dimension (structure cérébrale comprise, structure cellulaire comprise) a été bâtie à travers l'apprentissage des peurs qui était lié à la survie de l'espèce. Tout ça est inscrit profondément dans les gènes. C'est inscrit profondément dans la cellule. C'est inscrit profondément dans le cerveau donc ça fait partie intégrante de la troisième dimension. Alors, la seule façon de vaincre les peurs c'est pas de lutter contre, c'est de comprendre que toutes les peurs ne sont que des échafaudages qui sont liés à la peur du manque, à la peur de mourir, à la peur de ne pas être aimé. Toutes les peurs font partie des obstacles qui sont mis à votre maîtrise. Alors, on ne peut pas accéder à la maîtrise en maîtrisant les peurs et les peurs doivent s'évacuer à travers l'augmentation vibratoire.

Plus vous vous rapprochez de votre Source de qui vous êtes, plus la peur s'éloigne. Y'a des peurs, malgré cela, qui sont profondément enfouies parce que elles sont liées à une expérience de vie traumatisante dans cette vie-ci ou dans d'autres vies et qui, même malgré l'éveil, restent encore présentes parce que c'est la structure biologique qui est aussi ainsi faite. Alors l'abandon des peurs ne peut se faire qu'à travers la certitude de la Divinité de qui vous êtes, ça c'est extrêmement important mais vous ne pouvez pas éliminer les peurs une par une, de même que vous ne pouvez pas éliminer le karma un par un.

Il faut entrer dans la sacralité, dans la fluidité de l'unité, dans votre Divinité, c'est la seule solution. Vous pouvez pas chasser les peurs parce qu'il y en aura d'autres sans arrêt, vous ne pouvez qu'échapper, entre guillemets, à vos peurs en montant dans ce niveau de conscience de la cinquième dimension. En gros et en résumé, au fur et à mesure que votre niveau vibratoire se rapprochera de la maîtrise, après le processus d'éveil, vous vous apercevrez que la plupart de ces peurs qui vous habitaient jusqu'à présent se sont éloignées de vous et vous allez arriver à concevoir ces peurs comme un processus (qui fait partie peut-être d'un processus biologique ou acquis à travers l'éducation ou à travers la mémoire de vos vies passées) qui n'est plus vous parce qu'en fait c'est pas les peurs qui vont vous quitter mais c'est vous qui quittez les peurs par votre distanciation de ces peurs, par votre montée vibratoire.

Vous allez quitter la troisième dimension, vous allez abandonner le mal, le bien, vous allez abandonnez le jugement, vous allez abandonner les émotions qui, jusqu'à présent, faisaient en sorte que vous désiriez ceci ou cela. Ca, c'est la vraie maîtrise mais c'est difficile à expliquer, y'a pas de technique à proprement parlé. Les techniques que j'ai enseignées de mon vivant étaient des techniques qui permettaient l'évolution spirituelle lente, comme c'était le cas, de vie en vie, progressivement. Mais de mon vivant aussi, de même que mon Maître Bença Deunov, il avait été prédit qu'il y aurait une période d'initiation majeure de l'humanité qui est une initiation par le feu.

Cette initiation par le feu correspond à la maîtrise et l'accès à l'éther mais ça c'est un processus qui ne connaît pas, je dirais, des techniques telles que je les enseignais de mon vivant. Vous ne pouvez pas vous débarrasser des peurs par une technique. Vous ne pouvez pas vous débarrasser de votre karma en étudiant sans fin les karmas que vous avez établis dans cette vie. Vous ne pourrez pas vous débarrasser de vos mémoires cellulaires en travaillant sur le décodage de ces mémoires parce que c'est sans fin.

La seule chose vers laquelle vous vous tournez c'est votre Divinité et c'est aussi le piège de la spiritualité, depuis vingt ans, de vous entraîner vers ce que j'appellerais, moi, des chemins de traverses où vous avez l'impression de vous connaître de mieux en mieux à travers des techniques, à travers des modèles de conscience, à travers aussi des mises en œuvre d'études symboliques ou de l'astrologie ou des tarots et que sais-je encore. Mais ça, ça vous éloigne de votre Source, ça vous approche pas de votre Source. Ca a été un grand piège que le mental qui vous a fait croire qu'à travers l'étude de telle chose ou telle chose vous allez trouver la Divinité. Mais c'est faux.

Question : le fait de ne plus avoir de désirs liés à l'alimentation est-il un signe de cette évolution ?
Bien sûr, c'est un des signes majeurs. Il y a deux signes majeurs indépendamment des signes énergétiques liés à l'éveil mais quand vous vous approchez de la maîtrise, les facteurs alimentaires sont profondément transformés parce que, dans la cinquième dimension, il n'y a plus besoin d'aliments car vous vous nourrissez directement de l'éther et de Lumière.

Question : quel est le deuxième signe ?
Le deuxième signe concerne le désir au sens le plus vaste qui soit. Il y a une seule volonté c'est de trouver la Divinité mais le désir (sexuel ou autre) devient comme secondaire. Ce qui ne veut pas dire que l'accès à la cinquième dimension contredit le fait de manger ou contredit le fait d'avoir des relations avec un partenaire, j'ai pas dit ça, j'ai dit simplement que plus l'âme se rapproche de vous, plus vous vous éloignez des conditions de vie de la troisième dimension, plus vous rentrez dans le non désir, plus vous rentrez dans le non besoin. Et ça vous remplit de joie, c'est pas quelque chose de triste, c'est pas quelque chose de contraint et forcé. Si vous vous contraignez et vous vous forcez, c'est que c'est pas la maîtrise.

Il est l'heure de laisser la place je crois à Marie, elle est là et elle attend pour déverser ses énergies de cinquième dimension. Et moi, chers amis, je vous dis à bientôt, je vous apporte toute ma bénédiction et je vous dis peut-être pour certains, à demain mais, là, je serai dans un autre rôle avec vous dans la salle ou peut-être à une autre fois. Voilà, recevez tous mon amour et à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : www.autresdimensions.com.

http://www.autresdimensions.com/article.php?produit=119

24/03/2009

Tu es invité à transformer tes vieux réflexes

 

galet

Tu es invité à transformer tes vieux réflexes nés de la peur en actes conscients intelligents et justes.

 

 

Dans le processus de transformation, cette grande invitation qui est là actuellement, cette grande invitation à se libérer, il y a un phénomène qui est celui-ci :

Chaque pas que tu fais t'invite à te décharger pour que tu comprennes ce que tu as à déposer, cela vient comme un poids en toi, qu'il soit en ton cœur, en ton corps, en ta conscience. Certes ce poids qui est là te procure un inconfort. Vois que cela est un inconfort juste pour que tu saches quel poids va se libérer, quel poids est prêt à lâcher, aujourd'hui, maintenant. Tu ne peux pas te délester de tout en même temps, parce que cela créerait un déséquilibre, un déséquilibre qui peut se vivre au niveau du corps, qui peut se vivre au niveau de l'esprit humain, qui peut créer des désordres de l'esprit. Ainsi chaque poids est libéré petit à petit pour que quand tu lâches ce poids tu comprennes ce qui l'a créé afin de ne pas renouveler l'expérience, afin de ne pas le recréer.

...

En cet instant où tu as laissé libre circulation énergétique dans tes racines, en cet instant où le moment t'invite à te centrer dans ton cœur, tu vas pouvoir soit lâcher un poids, soit laisser un poids venir dans ta conscience à la connaissance de ton humanité afin de comprendre et libérer. Accueille ce qui est le plus juste pour toi en cet instant.

...

N'oublie pas de respirer profondément.

...

La vie t'accompagne en t'invitant à te transformer.

La vie te dit :  « Lâche les mémoires de l'humanité, ces mémoires si lourdes à porter qui t'entravent, qui te freinent, qui te font tomber. »                                                                                                                                         

Tu sais que pour trouver la Paix il est important que tu te poses dans l'instant présent. Pour que cela puisse se faire, ces mémoires tu les abandonnes parce qu'elles te tiraillent toujours vers le passé ou alors elles te créent des peurs et ces peurs tu les exprimes en regardant vers le futur. Ce sont pleins de réflexes qui sont à se transformer. Ce sont de vieilles habitudes qui sont à disparaître, le fait de réagir en fonction des mémoires avec peur.

Ainsi tu es à transformer ta façon d'être, et cela demande du temps, cela demande de l'effort, cela demande du lâcher prise, beaucoup.

En cet instant fais l'effort d'être ici, maintenant, dans ton corps, dans ton cœur.

...

Je t'entraîne encore plus dans ton cœur pour vivre l'instant présent.

...

La vie t'invite à oublier tes vieux réflexes, ces réflexes qui se sont installés en conséquence des mémoires. Par exemple, face à une situation précise, ou une personne qui émane une énergie particulière, tu vas fermer ton cœur comme une huître, tu vas te taire, ou crier, ou pleurer, tu vas fuir ou tu vas affronter ou tu vas te battre, ou tu vas esquisser par une pirouette, ou tu vas rire, ou tu vas te moquer, bien des réflexes se mettent en place !

Il est juste que tu regardes de quelle manière tu réagis en certaines circonstances et que tu invites ces réflexes à se transformer. Ils naissent de la peur.

En transformant la peur, en Amour, les réflexes se transforment en actes conscients, intelligents, justes. Les actes réflexes sont dépourvus de conscience. Toi qui te poses en conscience dans ta vie, sur ton chemin, toi qui poses des actes en conscience, toi qui avances maintenant en conscience, fais que ces réflexes se transforment en actes conscients.

Le premier pas pour cela est l'observation de soi, d'un regard détaché, un regard élevé. Le deuxième pas est l'intention de transformer cela.

...

Invite tes yeux, ton regard intérieur, à te regarder avec lucidité, à voir clairement le réflexe qui se pose en toutes circonstances même, le ou les réflexes. Observe cela sans te juger, avec compassion.

...

Durant cette journée qui va continuer, durant les jours qui viennent, je t'invite à être attentif à tes réactions, à tes réflexes, à voir où tu as agi en réflexe, où tu as agi en conscience, à voir ce qui a construit les réflexes.

Fais cette introspection, observe-toi. Cela va t'aider grandement dans ta transformation.

Le réflexe est un acte qui se pose sans conscience, l'acte juste se pose par une réflexion du cœur, un élan du cœur, une invitation du cœur, une grande conscience.

Grâce à cela tu pourras vivre dans l'instant présent, tu pourras lâcher les mémoires, lâcher les fardeaux, ainsi tu seras plus léger, plus légère, plus apte à accueillir ton âme, à accueillir l'Amour, la Joie et la Paix.

Je suis l'Amour Infini, vois comment je t'éclaire et comment je t'aide à te libérer.

Je te bénis et sache que je t'aime, infiniment.

 

Transmission canalisée par Isabelle Daré  le   2  mars 2009

http://www.coeur-orseraphin.com/?t=628

09:41 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : croyances, lacher-prise |  Facebook |

19/02/2009

La mort et l'au-delà


 

816792

Jeshua transmis par Pamela Kribbe

Traduit de l'anglais par Christelle Schoettel

Chers amis, anges de lumière bien-aimés, je vous souhaite la bienvenue. C'est du coeur de l'énergie du Christ que moi, Jeshua, je vous tends la main et vous accueille.

Ange bien-aimé, sache que tu es chéri. Sache que tu es aimé sans conditions, même à présent que tu résides en un corps de chair et de sang, un corps mortel. Même en vivant dans les limites de ce foyer temporaire, tu fais encore inconditionnellement partie de Dieu, le Foyer  auquel tu aspires tant. Tu n'as jamais vraiment quitté le Foyer, mais tu ne reconnais pourtant pas la flamme éternelle qui reste allumée à jamais en ton être. Entre en contact avec cette lumière, en cet instant, chéris-toi, sache qui tu es. Une lumière brûle en toi, si belle, si pure. Comment pourrais-tu en douter ?

Aujourd'hui, nous allons parler de la mort. Il existe beaucoup de peurs concernant la mort. La peur de l'annihilation, la peur de l'oubli, la peur d'être engloutis par ce grand trou noir que l'on associe à la mort. Comme c'est si souvent le cas dans la dimension terrestre, vous avez tendance à inverser les choses et à les présenter exactement à l'opposé de ce qu'elles sont en réalité. En fait, la mort est une libération, un retour à la maison, un rappel de ce que vous êtes réellement.

Lorsque la mort vient, vous retournez sans effort à votre état d'être naturel. Votre conscience fusionne avec la flamme de lumière qui est votre identité réelle. Les fardeaux terrestres sont ôtés de vos épaules. Résider dans un corps physique vous impose des limitations. Il est vrai que vous avez choisi de plonger dans cet état de limitation à cause de la possibilité d'expérience qu'il avait à offrir. Néanmoins, c'est une sensation de félicité que d'être rétablis dans votre état angélique naturel. L'ange à l'intérieur de vous aime voler et être libre, explorer librement les myriades de mondes qui constituent l'univers. Il y a tant à explorer et à expérimenter. Une fois que vous êtes nés dans un corps terrestre, vous perdez plus ou moins contact avec cette liberté angélique et ce sentiment d'être sans limites.

Si vous le voulez bien, joignez-vous à moi, alors que nous revenons au moment qui précède le plongeon dans votre incarnation actuelle. À un niveau intérieur, vous vous êtes donné la permission de commencer cette vie terrestre. Ce fut un choix conscient. Peut-être l'avez-vous oublié, et à l'occasion, vous avez des doutes sur votre réel désir d'être ici. Pourtant, il fut un temps où vous avez dit « oui ». Ce fut un choix courageux. C'est un acte de grande bravoure que celui de troquer temporairement votre liberté angélique et votre sentiment de non-limitation pour l'aventure qui consiste à devenir humain, à devenir mortel. Cette aventure recèle une promesse qui la rend précieuse. Ressentez ce « oui !» qui un jour s'est élevé de votre âme. Souvenez-vous aussi de votre attirance pour la Terre. Ressentez comment vous vous êtes connectés à la réalité terrestre, et ressentez le moment où vous êtes descendus dans l'embryon à l'intérieur de l'utérus de votre mère. Il se peut que vous remarquiez qu'il y a de la lourdeur entourant la planète Terre, une certaine grisaille, une certaine densité.

Il y a beaucoup de souffrances sur la Terre. Douleur, perte, peur, pensées négatives, font partie de l'atmosphère collective. Et c'est ce que vous avez traversé, en tant qu'âme en voie d'incarnation. Votre lumière s'est frayé un chemin à travers cette obscurité et ce faisant, un voile inévitable d'ignorance est tombé sur votre conscience angélique originelle. Ressentez la tristesse de cet événement, et derrière lui, votre courage et votre bravoure. Vous étiez déterminés : « Je vais le faire. Une fois de plus, je vais m'enraciner dans la réalité de la Terre, afin de trouver ma lumière, afin de la reconnaître, de la redécouvrir et de la transmettre à ce monde qui en a tant besoin. »

Oui, ce fut un bond dans l'ignorance. Oublier temporairement qui vous êtes, ne pas vous souvenir de votre état d'être illimité, font partie de l'être humain. Vous oubliez que vous êtes en sécurité et libres, peu importe où vous êtes. Étant humain, vous faites en sorte de clamer à nouveau ce sentiment de liberté et de sécurité. Dans votre quête, il est possible que vous tombiez dans le piège d'énergies qui paraissent vous offrir ce que vous recherchez, mais qui en fait, vous rendent dépendants de choses qui vous sont extérieures. Il se peut que vous vous reposiez sur des jugements extérieurs qui vous disent comment vous comporter afin d'être aimé. Ces fausses images du Foyer, ces substituts, ont tendance à vous attrister et vous déprimer. En fait, le voyage de descente du ciel à la terre a été rude. La mort, toutefois, vous ramène au plan de l'amour et de la sécurité éternels. C'est en mourant que vous vous abandonnez à ce que vous avez toujours été. Si vous mourez consciemment, s'il vous est possible d'accepter la mort et de vous y abandonner, mourir devient un événement joyeux.

Que se passe-t-il lorsque vous mourez ? Avant de mourir, vous passez par un processus de séparation et de lâcher-prise. C'est une phase où vous dites adieu à la vie terrestre, à ceux que vous aimez. Ce peut être difficile, mais en même temps, cela vous offre la possibilité de réfléchir en profondeur sur ce que vous êtes, ce que vous avez appris et accompli sur terre pendant votre vie. Dans le chagrin que vous ressentez à quitter ceux que vous aimez, ce qui vous connecte à eux devient encore plus clair. C'est un lien d'amour qui est immortel. Ce lien est si puissant qu'il passe sans effort par delà la frontière qu'est la mort. L'amour est une source inépuisable, donnant pour toujours naissance à une vie nouvelle. N'ayez pas peur de perdre ceux que vous aimez, car c'est au moment de dire adieu que les liens d'amour inconditionnel sont renforcés et reçoivent une vie nouvelle. Car il est certain : lorsque vous vous quittez dans l'amour, vous allez à nouveau vous rencontrer. Vous allez vous retrouver sans effort, car le plus court chemin reste toujours celui du coeur.

Si vous avez aimé ceux qui sont partis, vous pouvez être sûrs qu'ils sont proches de vous au niveau du coeur. Ressentez leur présence, car ils sont ici parmi nous, ils vous saluent. Ils se sentent privilégiés et libres. Ils sont délivrés des doutes qui assaillent tant de vous sur terre et ils aspirent à partager avec vous l'amour et la tendresse qui vous sont accessibles à tout moment.

Ceux qui restent associent souvent la phase qui précède le départ de ceux qu'ils aiment avec des sentiments de tristesse et de perte. Il est naturel de ressentir du chagrin au départ de ceux que l'on aime ; il est naturel de ressentir un manque et d'avoir envie de leur présence physique. Toutefois, nous vous encourageons à essayer de ressentir qu'avec leur départ, c'est une porte vers une dimension nouvelle qui s'ouvre, une dimension où la communication est de nature si pure, si claire et si directe qu'elle s'élève au-dessus des méthodes de communication couramment utilisées sur terre. Il vous est possible d'entrer en communication directe avec ceux que vous aimez après leur mort, de coeur à coeur. De cette façon, les malentendus qui survenaient habituellement entre vous sont facilement éclaircis, dès que vous communiquez de façon honnête et ouverte avec eux. Votre message sera toujours reçu.

Lorsque vous mourez, vous verrez ceux qui vivent sur terre selon une perspective différente. Vous serez plus tolérants, plus doux, et vous aurez un sentiment de plus grande sagesse. Vous ne serez pas soudain complètement équilibrés, car il y a des émotions et des sentiments que vous emportez et qui nécessitent d'être gérés. Vous ne serez ni parfaits ni omniscients, sitôt que vous lâcherez prise de la vie physique. Et ce n'est pas si mal, après tout, car il y a encore tant à découvrir de ce côté-ci ! Cependant, il y a chez la majorité d'entre vous une perspective nouvelle. La dimension d'éternité est tangible et elle teinte de respect votre vision de ce qui vous préoccupait, vous et vos proches, durant votre séjour terrestre.

Alors, que se passe-t-il pour VOUS dès que vous franchissez la frontière de la mort ? Après être passés par le stade du chagrin, le stade des adieux, vous allez commencer à ressentir l'approche de la mort. Votre attention change. En lâchant prise du monde extérieur, des gens, de votre corps, votre attention va maintenant se tourner vers l'intérieur et se retirer plus profondément. Votre conscience du monde extérieur diminue et cela vous permet de vous préparer au voyage intérieur pour lequel vous allez embarquer. Si vous acceptez consciemment la mort, vous allez faire l'expérience d'être prêts, prêts à vraiment lâcher prise. Pour vos proches, c'est le moment de vous laisser aller, car vous avez besoin de toutes vos forces pour vous tourner vers l'intérieur et vous préparer.

Mourir n'a pas besoin d'être un processus douloureux. En vérité, ce qui prend place est de nature noble et majestueuse. Mourir est un événement sacré lorsque l'âme se connecte à elle-même de manière plus intime. Durant le stade final, la personne qui meurt perçoit la dimension terrestre de manière détachée : le corps, les odeurs, les couleurs, et d'autres sensations physiques. Une autre dimension entre dans sa conscience, d'un éclat si prometteur et si accueillant qu'il n'est plus si difficile de s'y abandonner et de laisser toutes les choses terrestres derrière soi. Même la présence de vos proches ne vous empêchera plus de partir, à présent. L'énergie du Foyer, Dieu, le ciel, quel que soit le nom que vous lui donniez, est de nature si enveloppante, chaleureuse et rassurante qu'il devient aisé de lâcher prise et de rendre votre corps usé et fatigué à la terre.

Dès que vous lâchez prise en paix, votre âme s'élève de votre corps, en douceur, de façon fluide. Vous allez vous sentir soutenus par des forces universelles de sagesse et d'amour. Si vous mourez sans résister, votre entourage immédiat va se trouver empli d'une énergie tendre et aimante. Vous allez faire l'expérience d'un sentiment indicible de soulagement. Vous êtes libres et tout devient clair. Vous vous souvenez de l'omniprésence de l'amour, non comme d'une idée abstraite, mais comme d'une réalité palpable. Sur terre, vous appeliez cette sorte d'amour « Dieu », et vous gardiez une image humaine déformée de ce que ce Dieu « voulait de vous ». Vous étiez convaincus que Dieu exigeait de vous certaines choses, et  généralement vous n'y satisfaisiez pas. Mais ici, dans cette dimension, vous vous souvenez de ce qui est vraiment la volonté de Dieu : vous donner une âme, vous inspirer, faire l'expérience de la création à travers vous et se reconnaître enfin dans votre apparence. Dieu voulait devenir humain à travers vous. Le but de l'évolution de l'univers, c'est Vous : Dieu devenu humain !

Dieu est la source de la création, et vous êtes son accomplissement. Vous, qui avez donné à la lumière de Dieu une forme humaine, n'êtes jamais jugés pour le fait d'être humain. Au contraire, vous êtes honorés. L'idée d'un Dieu vengeur est encore une autre déformation, un retournement de la vérité suscité par la peur. Dieu se reconnaît en vous, quoi que vous fassiez ou ne fassiez pas. Lorsque vous êtes de retour de ce côté-ci, vous redevenez conscients de cela, et une cargaison d'auto-jugements et de sentiments d'infériorité tomberont de vos épaules. Vous ressentirez la joie originelle d'être vivants à nouveau, en sécurité dans les mains de Dieu.

Peu après votre arrivée ici, vous allez percevoir des êtres de lumière autour de vous. Des guides vous assisteront, ainsi que des gens que vous avez connus et qui sont décédés avant vous. Parfois, vous serez surpris de rencontrer des gens que vous avez cotoyés brièvement, mais qui ont touché votre coeur en profondeur, des amis de longue date et des connaissances. Tous ceux avec qui vous avez eu une connexion fondée sur l'amour viendront vous accueillir. Là encore, il devient si clair pour vous que les adieux sont une illusion, que la connexion du coeur est éternelle. Vous allez faire l'expérience d'un sentiment de gratitude et de respect, en entrant dans cette sphère d'amour inconditionnel et de sagesse.

Après votre arrivée de ce côté-ci, il y a une phase de réajustement, où vous vous habituez à votre nouvel environnement et relâchez peu à peu votre attachement à la vie terrestre. Vous aurez besoin de vous acclimater. Des guides spécialisés vous y aideront. Vous aurez encore un corps mais vous aurez l'impression qu'il est plus fluide que le corps physique auquel vous étiez habitués. Il prendra vraisemblablement l'apparence de votre corps physique le plus récent. Bien qu'il y ait la liberté de revêtir l'apparence que l'on désire, la plupart apprécient une certaine continuité pour quelque temps. Vous êtes aussi libres de créer vos conditions de vie, par exemple une magnifique maison entourée d'un beau jardin, dans un environnement naturel que vous aimiez sur terre. Il est tout à fait admis que vous puissiez réaliser vos désirs terrestres sur ce plan, auquel je fais référence comme le plan astral. C'est une dimension ou sphère d'existence qui permet beaucoup de liberté créatrice, bien qu'il ressemble encore et soit étroitement connecté à la dimension de la terre physique.

Pour ceux qui ont eu de la difficulté à accepter la mort sur terre, la transition vers l'autre côté a peut-être été moins paisible. Ils ont souvent besoin de plus de temps pour s'adapter à leurs nouvelles circonstances de vie. Parfois, il s'écoule un certain temps avant qu'ils ne réalisent vraiment qu'ils sont décédés. Certains ont souffert d'une longue maladie et ont de la difficulté à renoncer à l'idée d'être malade. Ils n'arrivent pas à croire qu'ils sont à nouveau en bonne santé, et l'aide patiente et douce d'un guide spirituel leur est souvent nécessaire pour se libérer de leur ancien corps. L'ancien corps peut coller à l'âme, juste sous forme de concept, de forme-pensée. Même chose pour les habitudes émotionnelles et les schémas de comportement. Ils peuvent se répéter sur le plan astral jusqu'à ce que l'âme découvre sa liberté, son aptitude à lâcher prise et à s'ouvrir à quelque chose de neuf.

Une autre possibilité est qu'une âme reste attachée à la sphère terrestre, à ses proches en particulier, parce qu'ils sont morts soudainement ou très jeunes. Cela peut arriver en cas d'accidents, de désastres ou lorsque la personne était au début de sa vie. Ce sont des situations où une âme particulière ne se sentait pas prête ou préparée à son départ. Mourir dans ce cas est plus ou moins traumatisant. Il y a un accompagnement de ce côté-ci pour ces âmes traumatisées, comme toujours. Tôt ou tard, cette âme parviendra à accepter et  comprendre la situation. Il y a toujours une raison valable à ce qui semble être un départ prématuré du plan terrestre. Mourir n'est jamais une coïncidence.

À mesure que votre séjour de l'autre côté se prolonge, votre esprit s'éveille à des degrés de conscience de plus en plus vastes et profonds. De plus en plus, vous lâcherez prise de modes de pensée et de perception auxquels vous étiez habitués sur terre. Essentiellement, vous revenez de façon graduelle au coeur de ce que vous êtes, votre âme, l'étincelle divine en vous. Plus vous entrez, ou revenez, dans cet état de conscience, plus vous vous détachez de la personnalité terrestre et de la dimension de la terre. Vous aurez le sentiment d'un courant d'existence qui va bien au-delà de cet aspect de vous. Vous entrerez en contact avec d'autres vies passées sur terre, des incarnations où vous avez incarné d'autres aspects de votre âme. Vous prenez conscience de l'espace illimité qu'est votre âme et des nombreuses expériences que vous avez récoltées lors de votre voyage dans l'univers.

À présent, lorsque les gens sur terre se connectent à vous, ils ont le sentiment d'une personne qui a grandi en sagesse et en amour spirituel. En fait, à mesure que vous vous approchez du coeur de votre âme, vous quittez le plan astral et entrez dans ce qui est appelé le plan essentiel, la sphère de l'essence. La plupart des gens restent un certain temps sur le plan astral après leur mort. Ils reviennent sur leur vie terrestre et réfléchissent sur toutes les expériences qu'ils ont traversées. Dans la sphère astrale, vous pouvez faire l'expérience à la fois de la joie et de la dépression, des émotions positives et négatives. Votre environnement reflète votre réalité psychologique intérieure. Les émotions que vous devez résoudre se présentent sous forme de couleurs, de paysages et de rencontres. Il vous arrive souvent de visiter le plan astral en rêve, vous êtes donc familiarisés avec ce plan de conscience. Dans votre littérature ésotérique, lorsque qu'on parle des nombreuses strates ou sphères de l'après-vie, de l'obscurité à la lumière, c'est du plan astral dont il est question.

Sur le plan astral, vous avez l'occasion de faire le tri dans la valise émotionnelle que vous avez emportée de votre récente vie terrestre. Plusieurs guides aimants vous assistent dans cette tâche. À un certain point, vous allez lâcher prise de tous vos attachements et de votre souffrance émotionnelle, et vous serez à même de dépasser le plan astral. C'est alors que vous passez au plan de l'essence. Lorsque cela survient, c'est comme une seconde mort. Vous laissez derrière vous tout ce qui ne vous appartient pas réellement, et vous vous permettez de fusionner avec votre Soi plus vaste, votre coeur divin. Au moment où vous passez au plan essentiel, vous serez conscient de l'immense puissance qui vous anime. Vous ferez l'expérience de votre unité avec Dieu.

Le plan de l'essence, le plan de l'éternel Soi, est le siège de la conscience divine d'où est originaire toute création. Je vous demande de prendre un moment pour vous connecter à ce plan, ici et maintenant. Il n'est pas éloigné. Il imprègne toute chose, à la fois le plan astral et le plan terrestre ; il imprègne le cosmos entier. La présence que vous percevez ici est la présence de Dieu, pure et non-teintée. On peut la ressentir comme un profond silence, complètement paisible et cependant débordant de vie et de créativité. De cette source jaillit toute la création et à cette source, elle retourne.

Lorsque vous atteignez le plan essentiel dans l'après-vie, vous êtes capables de faire des choix conscients en ce qui concerne votre future destination. Sur ce plan, il vous est possible, avec l'aide d'enseignants et de guides, d'arranger une autre incarnation terrestre, ou de prévoir un voyage différent, selon vos objectifs. Vous pouvez entendre clairement la voix de votre âme sur ce plan essentiel. C'est de ce plan qu'un jour vous avez dit « oui » à la vie dans laquelle vous vous trouvez à présent.

Prenez un instant pour vous souvenir comment vous étiez sur ce plan. Plus vous devenez conscients de cette dimension au cours de votre vie terrestre, plus il vous sera facile de mourir en paix et, après votre mort, de passer du plan astral au plan de l'essence.

La mort n'est rien d'autre qu'une transition, l'une des nombreuses transitions par laquelle vous passez dans la vie. La naissance est une transition. La vie sur terre connaît tant de ces moments de transition, de traversée et de lâcher-prise. Pensez-y. Ce corps dans lequel vous résidez a été un jour très petit, un petit bébé fragile. Et pourtant votre âme, l'essence divine en vous, était déjà à l'oeuvre en vous quand vous étiez ce fragile petit bébé. Lorsque vous avez atteint la maturité, beaucoup d'entre vous ont été engloutis par les exigences que la vie terrestre a eues envers vous, et vous avez été confrontés aux peurs et aux doutes. La conscience de votre coeur divin, votre âme, a été repoussée à l'arrière-plan. Pourtant, il y a eu des moments dans votre vie où la dimension de conscience divine s'est ouverte à nouveau. Souvent, c'est arrivé alors que vous deviez lâcher prise, que vous deviez dire adieu.

Peut-être était-ce dire adieu à quelqu'un que vous aimiez, peut-être quitter un emploi, quelque soit le scénario concevable.

De tels évènements sont des transitions qui ressemblent à une mort, non au sens littéral mais au niveau psychologique. Il vous est demandé de lâcher prise à un niveau profond, c'est précisément à ces moments de lâcher-prise qu'il vous est possible de commencer à ressentir la réalité de votre Soi éternel, de la lumière divine qui brûle en vous. Cette réalité demeure avec vous sans conditions, même quand tout s'effondre autour de vous. Et c'est ainsi pour la mort physique. Si à cet instant, vous êtes assez courageux pour lâcher prise, le plan de l'éternel va vous étreindre et vous allez faire l'expérience d'une conscience très forte de ce que vous êtes en réalité. Mourir en abandon conscient est un événement sacré, empli de vie et de beauté. Tous ceux qui y assistent seront touchés par sa majesté. Plus ceux qui sont présents auront fait l'expérience de ce qu'est « mourir tout en étant en vie », plus ils seront emplis de respect et de révérence envers la transition dont ils sont témoins.

En regard des transitions disponibles dans la création, de la naissance et la mort physique jusqu'à des moments d'intense détachement émotionnel au cours de votre vie, la question centrale reste toujours non pas si vous allez survivre mais si vous serez capables de retenir la connexion avec votre coeur divin. Êtes-vous capables de rester en contact avec le plan de l'essence, vos origines, le battement de coeur de la création ? Se connecter souvent avec le plan essentiel au cours de sa vie est la meilleure façon de se préparer à la mort, et à ce qui se trouve au-delà. En devenant conscients maintenant, avant la mort physique, que le coeur même de ce que vous êtes ne dépend pas du corps physique actuel dans lequel vous résidez, ni de l'identité que vous assumez dans ce monde, vous vous rendez libre d'effectuer une transition douce le moment venu.

Se connecter au plan essentiel est un choix. Mourir, en soi, ne vous en rapprochera pas. Après la mort, vous serez sensiblement la même personne que maintenant, bien que dotée de possibilités différentes et douée d'une perspective plus vaste. Mais la question cruciale reste toujours : vous souvenez-vous de vous ? Êtes-vous capables de vous connecter consciemment à cette dimension intemporelle qui vous traverse et vous inspire en vérité ?

Vous êtes des anges de lumière im-périssables et bien-aimés. Ayez foi en cela. Laissez-vous réconforter et soutenir par cette connaissance à l'heure de votre mort ; et maintenant aussi, lorsque vous vous débattez dans les difficultés de votre vie.

Pour mourir en paix, il vous est demandé de vous détacher intérieurement de tout ce qui vous lie à l'existence terrestre. Pratiquez ce détachement continuellement tant que vous êtes en vie, et vous serez préparés à mourir.

Il se peut que vous ayez cette question : « N'est-ce pas tragique de se détacher de la vie, tout en étant dedans ? » La réponse est : « Non, bien au contraire, c'est la preuve d'un esprit vraiment puissant ».

Que signifie le détachement ? Cela signifie que vous portez attention à l'essence, que vous ne vous laissez pas emprisonner par des sujets non-essentiels. Cela signifie que vous ne créez pas de drames émotionnels inutiles ; cela signifie que vous savourez la joie des choses simples de la vie. Pratiquer le détachement et rester en phase avec le plan de l'essence inclut le fait d'être conscients d'une dimension cachée, qui se tient directement en-dessous et derrière ce qui est observable. Cela signifie renoncer au jugement prompt en termes de bien et de mal, et faire confiance à une intelligence cosmique qui dépasse de loin l'intelligence humaine.

Beaucoup d'entre vous sont piégés par une fièvre pensante. Vous considérez la vie fiévreusement ; comment résoudre les problèmes, comment accomplir tout ce dont vous pensez avoir besoin. Vous êtes très attachés au fait d'organiser la vie selon votre volonté et votre pensée. Le détachement signifie prendre cet aspect pensant de vous-mêmes moins au sérieux. Est-ce une chose tragique ? Non, au contraire, cela allège et aère votre vie.

La vie devient une lutte fatigante et pesante de par votre besoin excessif de contrôle. Le détachement apporte la paix de l'esprit, l'humour et la perspicacité. Être conscient de l'aspect fini de la vie inspire le désir de chérir la vie. Et c'est là que votre coeur divin peut s'écouler sans efforts à travers vous, du plan essentiel jusqu'à votre réalité terrestre.

Alors, vous aurez conquis la mort avant de mourir.

 © 2009 Pamela Kribbe, www.jeshua.net

Traduction :Christelle Schoettel

Vous pouvez diffuser ce texte, à condition de respecter son intégralité et de mentionner son auteur et le site.

http://www.jeshua.net/fr/mornings/mornings8.htm

 

 

11:23 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mort, lacher-prise |  Facebook |

08/02/2009

L’ÉNERGIE DE GRATITUDE INFLUENCE VOS DÉSIRS OU CREATIONS

 

 

119214111010586

Nous vous saluons et vous remercions de nous permettre ce contact vibratoire, qui nous inonde d'un bonheur sans limites... Ne vous étonnez pas s'il y a souvent répétition dans les différents messages que nous vous transmettons, mais certains esprits ont besoin de ces vibrations répétitives afin d'en absorber la substance... Faites appel à votre sagesse afin qu'elle éveille en vous le discernement et que vous puissiez de ces écrits, en tirer la quintessence...

 

À mesure que vous intégrez des vibrations lumineuses, votre système nerveux sera soumis à rude épreuve et rencontrera parfois des difficultés à s'ajuster à ces changements rapides... L'ensemble de l'humanité reçoit ces énergies de lumière et chacun les intègre à son rythme, consciemment ou inconsciemment... Pour les Êtres étant sur le chemin de l'éveil et qui vivent en conscience, la transformation se produira de manière accélérée... Pour les autres qui absorbent les énergies sans en être conscients, ils seront poussés par la vague ascendante planétaire qui pourrait soit les déstabiliser soit les aider à avancer sur le chemin de leur âme...

 

L'intégration rapide de la lumière, liée à votre état de conscience, va agir sur la structure de votre ADN vous amenant à développer des dons qui se trouvaient en vous à l'état latent... Comme nous vous en avons informé, vos deux hémisphères du cerveau se rapprochent jusqu'à s'interpénétrer, votre glande pinéale est activée et transmet son rayonnement à toutes les autres glandes qui vous constituent, et aussi dans votre système nerveux, qui à son tour, aiguise vos perceptions... Suivant la capacité de votre système nerveux à s'ajuster à ces vibrations et à mesure que le corps physique se transforme pour devenir plus subtil, il n'est pas exclu que vous puissiez éprouver plusieurs manifestations ou malaises passagers... Cela pourrait se produire d'une manière espacée, ou bien avez-vous déjà passé ce cap sans vraiment y avoir attaché d'importance... Ces symptômes pourraient se traduire par moment, par un grand besoin de repos ou de sommeil, tandis que chez d'autres, un sommeil

perturbé... Vous pourriez ressentir des nausées, des vertiges, des étourdissements, des maux de tête, le coeur qui par moments accélère ses battements, des pertes de mémoire instantanées, pouvant durer plusieurs secondes et vous faisant perdre totalement la notion du temps... Des douleurs dans les articulations, dans les muscles et dans le système osseux, car c'est dans votre structure osseuse que se trouve le plus grand nombre de codes cristallisés...

Aussi, un désir d'énergie solaire ou un désir de grands espaces... Ce sont tous vos anciens codes qui s'éliminent afin de laisser place à la lumière... Dans un premier temps, ne vous apeurez pas... Naturellement, si ces troubles ou malaises vous inquiètent ou vous incommodent, n'hésitez pas à consulter le domaine médical, ne fusse que pour vous rassurer ! Votre corps émotionnel subit aussi « une épuration » accélérée, vous serez alors  confrontés à des évènements qui vont le mettre à l'épreuve...Car votre corps émotionnel demande à être complètement libéré de tous les traumatismes subits tout au long de vos multiples vies... Cette purification est nécessaire afin de permettre la pleine manifestation de votre corps de lumière, appelé aussi « Merkaba » et qui est un champ de force entourant les êtres humains. Car plus vous évoluez, plus votre matière physique va subir une transmutation, plus vous allez intégrer la lumière et plus vos champs d'énergie vont amplifier leur résonance avec les plus hautes fréquences lumineuses de l'univers ...

 

Mais ceci n'est pas le sujet dont nous voulons vous entretenir en profondeur... Le sujet que nous allons aborder est plus concret, nous espérons qu'il va pouvoir vous aider dans votre processus de transformation... Certains en ont déjà entendu parler, d'autres l'appliquent par moments et d'autres encore le maitrisent... Peu importe, prenez ces vibrations et fondez-les dans votre sagesse... Nous répétons qu'Il est capital que vous viviez constamment dans la

conscience de votre présent, la conscience de vos actes et de vos pensées, cela afin de vous créer une réalité conforme à vos désirs, et ceci, dans l'amour, la joie et l'harmonie...

 

Nous vous avons souvent parlé de la loi de résonance, que vous appelez aussi « la loi d'attraction » et dont plusieurs manuels traitant de ce sujet viennent en confirmer l'existence... Nous qualifierons cette loi de « puissance vibratoire » et que vous pouvez imaginer comme un aimant énergétique attirant à lui tout ce qui lui ressemble... Ce processus est toujours en mouvement et vous l'utilisez dans toutes vos créations personnelles... Mais nous insistons sur un fait important, c'est que vous créez constamment une réalité dont vous êtes conscients, mais aussi une réalité dont vous n'avez pas conscience !! Nous vous expliquons : cette énergie est tellement puissante qu'elle agit sur ce que vous désirez, mais aussi sur ce que vous appréhendez... Elle agit également sur vos désirs et vos choix conscients, mais aussi, parallèlement, sur vos fonctionnements

inconscients... Nous vous donnons un exemple : vous cherchez un emploi, vous lancez votre création à l'univers, et chaque fois que vous devez vous présenter à une place potentielle, vous y allez avec la crainte de ne pas y être accepté ! Vous avez choisi inconsciemment de ne pas l'être !...

 

Pour quelle raison ? Vous créez constamment par vos pensées et vos idées les plus récentes, mais l'univers donne satisfaction à celles qui contiennent une plus forte charge émotionnelle, et dans cette occasion, ce sont vos craintes ! Car, rappelez-vous les écrits des messages précédents... C'est la pensée, alliée à un sentiment ou à une émotion qui est facteur de création ! Et votre crainte a engendré « un mouvement » entrainant avec lui des énergies

de peurs... ( Peur de ne pas être à la hauteur, peur de déplaire, et ainsi de suite...) Tout un réseau d'énergies négatives, provenant de tous vos vécus conscients ou inconscients... Mais cela va encore plus loin... Ces peurs, par « aimantation » ou attraction si vous préférez, vont aller rejoindre l'égrégore de toutes les peurs stockées à cet endroit et engendrées par l'humanité, ... Mais la trajectoire de ces énergies ne s'arrête pas à ce niveau pour autant, ils repartent aussitôt, pour revenir à l'endroit de leur départ, mais avec une charge beaucoup plus puissante, puisqu'elles contiennent toutes les énergies similaires, celles enfouies au plus profond de vous-mêmes et celles extérieures à vous-mêmes...

 

Ceci est valable pour tous vos désirs et créations... Vous manquez d'argent ? Vous désirez en avoir plus ? Mais vous vivez toujours dans la crainte d'en manquer et vous en parlez constamment ! Encore une fois, comprenez, qu'à la moindre pensée de peur, de limitation, de frustration, d'injustice, de révolte, etc... Vous alliez la pensée à un sentiment ou une émotion, et qu'automatiquement, l'énergie engendrée se met en mouvement pour vous satisfaire... Et c'est ainsi que vos problèmes s'amplifient à la mesure de vos pensées, sentiments ou émotions !

 

Comment procéder alors, afin de vous sortir définitivement de ces vibrations qui vous emprisonnent ? C'est très simple, ne rien juger ! Nous insistons sur ce point qui est d'une importance capitale en ce temps d'accélération vibratoire, ne jugez rien, ni personne... Inscrivez cette vibration en lettre d'or dans votre coeur, ne rien juger de ce qui se produit dans votre vie, et cela en toute circonstance... Que ce soit face à vos pensées, face à vos

émotions ou sentiments, ou face aux évènements qui se produisent dans votre vie... Ne jugez ni l'évènement, ni ce que cela à pu vous provoquer comme dommage... Éliminez le jugement de votre énergie... Que ce soit, face à un conjoint dont vous ne vous sentez plus en harmonie... Ou face à une personne dont vous êtes en désaccord... Ne le jugez pas... Ou encore, face à celui qui boit, qui se drogue ou qui porte des vêtements non conformes aux

critères de votre société, ou bien celui dont la condition sociale est différente de la vôtre... La liste de vos jugements est souvent longue, ce qui vous porte à juger selon les apparences !!! Acceptez sans jugement, les personnes et les évènements tels qu'ils se présentent...

 

Le non-jugement vous installe dans une énergie de « lâcher prise » et vous permet de ne plus être « en prise » avec des énergies qui vous maintiennent dans la souffrance... Car tant que vous ne serez pas conscients de vos jugements, vous serez soumis à des énergies répétitives dont votre âme aspire à se libérer... Par le non-jugement, votre coeur s'expensera de plus en plus dans l'amour inconditionnel et vous ne vous recréerez plus de Karma

négatif... ( Nous reviendrons par la suite à cette notion de Karma qui a un lien étroit avec tout ceci )

 

Pour vous libérer de cette énergie de jugement, le meilleur moyen est de la remplacer par un sentiment de gratitude, car la gratitude est une vibration puissante, qui a le pouvoir de vibrer en accord avec votre sagesse, elle vous envahit de paix, de joie et d'harmonie... Nous vous avons déjà parlé de cette énergie de gratitude en vous conseillant de remercier constamment au cours de votre journée... Mais voilà que nous vous suggérons d'étendre cette vibration également sur les évènements les plus « sombres » et douloureux de votre vie !!!

 

« Comment pourrions-nous être dans la gratitude dans de telles circonstances, direz-vous ? » En prenant conscience, avec une profonde certitude, que tout évènement, si vous le regardez en face, est une expérience et une occasion vous permettant de vous libérer de vos souffrances et vous créer une réalité de bonheur et d'harmonie la plus parfaite ! Votre âme aspire à une libération définitive de vos blocages et de vos codes anciens... Pour ce faire, elle recherche les expériences qu'elle place sur votre chemin, afin de vous pousser à vous reconnaitre vous-mêmes...

 

Il existe un point important, en complément à ce qui précède et qui vous fait souvent échouer dans la réalisation de vos désirs et de vos créations... Ceci s'adresse aussi bien pour les Êtres qui suivent un chemin spirituel que pour ceux qui n'ont pas encore été sensibilisés par cette ouverture de conscience... Dès le moment ou vous manifestez un désir, vous lui donnez de l'énergie et rentrez dans un « mouvement de création » Dans le subtil, ce désir

va activer les énergies qui lui correspondent... La manifestation dans la matière est activée, mais elle reste dans une vibration de potentialité...

 

Pourquoi ceci ? Et là, nous revenons sur le point important dont nous vous parlions... Parallèlement, l'énergie contraire à vos créations positives va également se manifester dans votre vie, et cela toujours précédant la réalisation de vos désirs... C'est la loi des contraires et aussi votre âme qui va vous placer face à l'expérience qu'il vous reste à vivre avant que votre désir se manifeste !

 

Nous approfondissons nos propos... A l'image de votre temps terrestre qui s'accélère, et par les énergies que vous recevez du cosmos, vous avez la possibilité de vous dégager de vos aspects karmiques d'une manière accélérée... Nous reprenons l'exemple de la personne qui désire trouver un emploi... Elle focalise toutes ses énergies dans ce but bien précis... Mais avant que ce désir ne se manifeste, si dans d'autres vies, ses agissements envers autrui

concernant « l'emploi », n'ont pas toujours été limpides, il va devoir en faire l'expérience... Il sera confronté aux mêmes frustrations qu'il a provoquées chez d'autres, afin de s'en dégager, et ainsi créer « un vide » qui va se remplir de la manifestation de son désir... L'univers ne tolérant pas les vides, dès qu'un espace se libère, il est immédiatement comblé par une autre énergie...

 

Mais l'expérience ne s'arrête pas là... La manifestation de son désir dépendra de sa réaction face aux désagréments qu'il va rencontrer lors de la recherche de cet emploi !!! Si, face à ces désagréments, il rentre dans des pensées négatives, il est en révolte, il juge ou se juge, par « aimantation » il va s'unir à toutes les énergies correspondantes et dont vous en connaissez l'impact !!! Alors, qu'en prenant conscience que c'est son âme qui le conduit face à ces expériences afin de lui permettre de s'en libérer, et en remerciant à la place de juger, il va permettre à son désir de se manifester !...

 

Alors, merci pour ces expériences... Et ajoutez ceci, merci pour tous les bienfaits que vous me réservez... » En agissant de cette manière, que va-t-il se passer dans votre énergie ? Vous ouvrez la porte à tous les bienfaits de l'univers... Vous modifiez votre itinéraire de vie qui va « changer de cap » et se diriger, toujours par « aimantation » dans le sens que vous lui donnez... Remerciez journellement pour tout ce que vous avez et aussi pour ce que l'univers vous réserve, c'est le meilleur moyen de dissoudre vos craintes et vos anxiétés face à l'avenir et d'ouvrir la porte à tout ce que l'univers vous réserve de lumineux, toujours lorsque vous agissez en conscience et en respectant ses lois... Ne jugez pas au-delà des apparences !

 

Encore une fois, par loi d'attirance, le négatif, attire le négatif, et plus vous allez lui accorder de l'attention, plus vous allez y résistez, vous y opposer, plus vous allez lui donner vie et plus vous allez le replacer sur votre chemin... Le positif attire le positif... Lorsque vous vous observez et modifiez vos comportements, vous êtes dans un mouvement ascendant de création positive qui va agir dans votre vie, tandis que dans la résistance, vous plongez dans le mouvement contraire qui vous entraine dans des vibrations dont vous voulez vous défaire... Alors, si votre intention est d'être heureux, alors cessez de résister à la vie... Acceptez de grandir chaque jour davantage, avec tous les changements que cela suppose...

 

Si vous comprenez cela, vous ne jugerez plus rien, ni personne... Vous n'adhèrerez aucunement à un comportement contraire à l'amour, vous exprimerez vos opinions profondes, sans rien juger, avec le discernement de votre sagesse... Car n'oubliez pas que tout ce que vous pourrez faire vis-à-vis de vous-mêmes, en tant que transformation, aura une répercussion sur votre monde... Naturellement, vous n'en aurez pas conscience et vous ne pourrez en voir les bienfaits... Cependant, comme tout dans la vie est écho, que

tout est transmis d'un être à l'autre, tout ce que vous faites pour vous, vous l'offrez au monde... Et celui qui était comme vous, avant votre transformation, et qui cherchait désespérément le moyen de changer, de s'élever ou de guérir, sans que vous en soyez conscients, au moment de votre changement, il va recevoir votre énergie et cela va lui permettre de concrétiser son désir... Vous voulez un monde meilleur ? Vous désirez la paix, l'amour et l'harmonie ? Vous désirez l'unité entre les hommes ? La potentialité est créée, avant de se manifester pleinement dans la matière, toutes les énergies contraires à ce souhait, se dégagent en force, tous les aspects karmiques individuels et collectifs se libèrent, afin que l'amour/lumière puisse s'exprimer librement sur votre planète... Nous répétons que votre âme aspire à ce dénouement... Encore une fois, ne jugez pas au-delà des apparences ! Alors, puissiez-vous intégrer totalement votre sagesse, afin qu'elle vous guide dans vos créations les plus pures...

 

Nous vous aimons, vous bénissons...

 

SallySolara Message reçu le 17 janvier 2009

Merci de diffuser ce message en conservant l'intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

http://www.martine-dussart.be/images/23%20L%20energie%20de%20gratitude.pdf

28/12/2008

La Force d'Amour qui grandit en toi est ton seul bouclier et la plus puissante de toutes les armes

 

digital-art-gallery-the-new-vibrational-field

Je t'invite encore à lâcher toutes tes défenses.

Ainsi tu poses l'intention de te détendre de te rendre vulnérable, de te mettre à nu, de te laisser toucher par la Grâce de l'Amour.

Tu sais que ce monde se transforme, et pour se transformer il est à se débarrasser de toutes ses vieilles habitudes, ses vieux réflexes de protection ou d'agression, l'agression étant une protection. Chaque individu sur cette Terre est invité à lâcher ses armes et ses boucliers, est invité à sortir le drapeau blanc et à faire une demande de paix. Certains n'entendent pas encore ce message, d'autres le ressentent au plus profond de leur être.

Toi qui ressens cet appel tu es à œuvrer pour ce monde, tu es à désamorcer toutes les bombes en toi, tu es à lâcher, lâcher, et lâcher encore. La force d'Amour grandit en toi jour après jour, elle est ta seule arme, ton seul bouclier, le plus puissant de tous les boucliers, la plus puissante de toutes les armes.

Des milliers d'armes et de boucliers qui s'appellent peurs, protections, sont bien moins puissants qu'une seule puissance d'Amour en un seul être.

C'est pourquoi je t'invite aujourd'hui à prendre conscience de tes vieux réflexes de fermeture ou de menace ou de riposte, je t'invite à mettre cela de coté et à ressentir cette force qui est là en toi, cette puissance.

Respire profondément et accueille.

Ressens, laisse monter en toi cela.

...

Accueille la détente profonde de ton corps afin qu'il se laisse toucher par la Grâce, afin qu'il oublie ce réflexe de défense, ce réflexe de contraction pour se protéger.

Tu peux comprendre ce réflexe par cette image, une personne qui vit une grande frayeur, elle va se trouver tétanisée dans son corps, incapable de faire un mouvement. Vois que cela est un réflexe du corps, une illusion de protection, une illusion. Alors je t'invite à te détendre.

...

Invite ton corps à s'apaiser, à maintenir cette Paix en toutes circonstances.

Explique-lui que c'est grâce à cette Paix qu'il pourra rayonner la puissance d'Amour, celle-là qui crée une aura de protection, celle-là même qui déjoue toutes les attaques, celle-là qui désarme celui qui croit être un ennemi pour toi.

Mets ton corps dans la Paix.

...

Je suis l'énergie de la Mère Divine, qui rassure qui apaise, qui t'installe dans une attitude de laisser aller, de détente, de bien être.

Je suis aussi l'énergie du Père Divin qui fait que tu te sens en sécurité, tu te sens fort, forte, invincible. Tu reçois ces deux énergies en parfait équilibre afin de créer cet équilibre en toi.

...

Observe que cette profonde détente permet à la Source de couler en toi, la Source d'Amour, la Source de bienfaits, la Source de Joie.

...

Grâce à cette détente ta conscience est entrée en profondeur en toi, ton âme s'est installée partout dans ton corps. Invite-la à rester ainsi, invite-la à habiter ton corps, comme çà.

...

En te laissant aller ainsi tu t'offres à la Vie, et en t'offrant à la Vie tu laisses la fluidité s'installer dans ta vie. Et la fluidité est l'inverse des résistances, des tensions, de la souffrance.

L'esprit est alors clair, les pas légers et le chemin dégagé.

Je suis l'Amour et j'installe grâce à ton acceptation, à ton intention, j'installe la Paix et la fluidité en toi.

Je te bénis et je t'aime, infiniment.

  

Transmission canalisée par Isabelle Daré  le  9 décembre 2008

 

http://www.coeur-orseraphin.com/?mt=14&ti=586

15:12 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lacher-prise, equilibre, source |  Facebook |

22/12/2008

Le pardon

 

heart[1]

Sananda le 15 décembre 2008
Canal Elisa


Le pardon est une vibration de joie, d'allégresse qui vous amène à ne plus vouloir, ne plus espérer, ne plus dire des paroles blessantes...
Le pardon est une action de grâce, de résurrection de votre pouvoir guérisseur aussi bien pour vous que pour les personnes de votre entourage.
Il est dans la registre des sentiments et des actions dictées par la lumière, dans le registre de ce que vous allez être amenés à expérimenter dans cette vie afin de donner le meilleur de vous-mêmes à ces personnes qui ont meurtri votre cœur par le passé.
Il est donné aux humains cette faculté maintenant, pour retrouver une bonne partie de leurs mémoires, de se défaire de leurs carapaces de peurs et de doutes, et pour transformer tout ce qui n'est pas lumière en lumière.
Certaines personnes sont maintenant mises au pied de leur mur personnel, dans toutes formes de remontrances, d'agressions que leurs proches leur adressent.
Ceci est VOULU, délibérément dicté par votre âme qui demande ce grand travail de votre part pour l'aider à avancer dans sa lumière originelle.
Il n'y a pas de faute, pas de désirs de vous meurtrir de la part de vos interlocuteurs les plus venimeux.

Ils ressentent au fond d'eux cet appel de votre âme
, et y répondent la plupart du temps dans leurs discours vengeurs ou exempts de bonté envers vous.

Que ce discours ici énoncé ne vous choque pas.
Il est destiné à vous faire comprendre que la vie est maintenant celle que vous avez demandée quelle soit dans les plus petits recoins de votre inconscient qui revient en surface vous titiller et vous faire comprendre tant de choses.

Les expériences que vous nommez difficiles, néfastes, aventureuses dans le sens d'une résolution possible de vos douleurs, seront les plus porteuses lorsque vous aurez compris le pourquoi de leur existence dans votre vie.
Pleurs, chagrins, regrets, doutes, encombrement de votre mental en demande de repos, pertes de facultés intellectuelles au profit d'un lourd sommeil,... tout ceci est le signe de votre alignement proche avec cette lumière qui vous pénètre de plus en plus profondément dans tous vos corps.
Que ceci soit de la volonté divine ou de celle de votre âme, peu importe.
L'essentiel est de comprendre la raison de votre inconfort, et de comprendre aussi qu'il sera d'autant plus passager, que vous saurez aider le processus de libération de vos peines en vous, en vous mettant au service de la lumière dans ce grand théâtre de la vie.

Le pardon, dernier sacrement divin, est à votre portée lorsque vous consentez à baisser vos armes, celles de la détresse de votre cœur en demande d'amour, celle de votre consentement à aimer celui qui vous aura meurtri comme vous vous aimez vos même.
Il y a dans le pardon une force immense d'amour qui va vous faire retrouver votre joie là où elle était perdue, il y a aussi une résurgence de votre demande de paix et votre cœur sera de plus en plus dans la vibration divine quoi qu'il vous arrive.

Lorsque vous pardonnez, vous augmentez votre potentiel guérisseur de toutes vos blessures relatives au manque d'amour en vous, vous accélérez aussi le processus de guérison de votre Terre chérie, et vous faites répercuter cet amour au-delà de votre compréhension universelle.

Tout est dans le tout, ce qui est dit et redit maintes fois, tout se retrouve dans le plus petit grain de poussière stellaire lorsque vous accélérez votre compréhension et vos dons d'amour.
La plus
belle chose à comprendre est que votre besoin d'aider vient se mêler avec votre besoin d'amour personnel pour résoudre vos conflits intérieurs.
Il y a en vous ce mouvement de va et vient des plus belles énergies curatives que vous pouvez prodiguer aux autres en même temps que vus les déversez dans votre propre cœur.
La plus belle façon d'aimer (d'aider) est de vous dorloter au point de ressentir cette vague de chaleur et de joie arriver dans votre poitrine, et de vous mettre dans des dispositions à retransmettre cette vague d'amour autour de vous.Ceci est faisable dans le pardon, et ce pardon viendra résoudre vos douleurs personnelles, autant qu'il sera curatif pour la personne vers qui vous pourrez le déverser.

Je tente de vous montrer par ces mots que la plus belle expérience dont vous puissiez faire preuve actuellement, est justement d'expérimenter la peine et la non joie, afin que vos facultés de guérison puissent prendre germe en vous.
Plus vous serez meurtris, mes frères, et plus vous comprendrez l'urgence de pardonner.
Pardonner à Dieu de vous avoir fait vivre cette expérience, pardonner aux personnes en causes dans cette expérience, et vous pardonner en dernier lieu de n'avoir pas su aimer au moment précis où cette agression est venue troubler votre confort personnel.
Quoi que vous puissiez vivre dans l'inconfort moral ou physique, il y a derrière tout ceci, une volonté de vous faire réagir dans le registre de la paix et de l'amour en vous. Tout ce qui est négatif à vos yeux, vibre sur une fréquence haute dès que votre mental et votre coeur ont réalisé le décodage de cette situation, et que vous aurez pu pardonner.

Le fait de dire une prière de réconfort pour un être qui vous a heurté, meurtri au point de ne plus arriver à l'aimer gracieusement comme vous le faisiez avant, relève de la bonté suprême que Dieu vous demande de lui accorder. Ceci vient en corrélation avec la puissance d'amour qui grandit en vous, et vous permet par ce fait de vous sentir doux,
aimant, gracieux, responsable du bonheur des autres comme de celui de vous âme.
Entrez en vous, accordez vous des instants de repos et de calme, et dans votre conscience, regardez ce qui est important dans ces situations désagréables. Est ce les dires qui vous ont heurté, ou bien, la possibilité de guérison de toutes les situations qui ont engendré les mêmes sensations en vous ?Est ce par le fait du hasard que vous êtes amenés à vivre ces situations, ou bien est ce une façon claire et simple de vous améliorer ?

Regardez en vous, mes frères, espérez ainsi retrouver une lumière là où il n'y avait que de la tristesse, de la haine, de la jalousie ou de la peur.
Retrouvez par ce moyen votre plein pouvoir de guérison, et acceptez de vivre ces instants d'inconfort encore, dans le but de plus de compréhension.

Je vous aide, je vous donne ces clés manifestes pour votre compréhension, à vous maintenant de les utiliser à bon escient dans votre vie de chaque jour.
Maintenant est venu le temps de votre retour à vous même dans toutes les situations de votre vie présente, maintenant est venu aussi le temps de votre joie, de vos rires, et de votre amour délibérément accordé.
Je vous remercie.
Je vous bénis.

 

http://anges.forumsactifs.net/messages-divins-f5/le-pardon-t581.htm#1369

 

17:40 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pardon, lacher-prise |  Facebook |

12/12/2008

Serez-vous le grand gagnant ?

 

aoiseau5pk

Pour en revenir à notre précédent message, nous vous demandons de vous poser encore cette question : « Pourquoi ai-je plus confiance en une solution espérée et apportée par « des entités extérieures à moi » plutôt que celle qui me serait donnée par ma propre guidance, par mon être intérieur » ?

Tout est là puisque la confiance que vous vous accordez détermine votre lâcher prise et est proportionnelle au résultat que vous obtenez.

Nous ne voulons pas dire que vous ne devez pas être soutenu, épaulé, par vos « guides » mais sachez que l'important demeure la confiance en vous-même, elle reste primordiale pour pouvoir bénéficier si nécessaire d'une « aide extérieure » tout en vous libérant suffisamment pour l'accueillir.

Les nombreuses recherches que vous multipliez vous font trop souvent oublier l'essentiel, la confiance absolue, totale, en votre divinité ainsi que la certitude de recevoir toujours le nécessaire utile à votre envol, à votre évolution, à votre retour vers les sommets de votre incarnation.

Nous imaginons fort bien vos réticences, vos réserves, vos doutes et pourtant...vous avez tout en vous pour réussir, toutes les possibilités même celles que vous ne pouvez imaginer en cet instant. Elles résident bien en vous et sont toujours prêtes à vous servir, à vous ébahir, si vous y croyez et si vous mettez tout en œuvre pour les éveiller.

Nous regrettons cette tiédeur qui vous habite encore car vous voulez bien croire mais tout au fond de vous vous mettez de nombreuses réserves, des freins qui vous empêchent de mettre en place les éléments indispensables à votre éveil.

Interrogez-vous un peu plus, allez dans tous les recoins de votre conscience pour y déloger tout ce qui vous retient. Surveillez vos pensées pour que puissent émerger et s'installer celles qui vous feront du bien, celles qui vous aideront à avancer et à rester sur le bon chemin. Ne vous préoccupez plus de ce qui ne va pas et privilégiez tous les bons côtés de votre vie.

Il est tellement important de bien penser pour que puissent se réaliser vos plus beaux projets. Ne reculez pas devant un effort plus important car en le faisant vous resterez le grand gagnant.

Echappé des routines une nouvelle route s'ouvrira à vous et de découvertes en découvertes, c'est à grands pas que vous progresserez.

Que de merveilles vous attendent si vous restez constamment connecté au divin.

Allons souriez davantage, vous pouvez y arriver et la joie coulera en vous comme une cascade sans fin, aux eaux limpides et pures, renouvelant vos cellules et vous offrant le bonheur auquel vous avez droit.

Nous vous bénissons en notre puissant Amour.

Les guides de Sylvie.

La diffusion et la circulation de ce message sont  vivement conseillées. L'heure est venue pour faire rayonner à une plus grande échelle, ces énergies nouvelles, porteuses de Joies !

 

 

Pour recevoir automatiquement les messages des guides de Sylvie envoyer un courriel vide à

Source-de_Joie-subscribe@yahoogroupes.fr 

Ou aller directement sur le site :

http://fr.groups.yahoo.com/group/Source-de_Joie/

 

08:09 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lacher-prise, guidance, confiance |  Facebook |

19/10/2008

RAM 25 septembre 2008

 

chute4

Bien aimés frères en cette humanité incarnée, je suis le véhicule et la manifestation de l'une des qualités de la Divinité. Ne vous perdez pas dans l'interrogation de ce qui est la manifestation. Le plus important est d'écouter, dans le silence du cœur, ce que j'ai à vous transmettre, à vous donner, à partager. La plupart d'entre vous ne me connaissent pas. Je viens enseigner avec des mots simples, avec des vibrations simples, la voie de l'Unité, la voie du cœur. La voie du cœur est ce qui, aujourd'hui, en cet espace et en ces temps que vous vivez, doit occuper la totalité de votre temps. Il n'y a plus d'espace pour ce qui n'est pas cela. Trouver le cœur, c'est toucher la Vérité. Pénétrer dans votre propre cœur, c'est trouver la Source et la joie. Le seul obstacle à cela c'est vous-même. C'est vous-même, à travers les vêtements de l'illusion, les vêtements de séduction que vous avez parfois revêtus, empruntés. La voie du cœur nécessite une chose essentielle qui est le silence, le silence des mots tout d'abord. Le silence des regards ensuite qui conduisent tous deux au silence du mental. Vous ne pouvez cheminer et toucher la Vérité tant que le mental agit en vous. La divinité que vous êtes, l'Amour que vous êtes, ne peut éclore dans le bruit et l'agitation. Toute velléité de compréhension, toute tentative d'appropriation, toute tentative pour maîtriser ce qui vient, vous éloigne de ce qui vient. Ce qui vient est pur Amour, pure Lumière, transcendance, immanence, totalité. L'accueil de cela nécessite la mise au repos, la mise en sommeil, la mise à mort de votre mental. J'ai dit, et je redis, que ceci nécessite de vous retirer du monde afin de vous retourner vers votre monde qui est intérieur. Se retirer du monde ne veut pas dire le quitter. Se retirer du monde ne veut pas dire s'isoler. Se retirer du monde veut dire tourner le regard de l'extérieur vers l'intérieur. Le retournement de ce regard ne peut avoir lieu tant que vous tournez votre propre regard vers l'extérieur. Pourquoi votre regard et votre conscience regardent à l'extérieur ? Cela fait partie du jeu de l'incarnation où il y a eu une telle projection, une telle volonté de projection de vous-même, en dehors de vous-même, c'est-à-dire en dehors de la Lumière, qui a abouti à l'expérience de l'incarnation que vous vivez.

Le retournement, la confrontation est un changement de regard. Il faut passer du bruit au silence : premier retournement. Il faut passer du regard extérieur au regard intérieur : deuxième retournement. Le troisième retournement est un retournement qui va vous faire passer de la dualité, de la multiplicité à l'Unité. L'Unité retrouvée nécessite, encore une fois, le silence des mots, le silence du regard et que le regard extérieur soit remplacé par le regard intérieur. Cela est simple. Cela est évidence. Vous êtes évidemment aidés pour aller vers cela. De grands êtres, de très nombreux serviteurs de la Lumière, de très nombreux travailleurs de la Lumière, œuvrent en ce moment même sur l'ensemble de la Terre pour vous aider à faire ce retournement, si tel est votre désir. Le passage de la dualité en Unité est un moment inoubliable pour une âme qui a choisi la séparation de la Source. Ce moment est unique. Il vous transformera, en un espace de temps extrêmement réduit, en un être de pure félicité, de pure joie, de pure Unité. Cela est rendu possible, à l'échelon collectif, de par des circonstances particulières que j'appellerais des instants de grâce, des instants de miracle. Le seul travail que vous ayez à faire c'est justement d'arrêter tout travail avec le mental, de laisser initier en vous, de laisser s'Eveiller en vous, le feu de l'Unité. Il n'y a que vous qui pouvez permettre cela. Il n'y a que vous qui pouvez empêcher cela. Ceci est la réponse de ce que j'appelle les mots. Ma manifestation est aussi capable, à condition que vous soyez à l'écoute, de vous faire entendre ce que je viens de vous dire, non pas au travers de mots mais au travers du silence. Aussi, je vous propose maintenant l'enseignement du silence par rapport à cela.
... effusion d'énergie ...

Vous êtes des êtres de Lumière et d'Amour qui parcourez un monde dépourvu de Lumière et dépourvu d'Amour. Heureusement que la création a mis cet Amour dans la beauté, dans certaines formes d'activités humaines et dans certains êtres qui ont veillé à ce que l'expérience de l'incarnation puisse se vivre malgré certains pièges et certaines illusions. Au plus vous vous dirigerez vers la Lumière, au plus vous vous extrairez facilement des illusions de ce monde. La condition essentielle, je le répète, est le silence. Le silence n'est pas le vide. Le silence n'est pas le rien. Le silence est transparence. Le silence est éternité. Le silence est Unité. En cet espace vous touchez, vous vivez la seule Vérité. Voici l'enseignement du silence après les mots.
... effusion d'énergie ...

Reprenons les mots. Il vous est demandé instamment de sortir de la duplicité, de sortir des marchés de dupes, des attachements fictifs, des peurs multiples, car la peur est générée uniquement par l'illusion et la réponse que votre mental lui apporte. Il ne peut y avoir de place pour la peur dans un cœur centré en l'Amour. Il ne peut y avoir de manque dans celui qui vit en Unité. Il ne peut y avoir d'illusions à celui qui vit dans la Vérité. L'opposition même et le jeu entre l'Ombre et la Lumière ne peut plus substituer en Unité. Ce qui vous semble inaccessible, ce qui vous semble hors de portée, est pourtant la seule chose vraie, la seule chose réelle. Rien d'autre n'existe en éternité que l'Amour, la Vérité et l'Unité. Seule la projection de votre activité mentale a réussi à créer totalement ce que vous vivez et absolument rien d'autre. Quand ma manifestation vous dit que vous êtes la Lumière incarnée, vous êtes, en Vérité, cela. Vous n'êtes, en Vérité, que cela. Le reste est échafaudé et bâti uniquement par les jeux du mental, par les jeux de l'illusion, par les jeux de la peur. Ceci est la réponse des mots. Voici maintenant la réponse du silence.
... effusion d'énergie ...

Si vous faites le choix de votre divinité cela implique de renoncer à la multiplicité et de renoncer à l'illusion. Vous devez vous détacher de tout ce qui n'est pas vous-même. Vous êtes Amour, Lumière. Vous devez vous éloigner de ce qui n'est pas cela. Vous êtes aidés pour cela. Vous êtes inondés de grâce, vous êtes inondés d'Amour, vous êtes inondés de Vérité. La manifestation que je suis vient insuffler en vous une qualité particulière de la conscience destinée à vous aider à trouver le silence. Dans le silence du cœur il n'y a pas de place pour le bavardage, il n'y a pas de place pour le doute, il n'y a de place que pour la Lumière. En cet état de joie intérieure, en cet état de béatitude, les mots même perdent sens, les illusions perdent sens. En cette vibration vous devenez transparent et vous ne pouvez voir que la transparence. Le filtre de l'ego s'étant dissout il empêche tout naturellement que la dualité puisse être perçue puisqu'elle est l'illusion créée par le mental lui-même. Cet acte de consécration et d'abandon à l'énergie de l'Amour passe par ces silences qui sont l'étape ultime du détachement de ses dernières croyances qui permettent au feu d'embraser le cœur, à l'Amour d'envahir votre vie, afin de réaliser l'Unité en vous et aussi, par état d'être, à l'environnement. Même si cela est précédé par une période de confusion, non pas de vous, mais de l'effet même de cette Lumière, cela doit vous affermir encore plus dans la Vérité de votre cœur. Il n'y a là, au cœur de l'être, aucun espace pour l'illusion, aucun espace pour la tromperie, aucun espace pour ce qui est faux. La Vérité du cœur est immuable. C'est le lieu même de votre serment. C'est votre temple le plus sacré, le plus secret. Celui qui, quand il se révèle au monde, quand il révèle sa présence, change littéralement le monde. Quand vous ouvrez en vous cette dimension là, le déploiement de la vie se révèle. Les rouages des mondes et des êtres se révèlent en totalité à vous. Vous devenez enfin lucide et conscient dans un monde d'inconscience et d'opacité. Vous êtes destinés, si tel est votre choix, à ce destin et à cette fin qui est, en fait, le début. Tout est question de perspective. Tout est question de polarité de conscience. Je vous donne maintenant la réponse à cela en silence.
... effusion d'énergie ...

Si, maintenant, vous avez des interrogations par rapport à ce que je viens de vous donner, je veux bien y apporter les réponses des mots et les réponses du silence.
Nous n'avons pas de questionnements, nous vous remercions.

Bien aimés frères en humanité, en ce monde, je souhaite, avant de me retirer de ce véhicule, vous proposer un moment de communion dans le silence et dans le regard intérieur, dans la paix, dans l'Unité. Recevez. Je vous aime. Je vous bénis, d'ores et déjà.
... effusion d'énergie ...
Vous êtes bénis, vous êtes précieux. Que l'esprit de l'Eternité, que la Lumière de l'Amour vous comblent de ses grâces et des ses bienfaits. Soyez bénis.

 

 http://www.autresdimensions.com/article.php?produit=244

09:48 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lacher-prise, mental |  Facebook |

18/09/2008

Que la joie soit votre guide !


 

mother_mary-1

Marie transmise par Pamela Kribbe, Juin 2008

 Chers amis,

Je suis Marie et je représente l'aspect féminin de l'énergie de l'entité du Christ. Je vous salue tous aujourd'hui et j'aimerais que vous partagiez la joie et la paix qui sont à votre disposition et qui appartiennent à l'essence même de ce que vous êtes. Vous n'êtes pas ici pour souffrir, lutter et juste survivre. Vous êtes ici sur terre pour avoir de la joie, pour être ce que vous êtes et faire l'expérience du miracle de cela. Vous êtes magnifiques tels que vous êtes. Nul besoin de changer ni d'améliorer quoi que ce soit. Tout est bien. Soyez-en sûrs.

L'essence de la création est la joie. La Mère divine ne vous a pas créés dans une intention grave et sérieuse. C'est de la joie et de l'envie d'explorer que vous êtes nés. Elle voulait en savoir plus sur la vie grâce à vous. Vous êtes tous l'expression de l'amour et de la joie créatrice de Dieu et c'est pourquoi il vous est permis d'en faire l'expérience à chaque instant. Je vous invite à vous reconnecter à ce flot d'énergie originel, à la joie de la création divine, qui s'écoule en chacun de vous.

Vous avez tendance à rendre la vie trop grave et trop sérieuse. Imaginez  que vous ne soyez pas ici pour accomplir un but, mais juste pour être vous-mêmes, y compris ces parts de vous qui semblent sombres, douteuses ou coincées. Oui, ces parts-là sont autant bienvenues, elles font partie de cette expérience de la dualité sous tous ses aspects. Ayez confiance que cela va s'achever en quelque chose de beau, quelque chose de merveilleux, un monde nouveau. Vous êtes en perpétuelle transformation de vous-mêmes. Il n'y a pas de but fixé, de destination finale. Vous êtes constamment sur la route. Alors, réjouissez-vous d'être sur la  route, réjouissez-vous des courants changeants de la vie, et vous serez délivrés du poids de ce fardeau.

Je vous demande de remonter le temps avec moi, jusqu'au moment qui a précédé votre naissance sur terre dans ce corps. Ne doutez pas que cela soit possible, voyagez juste en imagination. Peu importe que vous pensiez fabuler sur tout cela. Faites-vous confiance et permettez-vous de penser qu'un jour, vous avez été libres de ce corps. Vous étiez indépendants de cette forme physique, vous vous sentiez illimités et tout était possible. La vie était magique. De cette dimension de grande liberté, vous avez ressenti un attrait venant de la terre. Votre attention a été attirée, de toutes parts, vers cette planète minuscule qui offrait tant de potentialités magnifiques ; des potentiels à la fois de lumière et d'obscurité, d'amour et de peur. Vous avez ressenti un attrait. Vous vous êtes posé des questions sur la nature de la réalité qu'il y avait là et vous avez eu l'impression que cela vous concernait. Vous avez eu le sentiment qu'il y avait là quelque chose dont vous vouliez faire l'expérience.

En tant qu'esprit libre, vous avez décidé de faire le plongeon et de vous incarner sur terre. Ressentez à quel point, même à présent, après avoir traversé tant d'expériences sur terre, il y a encore ce sentiment originel d'intérêt, d'émerveillement et d'attirance que vous avez eu un jour. Ressentez à quel point votre présence ici est spéciale, que votre conscience se soit rétrécie afin de s'ajuster à un corps terrestre qui perçoit la réalité grâce à des sens physiques tels que les yeux, les oreilles, le toucher. Ce moyen particulier de percevoir la réalité n'est pas naturel ; votre perspective originelle est beaucoup plus vaste et moins limitée.  Vous avez pourtant choisi cette limitation, parce qu'il y avait là quelque chose d'incroyablement précieux à trouver.

Vous êtes ici sur terre pour exprimer la liberté et le merveilleux des sphères spirituelles d'où vous venez. Vous êtes ici pour les introduire dans la forme et la matière et les offrir à l'expérience à la fois pour vous et pour les autres. Oui, vous êtes ceux qui apportez la  lumière, là où la lumière se dresse pour la liberté, l'aisance et la joie. Et vous avez été sur terre auparavant, avec le même désir et le même enthousiasme pour allumer ici la lumière de la création et répandre la joie et la connaissance. Permettez-vous de ressentir cela à nouveau. Sachez qui vous êtes. Nul besoin d'être ou de faire quelque chose de spécial ici, vous n'avez pas besoin d'accomplir quoi que ce soit, excepté vous souvenir de qui vous êtes et de permettre à la joie de vous emplir à nouveau. C'est cela, votre travail : revenir à votre état naturel de joie et d'émerveillement parmi des énergies qui semblent pointer une direction totalement différente. 

Vous avez été mis sous pression. La réalité de la terre, le mode de pensée des gens, les croyances de la société, peuvent vous peser lourdement et vous plonger dans l'oubli un certain temps. Souvenez-vous : vous êtes la divinité dans la chair. La lumière passe à travers vous en cet instant même, elle passe par vos mains, vos yeux, ressentez-la. Elle ne vous a jamais quittés, mais on vous a tous dit à un moment ou à un autre de votre vie que cette lumière ne peut pas s'écouler à l'air libre. Vous croyez que vous devez la cacher et la garder en vous, de peur d'être « différents ».

Cette contrainte à être normal, à se trouver enfermés dans ce que les gens pourraient penser  de vous, c'est probablement la pire prison sur terre. Ce n'est pas le fait d'être dans ce corps qui vous limite tant. La véritable limitation provient du fait que vous laissiez entrer en vous  les multiples croyances de la société, empreintes de pesanteur et de peur et qu'elles diminuent votre rayonnement divin.

Je souhaite vous montrer une voie de sortie, et la clef est celle-ci : oser recevoir à nouveau la joie dans votre vie, ressentez que c'est votre droit de naissance ! C'est juste ce que vous êtes. Vous êtes la joie de Dieu manifestée. Et pour être ainsi, nul besoin d'avoir accompli quoi que ce soit, au sens mondain du terme. Vous avez juste besoin d'être à l'unisson de ce que vous êtes. Vous avez besoin de ressentir que vous êtes bien tels que vous êtes, ici et maintenant. Vous ne manquez de rien, rien ne manque. Étreignez la totalité de ce que vous êtes maintenant, vos peurs, vos blocages émotionnels, et en même temps aussi, le profond ressenti du merveilleux et de la vitalité qui sont au fond de votre être. C'est la vie qui s'écoule à travers vous et veut vous offrir ses multiples dons miraculeux. Vous avez entrepris ce voyage d'incarnation dans ce corps, dans cette société, dans cette dimension matérielle, c'est suffisant. En faisant cela, vous avez montré votre courage et votre foi. À présent, donnez-vous la permission de recevoir tout ce dont vous avez besoin dans votre vie. Ressentez la joie pure d'être présent. Détendez-vous.

Imaginez qu'à partir de maintenant, vous n'ayez plus rien à « devoir faire » dans votre vie. Si vous acceptiez  pour de vrai de vous octroyer cette liberté, votre vie s'écoulerait en un flot doux et paisible. Je comprends bien que cela va à l'encontre de ce que vous ont dit vos parents, vos professeurs, vos employeurs, etc. La société vous communique le fait que vous devez travailler dur et diligemment pour acquérir les compétences et capacités pour gérer la réalité. Elle vous dit de rester modestes et de vous focaliser sur ce qui est possible plutôt que sur ce dont vous rêvez et ce que vous espérez. Non seulement la société vous dit-elle cela mais il y a aussi nombre d'enseignements spirituels qui ont un point de vue plutôt austère et disciplinaire sur la façon d'accomplir l'illumination.

Imaginez que vous abandonniez l'idée même de buts et d'accomplissements. Imaginez que vous vous disiez : je suis comme je suis, et je suis complètement okay comme je suis. Quelle libération ! Si vous pouvez vous permettre d'être à ce point détendus, les choses vont commencer à circuler dans votre vie, et vous allez voir qu'il se passe l'opposé exact de ce que la société vous dit. Les choses vont commencer à arriver sans avoir à travailler dur pour les obtenir. Si vous pouvez être à l'unisson de vous-mêmes et accepter les choses comme elles sont, vous allez inviter un courant de paix qui va apporter des miracles dans votre vie. En vous acceptant comme vous êtes, vous dites « oui » à la vie, au fait d'être ici sur terre et vous vous donnez la permission de recevoir tout ce que vous voulez, juste parce que vous êtes comme vous êtes, une part indélébile de Dieu, aimée et chérie de façon inconditionnelle.

Si vous trouvez cette paix en votre coeur, et que vous lâchez prise de vos attentes crispées, vous permettez alors à la magie de la vie de prendre soin de vous. Vous vous abandonnez à son courant et à son rythme. Je vous le dis :  pour commencer à trouver la plénitude dans votre vie, pour commencer à trouver l'emploi, la relation ou la maison qui vous conviennent, commencez par vous donner la permission de faire à nouveau l'expérience de la joie. La simple joie d'être, la joie d'être vous. La spiritualité c'est la simplicité et l'aisance. C'est   ressentir les choses comme un enfant peut le faire, ne pas penser au lendemain, mais juste jouir de l'instant présent et faire ce qu'il a envie.

Je sais que vous pensez que ce n'est plus possible pour un adulte. C'est une telle tragédie ! Il y a tant de tristesse dans le fait que vous vous soyez sentis obligés de laisser tomber la part de vous la plus spontanée et la plus insouciante. Tendez la main à l'enfant qui est en vous et qui a conservé pour vous votre spontanéité. Au profond de vous, il est encore là, cet enfant qui veut jouer et se réjouir, cet enfant qui veut explorer la vie et qui a confiance que tout ira bien. Cet enfant sait que la terre est un lieu sûr où s'exprimer. Ressentez-le et laissez-le vous parler à nouveau. Peut-être veut-il vous donner un message maintenant. Si vous ne ressentez encore rien, c'est bien aussi. Ce qui importe, c'est que vous ayez envie de tendre la main à cet enfant, que vous disiez oui au courant de spontanéité en vous, à l'inspiration de votre âme. Vous êtes pleins à ras-bord de notions qui vous disent que ce n'est ni possible ni désirable, qu'il vous faut vous tourner vers l'extérieur plutôt que vers l'intérieur pour trouver une direction à votre vie, mais ce n'est pas ainsi. La vie doit être vécue selon d'autres principes.

La véritable énergie créatrice, manifester de véritables créations positives dans votre vie, jaillit toujours d'un état de simplicité et d'aisance. C'est précisément lorsque vous vous sentez totalement détendus et divinement insouciants, que vous ne vous forcez pas à faire ou être quoi que ce soit, que vous attirez les changements les plus positifs dans votre vie. Si vous vouliez bien juste chérir vos rêves et vos désirs, puis lâcher prise, et laisser les choses suivre leur propre cours, votre confiance les attirerait à vous. Vous n'attendrez même pas qu'elles arrivent, car vous serez bien trop occupés à vous réjouir du présent. La vie est d'une simplicité exquise.

Nous sommes avec vous et nous comprenons très bien ce que vous traversez. Nous vous demandons d'avoir confiance en ce message et d'avoir foi dans la bonté de la vie et dans la joie qui s'écoule en tout être vivant. Regardez la nature : les animaux, les arbres et les fleurs sont tous programmés pour exprimer la beauté et l'harmonie. Ils ne doutent pas d'eux-mêmes. Ils reconnaissent leur valeur de manière naturelle et paisible. Connectez-vous à cette énergie naturelle de reconnaissance de votre valeur et sachez que vous êtes tenus embrassés dans ce même tissu de vie. Vous êtes en sécurité. Dieu est juste ici avec vous, et jamais il ne vous quittera. Osez vous confier à la magie de la vie, qui n'est autre que le flot divin de votre âme, et soyez dans la JOIE !

 © Pamela Kribbe 2008

www.jeshua.net/fr

 

Vous pouvez partager ce texte, en faire des photocopies, à condition de respecter son intégrité et de mentionner son auteur et le site d'où il est issu. Merci ! 

http://www.jeshua.net/fr/mornings/mornings6.htm

11:03 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : joie, liberte, mission, lacher-prise |  Facebook |

08/09/2008

LE COMPAGNON DE L'ASCENSION - 20 Lâcher Prise


 

6851599-lg

Traduction partielle du livre de Karen Bishop par Anne Duquesne



LÂCHER PRISE, OU « DÉ-FAIRE »
est probablement le thème le plus important et le plus fréquent du processus d'ascension. Tandis que, littéralement, nous mourons tout en étant encore dans un corps 3D, nous ne pouvons rien emporter avec nous. C'est exactement comme lors du processus de la mort en 3D. Mais au lieu de la libération massive et instantanée dans un grand « souffle », créée par le processus de la mort en 3D, le processus d'ascension crée une libération beaucoup plus graduelle et une expérience de lâcher prise. Assurément, nous sommes en route vers les dimensions supérieures, mais de manière graduelle et tout en continuant à habiter notre forme humaine.

Afin d'être en mesure de parvenir dans une dimension supérieure, il nous faut laisser tomber une partie de notre charge. Nous devons perdre beaucoup de notre densité. Une grosse goutte de matière dense ne peut pas être poussée au travers du fin tamis que constitue la porte d'entrée vers les dimensions supérieures. La perte de densité, ou d'énergie de vibration plus basse, peut survenir de nombreuses manières (comme l'attestent plusieurs des pages de ce livre), mais lâcher prise volontairement peut faciliter grandement le processus.

Si vous avez connu beaucoup de pertes ces derniers temps, il y a de fortes chances pour que vous soyez aux prises avec le processus. Lorsque nous commençons à vibrer à une fréquence plus élevée, tout ce qui n'est pas en accord avec notre vibration actuelle quitte nos vies. L'énergie trace sa route de manière très organisée et très structurée. Les énergies attirent toujours leurs semblables et s'attachent à elles. C'est une simple loi de l'Univers. Voilà pourquoi le processus d'ascension provoque des pertes d'emplois, d'amis, d'animaux domestiques, de maisons, de possessions personnelles et, très rapidement, cette perte d'identité tellement troublante. Il arrive aussi parfois qu'à peine après avoir fini de créer quelque chose de Nouveau nous devions nous en détacher ! Cela n'est déjà plus en accord avec notre Nouvelle vibration plus haute ni avec notre Nouveau but.

Lâcher prise
est semblable à se rendre. Plus nous lâchons prise, en ce qui concerne nos réalités intérieures aussi bien qu'extérieures et nos vieux modes de vie et manières d'être, plus nous arriverons aisément et rapidement dans les dimensions supérieures. Lorsque nous continuons à nous accrocher aux énergies plus basses et plus denses, nous ne faisons que nous infliger davantage d'inconfort.

En lâchant prise, nous permettons au Nouveau d'advenir. Lâcher prise nous libère du Vieux Monde et du Vieux Nous. Cela nous rend libres pour expérimenter alors quelque chose de différent, auquel nous n'aurions pas pu nous connecter lorsque nous étions attachés à quelque chose d'autre. Lâcher prise dans des tas de domaines, tous en même temps, peut provoquer un effet lance-pierres et nous placer littéralement dans une toute Nouvelle réalité dans laquelle nous n'étions pas capables d'arriver auparavant.

L'expérience de l'inconfort provoqué par des énergies de vibration plus basse nous motive alors pour les lâcher. Répétons-le, plus longtemps nous continuons à nous accrocher plus nous ressentons d'inconfort, jusqu'à ce que finalement nous nous rendions et réalisions qu'il est temps d'avancer.

Lâcher prise
implique un processus consistant à « dé-faire ». En résidant dans une réalité 3D, nous avons développé de nombreux mécanismes de défense afin de survivre dans ce monde étrange et parfois difficile. Tandis que nous commençons à évoluer et à vibrer à une fréquence plus élevée, ce qui nous permet d'incarner beaucoup plus d'énergie de la Source, nous trouvons que nous ne pouvons plus procéder à partir de notre mental humain égoïque. Par conséquent, nous devons lâcher toutes les illusions et les perceptions erronées à partir desquelles nous nous conduisions. Lorsque nous commençons à être de plus en plus « connectés », nous sommes alors en mesure de voir la réalité de tout ce qui est. C'est pourquoi je me dis souvent que la mouvance New Age a un maximum à lâcher ou à « dé-faire ». Elle semble incarner davantage de perceptions erronées que la majorité. Beaucoup de croyances estampillées New Age ne cadrent pas avec les dimensions supérieures.

Nous lâchons prise aussi de tous les endroits où nous avons infusé notre énergie, c'est-à-dire où nous nous sommes incarnés depuis le commencement de notre création originelle. Cela peut se manifester par des rêves nocturnes extravagants et saisissants qui n'ont pas beaucoup de sens. Et pour certains, le lâcher prise de toutes ces incarnations passées peut même se produire à l'état de veille.

Lâcher prise,
ou se rendre, peut créer l'état le plus paisible qui soit. Écarter notre mental égoïque et rationnel nous permet toujours de nous connecter très rapidement à la Source. Et la Source a généralement pour nous des idées meilleures et plus vastes que nous n'en avons nous-mêmes ! Dans les dimensions supérieures nous vivons au présent. Nous savons que tout ce qui existe, existe maintenant. Vivre dans les dimensions supérieures, j'insiste, implique le fait de savoir que nous avons toujours ce qui nous est nécessaire. Nous en viendrons à savoir que si nous lâchons quelque chose, nous sommes capables de créer facilement et rapidement à tout moment quelque chose de tout Nouveau.

S'accrocher crée des attachements. Le processus d'ascension est conçu pour nous soutenir dans le lâcher prise de tous les attachements. Lorsque parfois nous sommes forcés de lâcher prise, nous savons alors réellement à quoi ça ressemble d'être apparemment suspendu à l'extérieur sans soutien ou sécurité. Avec le temps, et au travers du processus d'ascension, vous finirez par savoir que la Source constitue tout ce qui est. Tout le reste peut être lâché aisément, car créer le Nouveau à n'importe quel moment devient une Nouvelle manière d'être. Vous engager dans une zone d'énergie différente... de celles qui vibrent beaucoup haut... vous procurera un point d'ancrage pour un certain temps.

Par exemple, le développement durable est devenu très populaire ces derniers temps. Cela est dû à ce qu'un nombre suffisant d'entre nous est parvenu à un certain niveau de vibration, celui qui suppose d'être complètement connecté à la terre et de vivre en harmonie avec elle. Pour vivre de cette manière, on lâcherait l'électricité, les moyens de chauffage habituels, l'eau de ville et le système de ramassage des ordures, et bien d'autres choses encore. Et le fait d'avoir son jardin bio, par exemple, permettrait d'abandonner le recours aux magasins. Ainsi donc, quelqu'un qui serait soudainement forcé de lâcher ce qu'il considère comme ses moyens de survie et sa sécurité, pourrait en être déstabilisé. Mais en se connectant à un nouveau mode de vie et à une nouvelle manière d'être, cette personne pourrait s'engager dans une réalité Nouvelle et différente et se sentir juste bien... en vérité, elle serait beaucoup mieux !

Lâcher prise
implique de gravir les marches qui nous engagent dans des voies Nouvelles et plus élevées, jusqu'à ce que finalement nous ayons lâché presque tout à l'exception de la Source elle-même. C'est cela le processus graduel d'ascension. Pas de « grand souffle ! » Sinon, nous serions morts !

Si vous avez choisi cette page, vous êtes guidé et soutenu pour lâcher ce qui ne vous sert plus. On vous demande d'avoir confiance dans le fait que quelque chose de Nouveau et de meilleur est en route vers vous. Quelque chose qui est bien mieux en accord avec vous et bien plus en alignement avec ce que vous êtes désormais est, à coup sûr, en chemin. Les énergies plus hautes et les plus basses ne peuvent exister dans le même espace. Préparez-vous pour quelque chose de Nouveau et de meilleur !
Traduction AD

 

http://www.anneduquesne.com/article-22336582.html

11:14 Écrit par Deniz dans Autres textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lacher-prise |  Facebook |

21/08/2008

Le Pardon


 

648601888

Combien de fois, dans les livres, les textes, les canalisations, peut-on lire : Amour Inconditionnel....Aimer tout ce qui se présente : personnes, situations, environnement, etc. Aimer tout sans condition, sans attente. Oui, allez, on peut dire que c'est faisable quand on est dans un moment d'euphorie, quand on est sur un petit nuage, mais dès que le moindre imprévu désagréable survient (comme c'est toujours le cas), on oublie tout et on plonge dans les émotions négatives, la critique, le jugement, les attentes, le rejet, les conditions. Et même si on est parvenu à être suffisamment vigilant, alerte et conscient de la situation, à partir d'un point de vue plus élevé, et qu'on essaye tout de même d'aimer : ça ne marche pas !

 

En effet, il n'est pas possible de se forcer à aimer, car l'Amour est notre véritable essence. Le problème, est que cette essence est cachée, entourée par toute une série de couches de barrières qui empêchent cette fleur d'éclore naturellement. Nous ne saurions donc, à ce stade, savoir ce qu'est l'amour inconditionnel, pas la peine de culpabiliser. Ces couches (on peut imaginer un oignon) ont été construites par notre ego et sont liées à tout notre système de croyances. Alors, comment peler cet oignon ? Toutes les méthodes spirituelles de travail sur l'ego, le mental et les émotions afin d'atteindre la paix intérieure vont dans ce sens, voici les principales, provenant de différentes cultures :

  • - lâcher-prise
  • - bénir
  • - remercier
  • - accepter
  • - avoir confiance
  • - avoir des pensées positives qui donnent des émotions positives
  • - prières, décrets, méditation
  • - se centrer dans le cœur
  • - vivre dans le moment présent
  • - s'en remettre à la volonté divine
  • - observer sans jugement ni critique
  • - se focaliser au point zéro, équilibre de la polarité
  • - être ouvert, sourire, donner
  • - détachement, absence de besoin

 

Toutes ces méthodes permettent effectivement d'augmenter notre taux de paix intérieure, seul terrain propice à faire éclore en nous la fleur de l'Amour. Mais en fait, elles sont toutes inclues dans la méthode enseignée par Jésus : Le Pardon. C'est la méthode la plus efficace, complète et rapide : elle n'est pas facile au début, mais elle est simple. Il s'agit de pardonner tout à tous, de se pardonner, et cela tout le temps. Ce pardon se fait en silence, et peut être fait dans un certain délai, qui, au fur et à mesure de notre progression, sera de plus en plus court.

 

Comment réaliser ce pardon ? Il faut deux conditions. La première, est que comme on ne peut y arriver seul, il faut demander de l'aide. On peut ainsi invoquer toute entité avec laquelle on est intime : son Esprit, Dieu, le Saint Esprit, Jésus, Marie, les anges, archanges, maîtres ascensionnés, etc. et aussi le rayon violet qui est d'une grande aide pour cela. La seconde condition est de changer son subconscient, de se déconnecter de tout son système de croyances, bref de ne plus se laisser berner par son ego. La seule possibilité pour changer en profondeur sa perception, est de graduellement prendre conscience que ce qu'on voit et une illusion, un rêve, un film.

 

En effet, si on considère ce que l'on vit et ce que l'on voit comme la réalité, il est pratiquement impossible de pardonner vraiment, tant on est pris dans la dualité et le jugement. Nos émotions sont tellement fortes qu'elles nous imposent des rancœurs et ressentiments : on est tellement happés par la situation (que l'on considère comme parfaitement réelle) qu'il nous est impossible d'y faire face avec sérénité, et tout effort dans ce sens ne fait que renforcer l'ego qui trouve là une vicieuse alternative. Il s'agit donc de prendre du recul et de considérer autrement ce que nous prenons pour notre réalité. Que pouvons-nous voir dans un rêve la nuit : des images, des symboles, des personnages.....ce sont des projections mentales que nous pouvons « voir »...sans nos yeux puisqu'ils sont fermés ! Eh bien, il en est de même le jour quand nous somme éveillés ! Tout est fait pour nous faire croire que ce que nous voyons est la réalité, tout est parfaitement conçu en ce sens, mais en vérité, nous ne voyons rien avec nos yeux, ce que nous croyons voir ne sont que des images que projette notre esprit (comme dans le rêve), qui lui est hors de l'espace et du temps, dans la vraie réalité.

 

Lorsqu'on prend conscience que ce que nous voyons et subissons n'est pas réel, pardonner vraiment devient alors possible. En effet, supposons que j'accuse une personne de m'avoir fait un préjudice. Comme en fait d'une part, cette personne n'existe pas, et d'autre part, c'est moi qui ai créé cette situation (projection provenant de mon esprit inconscient), lui en vouloir revient à m'en vouloir à moi-même.  Dès lors, pardonner à cette personne qui n'existe pas et ne m'a rien fait , devient plus facile, et revient en fait à me pardonner à moi-même d'avoir projeté ces images.

On relativise donc plus facilement lorsqu'on ne se perd pas dans nos rêves.

Quand on boit de l'alcool, au départ l'effet est un peu le même, car comme on est euphorique, notre réalité change, on se libère de la « réalité » et on devient plus tolérant : on pardonne alors plus facilement (pas en cas d'ivresse profonde où on peut devenir colérique). C'est cet état artificiel de bien-être qu'on veut retrouver lorsqu'on boit...

 

Ce que l'on voit, ces projections viennent de notre culpabilité inconsciente de la séparation avec Dieu. Plus on est sous le joug de l'ego qui se nourrit de cette culpabilité (dont on n'est absolument pas conscient), plus on a peur, et plus on donne de l'énergie à ces images, qui par là même, deviennent le monde réel à nos yeux. On croit alors vraiment subir toutes sortes de préjudices, alors que ce n'est qu'un rêve. Etre sous le domination de l'ego est comme de regarder son écran de télé, et de croire que le film qui y est diffusé est réel. Se libérer de l'ego est comme de détourner son regard de l'écran : au lieu de prendre pour réel le monde extérieur (visible), on se tourne vers l'intérieur (invisible), où l'on trouve le silence, la paix, la joie qui reflètent alors notre véritable être.  C'est ainsi que la fleur de l'Amour peut éclore.

 

Enfin, on pourrait croire que comme notre vie est un film déjà réalisé, on ne peut rien y changer,  tout est prédéterminé (dans les grandes lignes). C'est vrai tant qu'on reste inconscient, qu'on prend ce film pour la réalité. Mais quand l'éveil commence, et qu'on arrive à  pardonner vraiment, il se passe un miracle, quelque chose se transforme en nous. On constate en effet qu'à l'occasion du pardon, on plonge pendant un bref instant dans une autre réalité : on ressent un soulagement, une libération d'énergie, comme si un ressort comprimé était relâché. Bien évidemment, le pardon nécessite au début un certain effort, et surtout de la vigilance, car il faut chaque fois changer sa perception de la réalité. Mais au fur te à mesure de cette pratique, cela devient comme un réflexe, automatique. Cette grâce agit au niveau du subconscient, sans qu'on s'en rende compte, si bien que notre perception change : cela modifie évidemment ce que l'on crée et projette, si bien que notre vie change. Ainsi, tout ce qu'on voit, tout ce qu'on rêve peut être modifié : c'est la Nouvelle Terre au niveau individuel.

 

Citons Neale Donald Walsch (Conversations avec Dieu) :

 

CE A QUOI TU RESISTES, PERSISTE

CE QUE TU REGARDES, DISPARAÎT

 

Deniz

 

09:38 Écrit par Deniz dans Mes textes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : illusion, pardon, lacher-prise |  Facebook |